laisse là ton offrande

— C’est là que je veux habiter. C’est là que je reviendrai si par malheur je me suis éloignée.— 

Evangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu 5,20-26.

“En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre’, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison . Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

 


Méditation

Accueille les paroles de ma bouche,  le murmure de mon cœur ;  qu’ils parviennent devant Toi,  Seigneur, mon rocher, mon défenseur !

“laisse ton offrande”

Qu’avons-nous à reprocher à Dieu quand Il ne répond pas à nos prières ? Avons-nous bien regardé l’état de notre âme quand elle les a formulées ? Combien elle était noircie par le péché ? Pas étonnant qu’en entendant nos reproches, Il nous interpelle :

“Est-ce Ma conduite qui n’est pas la bonne ? N’est-ce pas plutôt la vôtre ?”

—(Ézéchiel 18,21-28.)

Mais Dieu est miséricordieux. Il nous renverra toujours à nous-mêmes, nous demandera toujours de nous poser et de prendre un temps pour réfléchir :

“Laissez là vos requêtes.”

Ceci afin que nous nous rendions compte que finalement, nous n’étions pas en position de Lui demander quoique ce soit :

“Allez d’abord vous mettre d’accord et vous réconcilier avec vos frères, et ensuite vous viendrez Me présenter vos requêtes.”

Dieu ne ferme pas la porte de Son Coeur aussi aisément que nous le faisons quand quelqu’un nous a fait du tort. Il accorde toujours une chance car Dieu est juste ! Si nous voulons recevoir de Lui, faisons comme Lui et tout ce qu’Il nous dit.

Seigneur je suis très triste de voir combien nos jeunes n’ont plus de respect pour Toi. Non seulement ils n’obéissent pas à Ta Voix, mais ils ne La reconnaissent pas – ils ne L’entendent même pas, parce qu’ils écoutent la Voix de l’Ennemi qui est plus forte et flatte constamment leur ego : “Comment ?!! Tu vas pardonner à celui là ?!! Après tout le mal qu’il t’a fait ?? Tu mérites mieux que ça !”, au lieu de les encourager à se rencontrer, s’asseoir ensemble sous Ton regard pour en discuter, et Te laisser guérir les blessures.

J’ai été jeune moi aussi. Des bêtises, des erreurs, des péchés, j’en ai commis ! C’est pourquoi, quand Dieu m’a restaurée, et envoyée l’Époux qu’Il m’avait destinée, Il nous a formés, puis engagés pour être au service des couples en difficultés, et nous lui avons dit OUI.

Durant la formation qui a commencé voici 20 ans, Toi Seigneur, Tu nous as montré combien nous avions tort de penser que nous sommes les seuls à souffrir. Dieu souffre Lui aussi, avec nous, plus que nous-mêmes parce que nous sommes Ses enfants et qu’Il nous aime plus que Lui-même. C’est pourquoi Il est et sera toujours La Solution.

De toute mort que nous avons du endurer avec cette connaissance, Il nous a toujours réssuscité, comme Il t’a ressuscité Toi Son Fils – Toi qui, tout Fils de Dieu que Tu étais, a accepté d’aller jusqu’au bout pour expier des péchés que Tu n’avais pas commis – nos péchés – et ainsi obéir à Ton Père des Cieux et nous sauver.C’est ce qui T’importait le plus ! Merci Seigneur Merci +

Mes biens chers frères et soeurs, Il suffit d’y croire. Il faut y croire. Jésus nous aidera à y croire si nous le lui demandons, et nous croirons, et notre foi de nouveau accrue, nous donnera la force de lutter et faire ce que Dieu attend de nous : “laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande”; qu’Il puisse alors nous accorder notre pain de ce jour : le pardon de nos péchés.

N’est ce pas Seigneur Jésus ?

Et Jésus répondit :

“Le Seigneur te pardonnera de toutes tes offenses et te guérira de toute maladie.”

—(Psaume 103.3)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus. Je rends grâce à Ton Nom pour ton Amour et ta Vérité (Ps,138,2)

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.