comme le roseau agité par le vent…

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Luc 1,26-38

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saintviendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.


MEDITATION

L’homme répondit (à Dieu) : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. »

Livre de la Genèse 3,9-15.20

En lui (Jésus-Christ), nous sommes devenus le domaine particulier de Dieu, nous y avons été prédestinés selon le projet de celui qui réalise tout ce qu’il a décidé : il a voulu que nous vivions à la louange de sa gloire, nous qui avons d’avance espéré dans le Christ.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 1,3-6.11-12

Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.

Luc 1,26-38.

Seul celui qui se sent coupable d’un mal agir, se cache du regard de Dieu.

Certes Dieu inspire la crainte, et le respect qu’indiscutablement tous les Hommes Lui doivent. Mais si l’on a rien à se reprocher, si l’on a une bonne conscience, alors pourquoi éviter Son regard ? Il n’y a pas de raison. Bien au contraire, ne sommes-nous pas Ses adorateurs qu’Il recherche ? Son domaine particulier ? Ses predestinés invités à demeurer en Sa Présence pour l’adorer et le glorifier dans la louange? †

Ô mon âme, pour ta sécurité, apprends à bien écouter et à discerner entre les deux voix qui parlent aux âmes : celle de la conscience et celle de la culpabilité. Toutes deux reprochent un mal commis et point réparé. Celle de la conscience toutefois, offre à l’âme l’occasion de s’amender : de retourner dans les bons papiers de Dieu, et trouver grâce à Ses yeux. Tandis que celle de la culpabilité ne cherche qu’à l’enfoncer un peu plus dans l’erreur et la détourner du seul regard qui peut la sauver. Si toutefois tu es dans le doute, comme un petit enfant, tourne toi vers Jésus à qui Dieu ne peut rien refuser, et demande Lui, Lui qui est ton Maître et Sauveur, de t’aider. Jésus t’enverra L’Esprit Saint qui te fera te souvenir que Dieu ne veut pas qu’un seul de Ses enfants ne se perde ! Et par une Parole qu’Il te donnera, tu comprendras ce qui se passe en ton âme, afin que tu puisses, toujours avec le secours de Sa Sainte Grâce et jamais sans, tu y remédieras. †

N’est-ce-pas Seigneur que c’est comme cela que cela se passe ?

Et du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

A la suite de l’épreuve endurée par l’âme, il verra la lumière et sera comblé.†

Isaie 53:11

Amen Alléluia Alléluia Alléluia, MERCI  Seigneur †

Ô mon âme, tu vous bien que tu ne dois jamais désesperer et fuir devant l’erreur ! Elle est humaine, et Dieu, pour avoir créé Homme, et s’être Lui-même fait Homme en Jésus-Christ, le sait très bien. Si tu lui parles honnêtement, et regrette sincèrement ton erreur, si tu Lui demandes Son aide, Il t’écoutera, Il ne te rejettera pas. Cependant, comme Il l’a dit et te le redis aujourd’hui à travers cette Parole qui vient de tomber du Ciel, s’Il juge que tu n’es pas encore prête à Lui revenir, s’Il juge qu’en toi il y a un reste d’immaturite, et qu’à la première occasion, tu vas retomber dans la même erreur, s’Il juge qu’à cause de cela, et s’Il t’accorde Sa Grace de Réconciliation tout de suite, tu vas la fouler aux pieds, la piétiner, Il permettra à l’épreuve de t’endurer pour encore un peu de temps, jusqu’à ce qu’Il soit certain que tu as été transfigurée.

L’épreuve transfigure l’âme et la rapproche de Dieu ! Ô mon âme, ne la rejette pas. Ne sois pas pressée ! Devenir Adorateur de Dieu, c’est à dire : pouvoir tenir, de nuit comme de jour, dans Sa Lumière sans en être ébloui et être tentée de fuir, et revenir en arrière, prend du temps. L’épreuve est ce temps ! Saisis le à pleines mains et fais en quelque chose de bien : un échelon de plus que tu auras ajouté à l’échelle de ta sainteté †

Tu verras pourtant, au cours de ta vie, que tu  rencontreras des âmes qui, au lieu de gravir les échelons l’un après l’autre, se jettent directement dans les bras du Seigneur et prennent l’Ascenseur avec Lui, de sorte qu’elles arriveront plus vite que toi au Ciel ! De grâce, ne les en veut pas, ne les envies pas, ne les jalouse pas ! Car là où tu es aujourd’hui, dis toi qu’elles y étaient avant toi, et ont vécus sans doute pire que toi. C’est juste qu’elles sont plus âgées que toi. Respecte cela, et persévère dans ton âge à toi, là où tu es arrivée, comme elles-mêmes ont persévéré avant toi. Grimpe, continue à grimper, à faire des progrès, comme elles-mêmes ont fait avant toi;  et un jour, tu verras, tu te sentiras capable de fermer les yeux et de te jeter dans les bras tendus de Dieu. Tu te sentiras capable de tout quitter pour prendre cet Ascenseur avec Lui et entrer dans Son Paradis, là où il n’y a plus d’escalier à grimper, là où l’Ascenseur n’est plus d’utilité, car sur Terre, tu n’y reviendras plus, sauf  ! Sauf si Dieu t’y envoie en Messager, pour préparer Sa venue dans un coeur ou deux, ou de plusieurs – tout dépendra de ta force à ce moment là.  Seul Dieu en sera Le Juge.†

Alors c’est nue que tu y reviendras, ô mon âme! Oui, nue, portant seulement le vêtement de l’humilité du roseau qui, même sous le poids du vent, est agité mais ne s’agite pas, se plie mais ne se brise pas ! Alors, tu écouteras le petit comme le grand, tu baptiseras d’eau vive le pauvre comme le riche, tu les inviteras à avoir la foi, sans pour autant discuter des  opinions contraires que l’un et l’autre aura envers ce que tu dis sous l’Inspiration du Saint Esprit. Tu rempliras ta Mission de Messager de Dieu dans la plus stricte intimité – ce désert où Dieu vient rejoindre les âmes malades, accablées, tourmentées, en quête de guérison, en quête de salut. Le reste, laisse à Dieu †

Ô Seigneur, j’ai hâte d’y arriver ! Y aurait-il une Parole de Dieu qui viendrait confirmer à mon âme ce qui vient de lui être révélé ?†

Et de nouveau La Voix du Ciel se fit entendre et dit :

“J’étais nu, vous m’avez habillé ; j’étais malade, vous m’avez visité.” (Mt 25, 36) Que celui qui des oreilles pour entendre, entende ! 

Amen À présent, ma Joie est complète Seigneur. Mon âme a compris. †

Alors dans ce cas, allons-nous en d’ici Min Coeur, puisque Le Puits aussi est rempli, pour aujourd’hui. †


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.