“OBEISSANCE”

“A qui irons-nous Seigneur? Tu as les Paroles de La Vie Eternelle !” (Jean 6:68)


O R A I S O N

"Gardez-vous de mépriser 
un seul de ces petits."

Ce matin alors que je me brossais les dents, Le Seigneur a choisi ce moment pour parler à mon coeur… Il a prononcé un seul Mot : “obeissance”.

Quelques minutes après, quand je suis arrivée à table pour prendre le petit déjeuner, Maurice me fit part d’une nouvelle qu’il venait d’apprendre d’un journal anglais. Choqués, interpellés, nous en discutâmes vivement pendant un moment, ensuite je me rendis à la chapelle pour la Lectio.

Les premières Paroles de la première Lecture (Livre d’Ézéchiel 2,8-10.3,1-4,) m’interpellerent :

“Et toi, fils d’homme, écoute ce que je te dis.”

Puis ce fut au tour de cette déclaration du psalmiste, (Ps,124,7-8) que je me suis empressée de noter car je voulais l’offrir à Jésus :

“Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche”. 

Mais c’est quand j’ai eu terminée de lire l’Evangile du Jour, (Matthieu 18,1-5.10.12-14), que j’ai compris où L’Esprit Saint voulait me conduire quand Il parla à mon coeur tôt le matin même :

“À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »  Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux. Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

OBÉISSANCE !” Ce mot résonna à mon esprit tandis que je me mis au clavier… et écrivis : 

Me voici Seigneur, je viens en vérité faire Ta Volonté et rendre témoignage de ce que nous avons vu ce matin Maurice et moi  : lire ici >> https://www.theguardian.com/australia-news/2018/aug/14/philip-wilson-former-archbishop-to-serve-time-in-home-detention-not-jail.  

Nous jugeons Seigneur que notre obéissance est envers Dieu Le Père, Dieu Le Fils, Dieu Le Saint Esprit. Si elle était autrement, alors nous attristerions L’Esprit Saint (Actes 7.51), nous éteignerions Sa Lumière (1 Thessaloniciens 5.19), pire nous risquerions de nous opposer à Lui, blasphemer contre Lui, et notre péché serai impardonnable, comme Toi même Tu l’as dit Seigneur. Marc 3, 29) Alors nous voici ! 

Quant à ceux qui nous menaceraient et voudraient nous obliger à nous taire, notre réponse Seigneur, pour Toi qui pour nous, n’as jamais fermé Tes tendresses, est toute prête : comme Pierre et Jean Tes premiers apôtres, nous leur disons déjà:

« Est-il juste devant Dieu de vous écouter, plutôt que d’écouter Dieu ? À vous de juger. Quant à nous, il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu. » Actes 4: 19,20:-

Que dis-Tu Seigneur ?

Et Jésus répondit :

Et vous ajouterez encore ceci : “Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits : car leurs anges aux cieux voient constamment la face de mon Père.”(Mt,18,10)

Oui Seigneur. Après rectification, nous leur disons donc :

« Est-il juste devant Dieu de vous écouter, plutôt que d’écouter Dieu ? À vous de juger. Quant à nous, il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu. Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits : car leurs anges aux cieux voient constamment la face de mon Père.”

Voilà Seigneur.

Toutefois je ne peux m’empêcher de penser à ce qui arrivera à cette Eglise. Malgré tout, je m’inquiète pour elle, et je suis triste pour Toi car ce n’est pas ainsi que Tu voulais Te la représenter : “Il a aimé l’Église, il s’est livré lui-même pour elle, afin de la rendre sainte en la purifiant par le bain de l’eau baptismale, accompagné d’une parole ; il voulait se la présenter à lui-même, cette Église, resplendissante, sans tache, ni ride, ni rien de tel ; il la voulait sainte et immaculée. (Éphésiens (5, 21‑32).

Et Jésus répondit :

Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en vos coeurs ?  Votre âme comme un oiseau ne s’est-elle pas échappée du filet de l’oiseleur ? Votre secours n’est-t-elle pas en Moi votre Seigneur et Sauveur, votre seul Directeur ?  Ce n’est pas vous qui M’avez choisi; mais c’est Moi qui vous ai choisi.  Alors soyez sans inquiétudes, et ne gardez pas rancune, quels que soient ses torts. Mais soyez pleins d’allégresse et exultez éternellement de ce que Moi, Je vais créer. *

Amen Oui Seigneur tout ce que Tu diras. Alléluia +

 

*Lc.24:38*Ps,124,7-8*Mt,23,10*Jn,15,16*Si,10,6*Is,65,18

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather