Parole de Dieu Eucharistie

“A qui irons-nous Seigneur? Tu as les Paroles de La Vie Eternelle !” (Jean 6:68)

PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

  • Jérémie 31,1-7 : “Le Seigneur m’est apparu”
  • Jérémie 31,10.11-12ab.13. : “Le Seigneur a libéré”
  • Matthieu 15,21-28: “à l’heure même, sa fille fut guérie.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15,21-28.

En ce temps-là, partant de Génésareth, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : «Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : «Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël.» Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens.» Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

"« Femme, grande est ta foi »"

Le jour où moi aussi j’ai poussé ce même cri vers le Ciel :

“Prends pitié de moi, Seigneur ! Seigneur, viens à mon secours ! Je veux Te retrouver, savoir si Tu m’aimes encore”

j’étais alors une âme désemparée et perdue ; et je souhaitais de tout mon être être entendue – que Le Ciel me libère de cette troisième union qui me rendait si malheureuse. J’avais alors 47 ans, j’étais au bord du précipice et je vivais perpétuellement dans l’angoisse. Même ce Dieu, à qui je m’étais toujours confiée, s’était éloigné de moi – du moins c’était l’impression que j’avais. Alors dans un dernier recours, je Lui avais lancé cet appel, et de tout mon coeur j’espérais qu’Il m’entendrait. Mais de là à être exaucée dans les plus brefs délais peu de jours après et d’une manière aussi divine, ça je ne m’y attendais pas du tout.

En effet, quelques jours après, tout comme La Sainte Ecriture le dit “Le Seigneur m’est apparu”, Il S’est penché sur moi et Il a dit : “Je t’aime d’un amour éternel, aussi je te garde ma fidélité.” (Jr.31:3) Puis, Il a incarné cette Parole, en me renvoyant l’amour de ma jeunesse – Maurice – fils de David – aujourd’hui mon époux depuis 18 ans !

Quand je raconte ainsi notre histoire je me rends bien compte qu’elle peut paraître irréelle et pure invention pour beaucoup de personnes, mais ceux et celles qui ont été nos premiers témoins savent que cela s’est passée exactement comme cela. Toutefois, peu d’entre eux savent qu’elle est inspirée du Livre des Saintes Ecritures. Maurice et moi l’avons découvert petit à petit, au fil de ces 18 années, au fur et à mesure que Le Seigneur nous faisait descendre un peu plus dans les eaux profondes de l’Instruction des Saintes Ecritures sous l’Inspiration du Saint Esprit.

Aujourd’hui encore, relisant l’Evangile du Jour, une autre similitude me frappe : à cette même époque, puisque j’étais divorcée et civilement remariée, la loi de l’Eglise Catholique à laquelle j’appartiens de part mon baptême, m’interdisait de communier au Corps et au Sang de notre Seigneur Jésus-Christ, a proprement parlé : le sacrement de l’Eucharistie, et j’en souffrais énormément ! À chaque fois que j’assistais à une ‘messe’, je n’avais pas d’autre choix que de me contenter de demeurer dans mon banc pendant la communion, et le coeur saignant, regarder les autres fidèles – mes frères et soeurs en Christ – communier, sans se soucier de ma souffrance ! J’étais alors comme ces petits chiens dont fait référence la femme cananéenne de l’Evangile, qui mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres !

J’en souffrais tellement que je m’étais même donnée un pseudonyme : “la mendiante d’Eucharistie !”

Sans doute qu’il est bon de préciser ici que les choses au niveau de l’Eglise n’ont point changé – je suis toujours divorcée et remariée civilement, et toujours interdite de communier à la Sainte Hostie. Toutefois c’est en moi que les choses ont changées et évoluées : grâce au Père qui S’est penché sur moi et m’a déclaré Son Amour, et à Son Fils qu’Il a envoyé pour m’instruire, et au Saint Esprit pour me défendre, me consoler, m’éclairer, me guider, m’accompagner, je ne souffre plus de cet interdit ! La Grâce de La Sainte Trinité me suffit ! C’est Elle ma vraie Famille aujourd’hui, car comme une vraie Mère qui ne fais pas de différence entre ses enfants, Elle me nourrie par La Parole de Dieu, et je suis rassasiée ! Même le soir mon âme est instruite et au réveil je n’ai plus qu’à laisser La Grâce couler – opérer en moi et à travers moi Ses bienfaits. Plus besoin de mendier, plus besoin de supplier que l’Eglise veuille bien grandir, évoluer et me faire miséricorde ! Plus besoin de manger les miettes qui tombent de la table des maîtres”. Je suis libre. Je mange quand je veux et le nombre de fois que je veux. Et cette Parole du Christ S’accomplit :

“« Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » 

N’est-ce-pas Seigneur Jésus ? Que dis-Tu mon Sauveur et mon Dieu ? Mon généreux et miséricordieux Epoux?

Et Jésus répondit :

Béni soit Dieu Mon Père, qui vous a bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux… C’est ainsi qu’Il vous a élus en Moi, dès avant la fondation du monde, pour être saints et immaculés en Sa présence, dans l’amour, déterminant d’avance que vous seriez pour Lui des fils adoptifs. Tel fut le bon plaisir de Sa volonté, à la louange de gloire de Sa grâce, dont Il vous a gratifiés en Moi, Son Fils Bien-Aimé. En Moi vous trouvez la rédemption, par Mon sang, la rémission des fautes, selon la richesse de Ma grâce, qu’Il vous a prodiguée, en toute sagesse et intelligence : Il vous a fait connaître le mystère de Sa volonté, ce dessein bienveillant qu’Il avait formé en Lui par avance, pour le réaliser quand les temps seraient accomplis : ramener toutes choses sous un seul Chef, Moi, les êtres célestes comme les terrestres. C’est en Moi encore que vous avez été mis à part, désignés d’avance, selon le plan préétabli de Celui qui mène toutes choses au gré de Sa volonté, pour être, à la louange de sa gloire, ceux qui ont par avance espéré en Moi. C’est en Moi que vous aussi, après avoir entendu la Parole de vérité, l’Évangile de votre salut, et y avoir cru, vous avez été marqués d’un sceau par l’Esprit de la Promesse, cet Esprit Saint qui constitue les arrhes de votre héritage, et prépare votre rédemption – Peuple que Dieu s’est acquis, pour la louange de Sa gloire.*

Oh Seigneur Amen Alléluia Merci Seigneur + Permets que nous nous prosternions à Tes pieds, Toi notre Roi à Maurice et à moi. En Ta Présence ce matin encore, et celle du Saint Esprit qui a éclairé mon esprit, Dieu Le Père a de nouveau pris pitié de nous. Nous vous louons, nous vous adorons, nous vous bénissons pour tant de bienveillance et de compassion. Amen Alléluia +

Mes biens frères et soeurs, biens chers amis pèlerins qui souffraient toujours de vous sentir comme rejetés, abandonnés, traités différemment au sein de notre Eglise, rejouissez-vous avec nous car notre Dieu est un Dieu de tendresse et de miséricorde. Voyez par vous-mêmes : le jour où j’ai crié, Il m’exauça, Il as accru la force de mon âme,* et m’a blessure a guéri rapidement comme Il l’avait promis.* Il avait aussi promis de changer notre deuil en joie, de nous réjouir, nous consoler après la peine,  et vous pouvez constater qu’Il l’a fait.

Nous voici donc devant vous aujourd’hui prêts à vous accompagner si vous le désirez, à vous aider à vous libérer de ce fardeau et à vous faire découvrir cet amour infini, fidèle et inconditionnel de notre Dieu. Nous voici prêts à vous enseigner comment vous nourrir a satiété de La Parole de Dieu – pour ainsi dire “L’Eucharistie” des divorcés et remariés! C’est ainsi qu’Il l’a voulu dans Son grand Amour, sans lequel nous ne sommes rien, vous comme nous.

Souvenez-vous de cette Parole de saint Paul : “rien ne pourra nous séparer de l’Amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur.”(Rm,8,39) Puissiez-vous puiser e.n Elle la force de vous remettre debout et de permettre à Jésus de vous apprendre La Vérité et de vous libérer !

Que dis-Tu Seigneur ? Es-Tu prêt à être notre Pasteur – Celui selon Le Coeur du Père, et que nous attendons depuis si longtemps ? Écoute Seigneur m’a prière: « Pitié, Seigneur, pour ton peuple, n’expose pas ceux qui t’appartiennent à l’insulte et aux moqueries ! Faudra-t-il qu’on dise : “Où donc est leur Dieu ?” » Nous, nous avons eu la chance de T’avoir trouvé – nous Te supplions : que les brebis qui sont encore perdues en dehors de l’enclos, trouvent leur chemin jusqu’à Toi et soient nourries. Vois comme elles défaillent toutes…

Alors Jésus répondit :

A celles-là Tu leur diras : “Revenez à Moi de tout votre coeur dans le jeûne, les larmes et le deuil ! Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment. Qui sait ? Il pourrait revenir, il pourrait renoncer au châtiment, et laisser derrière lui sa bénédiction : alors, vous pourrez présenter offrandes et libations au Seigneur votre Dieu. Voici que je vous envoie le froment, le vin nouveau et l’huile fraîche. Vous en serez rassasiés. Ensuite, quand vous le serez, veillez et priez pour ne pas entrer en tentation. À présent, faites silence pour M’écouter.

Oui Seigneur Amen Alléluia Merci Seigneur. Nous leur dirons. Et Jésus ajouta :

Le Seigneur garde tous ceux qui L’aiment. Allez maintenant, et faites ce que vous voulez de ce que Je vous ai enseigné ! Je sais qu’Il sera bien fait, car Je constate que grâce à L’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu qui repose sur vous, vous acceptez dans la joie l’outrage pour Mon nom  * Amen ALLÉLUIA +

*Ep 1*Ps,138,3*Is,58,8 *Jl.2*Mt.26*Is.41*Ps,145,20

*1P,4,14


>> lire ici : Témoignage :  8.8.2018 


Facebooktwittergoogle_plusmailby feather