deux mains qui se tendent, deux coeurs unis qui attendent

Notre P√®re qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifi√©, que Ton r√®gne vienne, que Ta volont√© soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi √† ceux qui nous ont offens√©s. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais d√©livre-nous du Mal. Amen ‚Ć

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Matthieu 10,16-23

En ce temps-l√†, J√©sus disait √† ses Ap√ītres : ¬ę Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes. M√©fiez-vous des hommes¬†: ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues.Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois √† cause de moi¬†: il y aura l√† un t√©moignage pour eux et pour les pa√Įens. Quand on vous livrera, ne vous inqui√©tez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz¬†: ce que vous aurez √† dire vous sera donn√© √† cette heure-l√†. Car ce n‚Äôest pas vous qui parlerez, c‚Äôest l‚ÄôEsprit de votre P√®re qui parlera en vous. Le fr√®re livrera son fr√®re √† la mort, et le p√®re, son enfant¬†; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre √† mort. Vous serez d√©test√©s de tous √† cause de mon nom¬†; mais celui qui aura pers√©v√©r√© jusqu‚Äô√† la fin, celui-l√† sera sauv√©. ¬Ľ Quand on vous pers√©cutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis¬†: vous n‚Äôaurez pas fini de passer dans toutes les villes d‚ÄôIsra√ęl quand le Fils de l‚Äôhomme viendra. ¬Ľ


MEDITATION

Hier soir, dans mon sommeil, j’ai √©t√© attaqu√©e par un chien loup f√©roce qui m’a prise √† la gorge, et j’ai hurl√©, r√©veillant mon pauvre Maurice qui dormait profond√©ment √† mes c√īt√©s ! Certes, je n’avais pas l’intention ce matin d’en parler dans cette M√©ditation,¬† mes biens chers soeurs et fr√®res, mais voil√†, d√®s que j’ai lu la premi√®re Parole de La Bonne Nouvelle pour ce matin : “Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups”, j’ai compris que je devais le faire. L’Ordre me vient d’en Haut ! Pourquoi ? Je ne le sais pas encore tr√®s bien, mais je suis certaine que L’Esprit Saint,¬† que j’ai invoqu√© avant de commencer cette M√©ditation, nous le dira. En tous cas, une chose est certaine : notre Seigneur veut nous rappeler que nous sommes Ses envoy√©s et que nous devons √™tre prudents et pers√©v√©rants en notre Mission – surtout ne pas l√Ęcher Sa Main !

Cependant, il y a √† c√īt√© de Celle de J√©sus, une autre main qui se tend vers nous, mes biens chers soeurs et fr√®res – une que nous ne voyons pas souvent clairement parce que nous ne cheminons pas dans la claire vision, mais que nous croyons est l√†, toujours √† l’ouvrage, tenant le ruban de nos vies et les d√©faisant l’un apr√®s l’autre ! Oui, c’est la main de La Vierge Marie, notre M√®re des Cieux, Reine du Ciel, √† qui Dieu a donn√© la charge de veiller au Minist√®re de la lib√©ration des p√©cheurs aux cieux nouveaux. Elle qui vit d√©sormais en cette terre nouvelle que Dieu a cr√©√©e par Son Fils notre Sauveur,¬† prie pour nous afin que nos p√©ch√©s soient pardonn√©s, notre pass√© effac√©, qu’il ne revienne plus √† l’esprit pour nous hanter. N’ayons pas peur de lui demander de d√©faire ces noeuds qui encombrent nos vies. N’ayons pas peur de lui demander de nous garder proches du Coeur de J√©sus en nous gardant proches du Sien.

Sainte Marie M√®re de Dieu, priez pour nous pauvres p√©cheurs, maintenant et √† l’heure de notre mort ‚Ć

Le disciple du Christ meurt √† lui-m√™me √† chaque fois qu’il Lui abandonne sa volont√©. C’est un combat de longue haleine car dans le monde qu’il cotoie, il est sans cesse pers√©cut√©. Marie le sait et elle veille avec ses combattants – les anges d√©vou√©s du Ciel – pour l’emp√™cher de tomber. Marie est la protection assur√©e dans Le Ciel du disciple du Christ sur la Terre. N’ayons aucune crainte √† la lui demander.

Sainte Marie, Mère de Dieu, protégez nous dans le combat, maintenant et pour toujours.

Et du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

Ne craignez pas chers enfants, car Le Seigneur se souvient toujours de Son alliance faite avec vous par J√©sus. D√®s que vous lui adressez¬† vos pri√®res ferventes, Il s’√©meut, selon Son grand amour. Et je L’entends qui s’exclame : Je briserai le joug qui p√®se sur leur nuque et Je romprai leurs cha√ģnes. Rendez-Lui Gr√Ęce √† jamais. Je prie pour vous et avec vous.¬† Tout ce que Dieu a promis, Il est assez puissant pour l’accomplir. Ayez confiance. Il attend vos pri√®res. ‚Ć

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.