Le temps du salut

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 16,5-11.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur. Pourtant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai. Quand il viendra, il établira la culpabilité du monde en matière de péché, de justice et de jugement. En matière de péché, puisqu’on ne croit pas en moi. En matière de justice, puisque je m’en vais auprès du Père, et que vous ne me verrez plus. En matière de jugement, puisque déjà le prince de ce monde est jugé. “

Il arrive à tout disciple du Christ de devoir un jour ou l’autre, faire face à l’Ennemi de Dieu qui s’empare de l’esprit de certaines personnes pour nuire, voler, tuer, détruire. Pourquoi ? Le Christ Lui même l’a dit : “Ils feront cela, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi.”

La personne qui apprend à connaître Dieu par Christ vit dans l’intimité avec Celui qui est Amour et Miséricorde. C’est pourquoi il ne peut vivre dans le monde et avec le monde où la violence, l’agressivité, la méchanceté, la corruption, la jalousie, la haine, etc…, font la loi. C’est pourquoi aussi, l’Ennemi de Dieu le poursuivra sans cesse. Mais heureusement que Dieu est là, très présent par Le Saint Esprit dans la vie de Son enfant pour l’aider dans ce combat, prendre Sa défense et anéantir l’Ennemi.

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Grâce au don de Ta Vie nous avons reçu Le Saint Esprit, et nous savons que ne sommes plus seuls à lutter. Comment Te remercier Seigneur sinon en demeurant ferme et confiant dans notre foi, fidèle à Ton Amour, et reconnaissance au Père qui nous a donné la vie et par qui nous subsistons. (Dt.32:6).

Et Jésus répondit :

“Cherchez le Seigneur en simplicité de coeur, parce qu’Il se laisse trouver.” (Sg.1:2)

Amen+ Oui Seigneur Tu as raison – Le Père n’a pas besoin de nos grandes paroles, car Il connaît à l’avance tous nos soucis comme toutes nos joies. Il a seulement besoin de notre fidélité à venir tout Lui confier dans nos simples mots d’enfant. Aide nous Seigneur, par Le Saint Esprit, à nous tenir devant Lui sans honte, sans peur, mais toujours confiant qu’Il nous écoute, nous entend et repond à nos besoins en Son temps et en Son lieu.

En ce moment ci, et je sais que Tu sais, que, je porte en moi une grande tristesse, surtout quand je dois me rendre dans le monde et que je suis confrontée à beaucoup de négativité, de méchanceté, d’agressivité et de violence. Assister à tout cela, et dès fois devoir subir tout cela, me rend très triste Seigneur. Que faire ? Comment allez dans le monde, le côtoyer, en gardant la joie et la paix que Tu m’as données quand Tu m’as libérée ?

Et Jésus répondit :

“La tristesse selon Dieu produit un repentir qui conduit au salut et ne laisse pas place au regret. Celle du monde produit la mort.” (2Co.7:10) Ne te laisse donc pas abattre à faire le jeu de l’Ennemi et des compromis avec lui en ne voyant que lui dans le monde. Je suis aussi dans ce monde que tu veux fuir, n’en doutes pas ! J’y mène un combat incessant car J’ai promis de ne jamais vous quitter. Mais au contraire, cherche moi et Je me laisserai trouver par toi. N’oublie pas que tu es Ma demeure – Le Temple du Saint Esprit. Garde la donc sainte et irréprochable. Nourris toi de Mes paroles, et mets en pratique tout ce que Je t’ai enseigné. (Dt.29:8) Et Je reviendrai toujours habiter en toi. Ne désespère pas de ce que tu vois et vis dans le monde: ce que Je fais, tu ne le sais pas à présent; par la suite tu comprendras. (Jn,13,7) Prends patience, prends courage : Tu auras des tribulations dans le monde; mais J’ai vaincu le monde. (Jn 16:33) Vis pleinement de ton salut si généreusement accordé, car l’accusateur, prince de ce monde, qui t’accusait devant Le Père jour et nuit, a été précipité. ( Apocalypse 12 : 10) Et Je sais que tu le sais ! 

Amen Alléluia Oui Seigneur, je sais. MERCI d’avoir répondu à mon cri et remonté mon moral. Sois béni Seigneur Jésus. Je t’aime tant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.