César et Dieu

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,13-17.

On envoya à Jésus des pharisiens et des partisans d’Hérode pour lui tendre un piège en le faisant parler, et ceux-ci vinrent lui dire : « Maître, nous le savons : tu es toujours vrai ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens, mais tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité. Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? Devons-nous payer, oui ou non ? » Mais lui, sachant leur hypocrisie, leur dit : « Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Faites-moi voir une pièce d’argent. » Ils en apportèrent une, et Jésus leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? – De César », répondent-ils. Jésus leur dit : « Ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et ils étaient remplis d’étonnement à son sujet.


Un jour quelqu’un a fait à Jésus cette déclaration : “Maitre ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens”.

En effet, Jésus Lui voit le fond des cœurs. Il ne s’attache guère au superficiel, car ainsi est Le Regard de Dieu notre Père qui est aux cieux : profond, droit, juste ; et puisque nous avons décidé d’être “chrétiens”, ainsi devrait être notre regard sur notre prochain.

Je me souviens de ma première réaction au désir de Maurice de me rencontrer après 33 ans que nous avions été séparés ! Au téléphone je me suis exclamée : “Oh mais il faut que je te dise que je ne suis plus la jolie jeune fille de 13 ans que tu as connue. J’ai changé, j’ai  grossi, et j’ai beaucoup de soucis…” C’était un vrai cri de coeur car je ne voulais pas le décevoir, et de plus je disais la vérité et je tenais à ce qu’il sache la vérité. Ce qui fait qu’en quelque sorte je rendais à César ce qui était à César parce que Maurice lui a tout de suite rebondit et sa réponse fut directe et rapide : Oh, mais ce n’est pas l’extérieur que je viens voir mais l’intérieur !” En disant cela il rendait à Dieu ce qui était à Dieu !

Je dois avouer que sa réponse m’avait laissée dans l’étonnement pendant un long moment car malgré le fait que nous n’avions pas eu le temps de bien nous connaitre à l’époque de notre adolescence, Le Bon Dieu m’avait fait découvrir chez lui les meilleures qualités comme la bonté, la sincérité, la fidélité et l’honnêteté – ce qui m’avaient attirées à lui. Et là, 33 ans après, Il me faisait la Grâce de constater en l’homme qui se présentait à moi, d’autres qualités profondes venues se greffer à celles déjà présentes depuis toujours, et qui devaient me faire retomber amoureuse de lui, et sceller notre union pour la vie.

En Maurice Le Seigneur m’a fait Grâce d’un homme vrai qui ne s’est pas laissé influencer par ce que le monde disait de moi par rapport à mes 3 mariages, et encore moins par mon apparence physique ; un homme qui était en grande recherche de ce Dieu de Vérité que moi-même je venais de découvrir, et que je n’ai pas eu de mal à lui présenter au fil des jours que nous avons passés ensemble et continuons à passer ensemble dans la louange depuis maintenant 17 ans.

Certes, notre amour a connu bien des épreuves mais nous les avons toutes surmontées Grâce à Dieu notre Père qui est aux cieux, qui ne nous a jamais abandonné. Si aujourd’hui notre couple s’est engagé totalement au service des couples en difficultés, c’est par amour pour Lui qui est notre priorité et nous a toujours appris à vivre dans la Vérité et pour La Vérité.

Seule La Vérité libère en repoussant l’hypocrisie.

N’est-ce pas Seigneur ?

Et Jésus me dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas. »  Luc 13:24

Merci Seigneur

Amen +

Pour la gloire de Dieu et le salut des âmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.