jeune si tu écoutes aujourd’hui

moine

MEDITATION

Ce jeune dont je vous parlais hier, sait que sa  « route sera longue et remplie d’étapes les unes plus difficiles que les autres » ! Pas plus tard que tôt ce matin, après avoir lu la méditation d’hier, il me l’a confié ; et il a ajouté ceci : « je désire avancer et mettre derrière moi tout ca… CA SUFFIT!! » Et moi, je sais ce que Jésus m’a demandé de faire pour lui, après S’être personnellement assuré que je L’aimais plus que tout. Il m’a dit : « Pais cette brebis ma Douce – pais cette brebis en particulier ! »

Sur le coup je n’ai pas compris pourquoi Jésus voulait S’assurer de mon amour pour Lui avant de me confier une telle mission. Mais ce matin, après avoir pris connaissances des Saintes Lectures, j’ai compris !

Jésus prêchait dans son propre pays, dans la synagogue un jour de sabbat, et son auditoire récriminait contre lui car Il était des leurs. Jésus devinant leurs pensées méprisantes, leur a adressé cette Parole : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Et Marc, qui rapporte ce fait, dit que « là il (Jésus) ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains. »

Ce jeune que Jésus me demande de guider et d’accompagner est un membre de ma propre famille, et si je m’en tiens à ce que Jésus a dit, je ne pourrai rien faire pour lui ! Certaines personnes disent même que je ne dois pas le recevoir en écoute parce qu’il est trop proche de moi et que mon jugement sera faussé par les sentiments que j’ai pour lui, envers le mal qu’il a fait à mon propre sang ! Mais ce que ces personnes ne savent pas c’est que Jésus S’est personnellement assuré que je L’aimais plus que tout, plus que ce jeune, plus que mon propre sang, avant de me confier cette mission ! Jésus sait, pour l’avoir déclaré, que je serai tentée de laisser mon cœur parler et guider mes réactions, mais Il sait aussi que parce que je L’aime plus que tout, je ne succomberai pas à cette tentation. Bien au contraire – je réussirai, tout comme dans le passé j’ai réussi à ramener ce jeune sur Le Chemin de la Vérité.

Jésus sait ce que L’Esprit Saint me rappelle aujourd’hui :  « Dieu se comporte envers vous comme envers des fils. » Jésus sait que je serai capable de m’occuper de ce jeune comme s’il était mon fils, et de le pardonner pour le mal qu’il a fait ! Car il est vrai que si je m’écoutais,  je l’aurai depuis longtemps fermé la porte de mon cœur et aussi celle de ma maison. Mais Le Seigneur voit plus loin que le bout de mon nez. Lui veux le sauver et le guérir pour toujours, alors que moi  je veux faire ma propre justice : le juger, le condamner, le sanctionner, l’exclure de ma maison, lui en interdire l’accès, voire même le maudire !

N’est-ce pas Seigneur ?

Ma Douce, quoi que tu fasses pour ce jeune, fais le pour la gloire de Dieu, ton Père qui est aux Cieux. (selon 1Co,10,31)

Amen + Oui Seigneur, merci Seigneur, merci …

Chers frères et sœurs, chers pèlerins,

Il faut beaucoup aimer L’Amour. Il faut aimer L’Amour plus que tout, afin de pouvoir accomplir toute mission d’amour – c’est-à-dire : sans juger mais uniquement pour sauver !

Aimer selon la chair, porter des jugements et condamner les gens, ce n’est pas aimer selon Dieu car Dieu est miséricordieux et c’est ce qu’Il nous demande d’être quand Il dit : « C’est la miséricorde que je veux et non vos sacrifices – allez apprendre ce que cela veut dire ».

Quand l’on s’approche de L’Amour c’est alors que Lui-même nous apprend qu’aimer selon notre volonté, ce n’est pas aimer, mais qu’aimer avec miséricorde, c’est aimer vraiment !

Il faut choisir d’aimer ainsi ! Il faut choisir de se laisser instruire par Lui – par Celui qu’Il nous a envoyé pour Maitre et seul Directeur !

Aimer est un choix auquel nous devons  librement consentir !

Alors, jeune – c’est à toi que je m’adresse aujourd’hui  pour te mener vers les eaux tranquilles de Son Repos – toi qui es rempli de colère parce que tu as été blessé ! Si tu lis ces quelques lignes c’est que Dieu te demande de faire le choix d’aimer comme Lui aime, et Il te promet que tu ne le regretteras pas : tu ne manqueras de rien car Il sera désormais ton Berger !

Fais le choix d’aimer comme un enfant de Dieu que tu es ! Regarde celui qui t’a blessé, non avec tes yeux, mais avec les yeux de son Père. Pardonne et Dieu te pardonnera car toi aussi tu es pécheur, ne l’oublies pas ! Ne condamne pas et Dieu ne condamnera pas. Ne juge pas et Dieu ne jugera pas. N’abandonne pas et Dieu n’abandonnera pas. Dieu, pour cette personne, fera selon ton choix car Dieu habite en toi – Tu es Son Temple, Sa Maison, cela aussi ne l’oublies pas ! C’est pour cela que tu dois toujours faire le Bon Choix, que tu dois choisir de faire le bien plutôt que le mal ! Et  ton regard alors resplendira de Sa Paix et de Sa Joie, et celui qui t’a blessé en bénéficiera.

Jeune, je sais la question que tu te poses : “si je pardonne à chaque fois, comment alors apprendra-t-il sa leçon ?” Permets-moi de te dire que là n’est pas ton souci – mais celui de Dieu. C’est Lui le Maitre – la leçon c’est Lui qui la fait, c’est Lui Le Juge – la sanction c’est Lui qui la donne. Toi, sois bon, sois miséricordieux et laisse à Dieu la leçon !

Quant à toi, jeune que Le Seigneur m’a confié – toi qui as blessé – toi qui n’as pas encore résisté jusqu’au sang dans ta lutte contre le péché”, reçois Sa Parole de réconfort :

‘Mon fils, ne néglige pas les leçons du Seigneur, ne te décourage pas quand il te fait des reproches. Quand le Seigneur aime quelqu’un, il lui donne de bonnes leçons ; il corrige tous ceux qu’il accueille comme ses fils.’

Et écoute la leçon d’aujourd’hui :

Ce que tu endures est une leçon. Dieu se comporte envers toi comme envers Son fils  ; et quel est le fils auquel son père ne donne pas des leçons ?

Quand on vient de recevoir une leçon, on n’éprouve pas de la joie mais plutôt de la tristesse, souvent aussi de la colère. Mais plus tard, grâce à a leçon bien apprise, quand on s’est repris, on est en paix et on reconnait que Dieu est juste envers Ses enfants – on reconnait Sa justice – on la choisit et on se laisse instruire quotidiennement par Dieu seul – à travers Sa Parole en Jésus et Le Saint Esprit qui L’éclaire, nous conduit et nous redresse, et on sera guéri.

L’Esprit ajoute encore ceci :

“Recherchez activement la paix avec tous, et la sainteté sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Soyez vigilants : que personne ne se dérobe à la grâce de Dieu, qu’il ne pousse chez vous aucune plante aux fruits amers, cela causerait du trouble, et beaucoup en seraient infectés.”

Voilà pour aujourd’hui.

Passe une sainte journee en famille mon garçon ! Que Dieu te bénisse, qu’Il tourne vers toi Son Visage et t’accorde Sa Paix et Sa Joie.

Et n’oublies pas de faire rejaillir cette bénédiction sur ta femme et tes enfants chaque matin.

+

Seigneur Jésus, par l’intercession de Maman Marie, je te confie ces jeunes qui souvent ne savent pas quel chemin prendre parce que personne ne leur a montré Le Tien. Fais pour eux comme Tu as fais pour moi et ils seront guéris. Amen +

Il pria Dieu qui l’exauça et lui accorda un miracle.
 
2Ch, 32,24

 

Amen + Merci Seigneur, Merci ! Aujourd’hui, deux jeunes ou plus (+) retrouveront Le Chemin vers Toi. Je Crois !

Jeunes, ce miracle est pour vous ! Accueillez-le, et rendez grâce à Dieu

moi

+pour la gloire de Dieu au Ciel et le salut de mes frères et soeurs sur la Terre+

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.