plongez !

“A qui irons-nous Seigneur? Tu as les Paroles de La Vie Eternelle !” (Jean 6:68)

PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

  • Ézéchiel 1,2-5.24-28c. j’ai vu la gloire du Seigneur
  • Psaume 148(147) Louez le Seigneur, louez-le, louez-le
  • Matthieu17,22-27. “Les fils sont libres.”

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu17,22-27.

En ce temps-là, comme Jésus et les disciples étaient réunis en Galilée, il leur dit : « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés. Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent la redevance des deux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? » Il répondit : « Oui. » Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ? De leurs fils, ou des autres personnes ? » Pierre lui répondit : « Des autres. » Et Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres. Mais, pour ne pas scandaliser les gens, va donc jusqu’à la mer, jette l’hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

"les fils sont libres."

Ils sont fils, ils sont donc libres – exemptés de payer l’impôt. Ceci est un raisonnement purement humain que Dieu constate mais ne partage pas. Ses fils et Ses filles, Il les invite au contraire à être les premiers à donner le bon exemple – à respecter et à pratiquer la loi – à voir les choses différemment, parce qu’en enfants de Dieu et point des hommes, Il leur donne de voir Sa Gloire.

À Ses enfants, Dieu Se révèle. Ils sont donc au premier rang tout le temps, et tout le temps les premiers à connaitre Ses Volontés et Ses désirs dès qu’ils jaillissent des profondeurs de Son coeur. Oui les enfants de Dieu, ceux qu’Il choisis pour être Ses Témoins, Ses Messagers – pour connaître et transmettre Ses Messages au monde entier, ceux là sont certes des privilégiés au Ciel, mais pas sur La Terre. “Je ne vous promets pas d’être heureuse dans cette vie mais dans l’autre”, ont été les Paroles de La Bienheureuse Vierge Marie à sainte Bernadette lors d’une de ses apparitions.

Persécutions, incompréhensions, jugements, condamnations, injustices, rejets et solitudes, sont les impôts qu’acceptent de payer les choisis de Dieu. Et pour y arriver, ils devront savoir nager, plonger profondément jusqu’aux entrailles de l’océan de qualités et de vertus que Dieu a prévues de leur donner pour les aider à tout accueillir en Son Nom. C’est là aussi, à cette profondeur, qu’Il cache Ses trésors, Ses nombreuses Grâces, qu’Il distribue à ceux et celles qui auront accepté de toucher le fond. C’est là aussi qu’ils verront Sa face et entendront Sa Voix.

N’est ce pas Seigneur ? Que nous dit La Voix de Dieu aujourd’hui ? Quelle perle, quel trésor, allons-nous trouver des profondeurs où Il les cache ? Quelle est la Grâce qu’Il va nous faire ce matin pour bénir notre journée?

Et Jésus répondit :

“Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs, afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux.”(Mt.5:44)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus+

Mes biens chers frères et soeurs, voilà en effet un bien gros impôt que nous devrons sans doute être les premiers à payer. Demandons au Seigneur Son aide car sans Lui, sans Sa Grâce, nous n’y parviendrons pas. Demandons-Lui de nous accorder Sa Joie, c’est elle notre force, car tout ce que nous faisons en témoins de Dieu Miséricorde, nous devons le faire dans la joie. Or payer un impôt aussi gros n’est certes pas une joie.

Notre âme s’est envolée – comme un oiseau certes elle s’est échappée du filet de l’oiseleur. C’est Jésus qui nous a libérés. Nous sommes vraiment libres de refuser de payer. Notre secours tiens a présent dans Son Nom – Le Seigneur qui nous sauve, Le Seigneur qui est avec nous.

Père, en Tes mains nous remettons cette taxe bien trop lourde pour notre porte-monnaie. Aide nous à la payer nous t’en supplions car Te plaire est ce que nous désirons le plus. Avance nous Tes Grâces. Viens à notre secours.

Alors Le Père dit :

A celui qui arrivera le premier au fond de l’océan, au vainqueur, Je lui donnerai un cailloux blanc, un caillou portant gravé un nom nouveau, que nul ne connaît, hormis celui qui le reçoit. C’est avec ce caillou que vous payerez cet impôt ! Croyez que vous pourrez y arriver. Tout est possible à celui qui croit, ne l’oubliez pas. Vous êtes le sel de la terre. Vous le savez, vous devez donner le bon exemple. Mais si le sel vient à s’affadir, avec quoi le salera-t-on ? Ce caillou en est rempli – venez et Je vous en donnerez. 

Vous l’avez dit vous mêmes et avec grande fierté : vous êtes Mes enfants, vous êtes vraiment libres. Personne ne vous reprochera de ne pas payer cet impôt, pas même Moi. Mais justement Mes enfants, c’est pour que vous soyez vraiment libres que Mon Fils vous a libérés – pour que vous vous dépassiez en actes de charité. Aimez son ennemi, priez pour celui qui vous persécute, en est un, et vous avez raison, seuls vous n’y arriverez pas.

Alors n’hésitez pas : vous êtes les disciples de La Miséricorde à qui Je demande toujours de faire un peu plus que les autres. Vous êtes les apôtres de La Croix. N’allez pas seulement à la pèche, mais plongez en eaux profondes là où les poissons abondent – ceux qui ne mordent pas facilement à l’hameçon ! Allez les chercher. N’hesitez plus – plongez librement dans l’océan de misères où L’Amour est Roi et La Misericorde Reine. Soyez sans crainte, n’ayez pas peur, jetez vous à l’eau – venez chercher votre caillou – Je vous attends, Mes enfants. 

*(Ap,2,17) *(Mc,9,23)*(Mt,5,13)

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather