Prunelle

SAINTES LECTURES DU JOUR

Livre d’Isaïe 49, 1-6.

Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Et il dit : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »

Psaume 139(138)

C’est toi qui as créé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant toi le prodige, l’être étonnant que je suis.

Livre des Actes des Apôtres 13,22-26.

c’est à nous que la parole du salut a été envoyée.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,57-66.80.

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle. Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné. À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu.
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui. L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

RÉFLEXION

« la main du Seigneur était avec lui, que sera donc cet enfant ?  »

Quand nous découvrons Les Saintes Écritures, quand chaque matin nous ouvrons nos oreilles à ce qu’elles disent, et écoutons comme de vrais disciples, alors Dieu renouvelle Ses faveurs – Sa Main se pose sur nous, Son Esprit nous enveloppe de Sa puissante lumière, et Il nous en révèlent ses mystères. Et le choix s’impose à nous : faire de la lecture La Parole de Dieu, nos délices. En d’autres mots : devenir serviteurs de Sa Parole.

Ce matin, c’est le mystère entourant le personnage de Jean Le Baptiste qui nous est révélé, et qui se révèle à chacun de nous serviteurs du Christ Jésus. En effet,  quand dans le monde nos bouches s’ouvrent, que nos langues se délient et que nous parlons et bénissons Dieu avec audace et courage, nous sommes des petits “Jean Le Baptiste“.

Et je pense à toi, petit coeur, toi qui songes à te consacrer au Sacré-Cœur de Jésus-Christ. Pendant ces neuf jours qui ont précédés ce Jour tant désiré et attendu, pendant lesquels tu as préparé ton coeur à entrer dans ce Coeur qui a tant aimé les hommes, L’Epoux que tu te choisis aujourd’hui, tu t’es demandée : mais quelle est donc la Mission qu’Il me confiera à moi ! Et moi, qu’Il a choisi pour te guider, je Lui ai demandé : “Que sera donc cet enfant ?”

Eh bien – te voilà servie petit coeur ! Désormais Ton nom sera Jean !

Mais oh ! Je t’entends qui t’exclames déjà : “Non, pas “Jean” Seigneur, car je suis une fille, et le prénom de “Jeanne” ne me plaît pas non plus ! Donne-moi Seigneur un autre nom, s’il Te plaît. Toutefois, non pas ce que je veux mais ce que Tu veux, car Tu es Seigneur, ma source de lumière et je me consacre à tous Tes conseils, jugements et décisions me concernant.”

Alors du  Haut du Ciel une Voix s’est fait entendre et dit :

Qui te touche, touche à la prunelle de Mon oeil. (Zacharie 2,12) Si tu es d’accord, alors au lieu de “Jean”, nous t’appelerons “Prunelle“. Qu’en dis-tu petit coeur ?

Oh Seigneur Tu es si bon de me laisser le choix. Si donc Tu permets, demain je Te dévoilerai mon Nom nouveau. Toutefois je tiens à Te remercier dès aujourd’hui pour La Mission que Tu me confieras. Déjà, en elle je trouve ma joie en sachant que je pourrais m’exclamer: ” Mon Dieu, dans le sein de l’Eglise, je serai … ”

Et du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit à cela :

Espérer ce que nous ne voyons pas, c’est l’attendre avec persévérance.
 
Romains 8,25

Oh Seigneur voici que je me rends compte que j’ai renversé  les rôles, car ce n’est pas ainsi que cela s’est passé et ce n’est pas à Toi d’espérer, mais à moi d’espérer en Toi ! Dans Le Livre, c’est Toi qui a donné un nom nouveau à Tes disciples, mais à tous, Tu as donné la même Mission : guérir le monde en lui administrant l’Unique médicament : l’amour. (Mt 10) Oui Seigneur tous Tes disciples ont la même Mission puisqu’Il y a un seul Dieu Père de TOUS, et qu’Il Est AMOUR ! TOUS ont reçu l’Unique Commandemant, donc l’Unique Mission : celle d’aimer  et de proclamer à travers ses actes d’amour, que  « Le royaume de L’Amour est proche. »

Ô Seigneur Saint-Esprit, ais-je bien discerné ?

Et de nouveau La Voix du Ciel se fit entendre et dit :

Il est écrit dans Le Livre: “Mon fils, quand tu es malade ne te révolte pas, mais prie le Seigneur, et Il te guérira.” (Siracide 38, 9) Tu as raison de dire que tous ont reçu la même Mission ! Une vie passée à semer l’amour est une vie accomplie ! Et le disciple du Fils est appellé à servir La Parole du Père. Toutefois chacun aimera selon le don que chacun aura reçu de Lui, Seigneur Dieu, Père de tous et de chacun.

Aujourd’hui par cette Parole petit cœur, Il t’appelle à prier pour les pécheurs – prier pour ces âmes malades qui sont loin de Lui alors qu’Il se fait proche d’elles, et leur donner Sa Parole, leur faisant ainsi connaitre Sa Volonté. Si elles la mettent en pratique alors elles seront guéries. Par tes prières dévouées, fidèles et désintéressées, tu les guériras. 

Va petit cœur et poursuis ta Mission en ce beau Ministère d’Intercessions au Coeur Miséricordieux de Jésus-Christ, où déjà Il t’a menée ! Sa Mère en est Le Ministre appointé. Demain, tu te consacreras aussi à elle. Va et sois bénie petite Prunelle du Sacré-Coeur de Jésus-Christ.

Sois béni Père pour Tout ton amour et Tes merveilles d’amour, par Ton Fils Jésus-Christ dans Le Saint-Esprit. Amen Amen Alléluia 🙏❤️ Je transmets tout de suite ! 

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.