en bonne compagnie…

— C’est là que je veux habiter. C’est là que je reviendrai si par malheur je me suis éloignée.— 

Evangile de Jésus Christ selon Saint Marc 8,1-10.

“En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une grande foule, et que les gens n’avaient rien à manger, Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit :
« J’ai de la compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger.
Si je les renvoie chez eux à jeun, ils vont défaillir en chemin, et certains d’entre eux sont venus de loin. »
Ses disciples lui répondirent : « Où donc pourra-t-on trouver du pain pour les rassasier ici, dans le désert ? »
Il leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils lui dirent : « Sept. »
Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Puis, prenant les sept pains et rendant grâce, il les rompit, et il les donnait à ses disciples pour que ceux-ci les distribuent ; et ils les distribuèrent à la foule.
Ils avaient aussi quelques petits poissons, que Jésus bénit et fit aussi distribuer.
Les gens mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles.
Or, ils étaient environ quatre mille. Puis Jésus les renvoya.
Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples, il alla dans la région de Dalmanoutha.


Méditation

Seigneur ouvre mes lèvres – que ma bouche publie Ta louange.

“ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger.”

J’entends notre Seigneur qui ajoute : “Mais c’est impossible ! Il Me faut faire quelque chose !” Et le miracle s’est produit.

Ce ‘miracle’ de notre Seigneur n’étonne plus les croyants d’aujourd’hui – ceux qui Le connaissent bien parce qu’ils consultent fidèlement ses enseignements et marchent à sa suite, et ceux qui ont bénéficiés pleinement de sa compassion.

Ainsi ils savent qui Il est : “Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif.” — (Jean 6:35) Et ce qu’ils doivent faire : “Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux.” (Luc 6:36)

Nourris ainsi par Le Saint Esprit qui leur font cette faveur, les croyants d’aujourd’hui vivent heureux et rassasiés.

Mes bien chers frères et soeurs, je lisais ce matin un passage de la lettre (247) de notre sainte patronne, Therese de Lisieux, à son ‘petit frère’ spirituel, l’abbe Bellière. Parlant de la Miséricorde de Jésus, elle lui disait ceci : “comme moi vous pouvez chanter les miséricordes du Seigneur, (Ps 89,2) elles brillent en vous dans toute leur splendeur… Vous aimez st Augustin, ste Madeleine, ces âmes auxquelles ” Beaucoup de péchés ont été remis parce qu’elles ont beaucoup aimé “. (Lc 7,47) Moi aussi je les aime, j’aime leur repentir, et surtout… leur amoureuse audace! Lorsque je vois Madeleine s’avancer devant les nombreux convives, arroser de ses larmes les pieds de son Maître adoré, (Lc 7,36-38) qu’elle touche pour la première fois; je sens que son coeur a compris les abîmes d’amour et de miséricorde du Coeur de Jésus, et que toute pécheresse qu’elle est ce Coeur d’Amour est non seulement disposé à lui pardonner, mais encore à lui prodiguer les bienfaits de son intimité divine, (Lc 10,39) à l’élever jusqu’aux plus hauts sommets de la contemplation. Depuis qu’il m’a été donné de comprendre aussi l’amour du Coeur de Jésus, je vous avoue qu’il a chassé de mon coeur toute crainte. (1Jn 4,18) 

Pour avoir parlé ainsi, Thérèse fut sans nulle doute bien nourrie spirituellement, jusqu’au rassassiement, grâce à son amour infini pour notre Seigneur et l’intimité qu’elle a développée avec Lui au fil des quelques années de sa petite existence comblée de prière et d’oraisons. Tellement bien qu’elle ne désirait que partager sa nourriture – cet abbé en fut un de ses premiers privilégiés. Nous rendons grâce à Dieu de nous avoir envoyé un disciple de Jésus tel que la petite Thérèse.

Ainsi est toute personne qui fut sauvée par la compassion de Jésus-Christ : elle reste auprès de son Maitre et Il s’assure qu’elle ne manque de rien. Gloire à Dieu au plus haut des cieux. C’est ce que nous retiendrons aujourd’hui et nous efforcerons de pratiquer.

Prions aujourd’hui mes biens chers frères et soeurs, afin que plus de personnes qui ont faim et soif et ne savent où aller, trouvent sur leur chemin de vie des âmes charitables qui les guideront vers Jesus.

Père, entend notre prière au Nom de Jésus-Christ qui par Ton Saint Esprit nourrit ce puits qui est entièrement consacré à Ta Gloire et au salut de l’Homme. Amen +

Alors du haut du Ciel, une Voix se fit entendre et dit:

Dieu mènera ton affaire à bonne fin. —

(Judith 11:6)

Amen Alleluia + Merci Seigneur, Tu m’en vois ravie. Sois béni +

En effet mes chers amis/es, sachez que depuis quelques temps, dans le secret de mon coeur, j’ai demandé au Seigneur d’envoyer à notre Fraternité, plus de brebis affamées et assoiffées qui, je le vois, errent les rues du monde sans Berger. Que L’Eau Vive et Le Pain de Vie qu’Il dépose chaque jour  en ce puits, les nourrissent et les rassassient. Réjouissons-nous et préparons-nous.

Alors La Voix du Ciel à nouveau se fit entendre et dit: 

“Courage ! Au travail ! Car Je suis avec vous… Ne craignez pas!”—

(Agée 2:4)

En résumé 

Toute personne sauvée par la compassion de notre Seigneur  Jésus-Christ reste auprès de Lui et Il s’assure qu’elle ne manque de rien. 

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.