Paroles de Dieu Paroles de Sagesse

parce que je T’aime Seigneur, plus que ne T’aiment ceux-ci !


“Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, à cause de moi… (Mt.5:12) …de même que vous avez part aux souffrances, de même vous obtiendrez le réconfort…(Co 1.-7)…Je cherche le Seigneur, il me répond :  de toutes mes frayeurs, Il me délivre… Heureux qui trouve en lui son refuge ! (Ps 34(33)

Subir des insultes n’est pas gai ! Surtout quand on n’a rien fait pour les “mériter”, si je puis m’exprimer ainsi. Nul ne mérite d’être maltraité. La plupart du temps celui qui insulte cache en lui de la colère et du ressentiment, et entretien de mauvaises pensées. Insulter une autre personne devient alors un moyen de se défouler – ce qui n’est guère appréciable ni acceptable. Dans ce cas il faut impérativement se faire soigner.

Je lis ce matin ceci : “Le commencement de la victoire sur la colère est le silence des lèvres quand le cœur est agité.”* Comme cela est vrai – se taire pour ne pas envenimer les choses, demeurer silencieux pour garder la paix, est un choix que l’on fait, tout comme celui de se mettre en colère et d’insulter son prochain. C’est tout un travail à faire, car la vie de l’âme est faite de choix à travers lesquels, soit elle grandira et s’élèvera à la perfection, soit elle regressera et mourra. Travailler à s’arrêter, se poser, demeurer dans le silence pour faire remonter les choix que l’on a et prendre alors la bonne décision: soit de ranimer le feu ou de l’éteindre – est aussi un choix ! L’âme a toujours le choix car c’est le cadeau de Dieu.

Je lis encore plus loin une autre vérité : “La douceur est un état immobile de l’âme qui reste égale à elle-même aussi bien dans les humiliations que devant les louanges.” * L’antidote de la colère c’est la douceur et la douceur provient d’une âme en paix avec elle-même et parfaitement joyeuse d’être ce qu’elle est. Et on est toujours heureux quand on est égal à soi-même. On ne traitera donc pas la colère autrement que par la douceur; tout comme la haine que par l’amour.

“Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.…”

(Matthieu 5:44-45)

Paroles du plus Sage d’entre les sages – de Celui qui dit de Lui-même qu’Il est “doux et humble de coeur.” (Mt 11, 28-30)

Biens chers frères et soeurs, je crois que quand nous aurons parfaitement maîtrisé cette Parole, que nous l’aurons posée comme un sceau sur notre coeur pour la pratiquer assidûment sans nous poser de questions, alors le choix d’invoquer sur soi l’Esprit impur plutôt que L’Esprit Saint, ne se posera même plus – L’Esprit Saint dominera car Il sera là, au milieu de nous, et nous deviendrons Son Temple. Qu’en dites vous ?

Doux Jésus, aujourd’hui j’ose Te prier d’interceder pour moi. Tu connais mon désir de réussir un jour à devenir La Maison que Tu voudras habiter. Aide moi à devenir cette femme “de bien, rempli d’Esprit Saint et de foi” grâce à qui, “une foule considérable s’attachera à Toi” (Act.11), comme cela a été le cas pour les premiers disciples. Dis moi ce que je dois faire pour le devenir et je le ferai.

Et Jésus répondit :

Écoute moi douce Épouse : Comme tu le sais, dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures. Et je suis reparti pour t’en préparer une. Que ton coeur ne se trouble pas car je ne peux habiter une maison où la paix ne règne pas. Pour cela je te conseille ce que Le Père Lui même a conseillé à Abraham ton modèle dans la foi : quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je t’indiquerai. C’est à cette seule condition que Je pourrai venir t’habiter.” *

Amen Alléluia + Oui Seigneur. Aide moi à faire ce choix qui s’impose à moi : d’aller là Tu veux et non pas là où je veux, afin que Toi et moi nous restions toujours en parfaite harmonie. J’ai besoin de Toi Seigneur – donne moi Ta Force et dirige mes pas. Fais moi voir clairement ce que Tu attends de moi. J’ai confiance en Toi Jésus. J’ai confiance en La Puissace du Saint Esprit. J’ai confiance en Dieu mon Papa des cieux, et en Son amour pour moi.

Et Jésus répondit : 

Amen Alléluia. Va et “Je te comblerai de bienfaits.” Alors toi aussi, ce que tu auras reçu gratuitement : tu donneras gratuitement. »*

*Saint Jean Climaque (v. 575-v. 650) moine au Mont Sinaï.

*(Jn.14:1)*(Gn.12:1)*(Gn.32:13)*(Mt.10:7-13)

pour la gloire de Dieu et le salut du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.