petite Oeuvre de Dieu

« Viens siéger au milieu de nous et expose-nous ta pensée, car Dieu t’a donné le privilège des anciens. » †(Daniel 13:50)

Le samedi de la 26e semaine du temps ordinaire

LECTURES DU JOUR

Livre de Job 42,1-3.5-6.12-17.

“Job s’adressa au Seigneur et dit : « Je sais que tu peux tout et que nul projet pour toi n’est impossible. “Quel est celui qui déforme tes plans sans rien y connaître ?” De fait, j’ai parlé, sans les comprendre, de merveilles hors de ma portée, dont je ne savais rien. C’est par ouï-dire que je te connaissais, mais maintenant mes yeux t’ont vu. C’est pourquoi je me rétracte et me repens sur la poussière et sur la cendre. » Le Seigneur bénit la nouvelle situation de Job plus encore que l’ancienne. Job posséda quatorze mille moutons et six mille chameaux, mille paires de bœufs et mille ânesses. Il eut encore sept fils et trois filles. Il nomma la première Colombe, la deuxième Fleur-de-Laurier, et la troisième Ombre-du-regard. On ne trouvait pas dans tout le pays de femmes aussi belles que les filles de Job. Leur père leur donna une part d’héritage avec leurs frères. Après cela, Job vécut encore cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils : quatre générations. Et Job mourut âgé, rassasié de jours.”†

Psaume 119(118)

“Apprends-moi à bien saisir, à bien juger : je me fie à tes volontés. C’est pour mon bien que j’ai souffert, ainsi, ai-je appris tes commandements. Seigneur, je le sais, tes décisions sont justes ; tu es fidèle quand tu m’éprouves. Jusqu’à ce jour, le monde tient par tes décisions : toute chose est ta servante. Je suis ton serviteur, éclaire-moi : je connaîtrai tes exigences. Déchiffrer ta parole illumine et les simples comprennent.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10,17-24

En ce temps-là, les soixante-douze disciples que Jésus avait envoyés revinrent tout joyeux, en disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. » Jésus leur dit : « Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Voici que je vous ai donné le pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l’Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire. Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. » À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »†


Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend.

“Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !”

Comment ne pas être heureux quand on voit Dieu descendre de Son Ciel, et avec toute la grâce qui Lui est réservée, Se pencher sur une petite âme crucifiée, et la couvrir de Son Ombre ? Comment ne pas être heureux quand, quelques jours après, en cherchant la petite crucifiée, eh bien, pfff, elle n’est plus là, elle s’est envolée, volatilisée, main dans La Main de son nouvel amour, elle est partie, pour une autre destination, une autre dimension ? Comment ne pas être heureux quand, bien des années après, on la rencontre chemin faisant, transformée, rayonnante, heureuse, comblée, choyée, remontant la chaussée au bras de Son bien-aimé – l’Amour qui dure pour l’éternité ?

Mon ami/e, mon frère, ma soeur, les temps ont passé ! Il ne t’est plus demandé de croire sans avoir vu, * mais d’être heureux de ce que tu as vu et entendu; heureux de l’honneur que Dieu Lui-même te fait en te donnant de constater qu’Il existe, et qu’Il agit, sans tarder – ce Dieu vivant Dieu très haut Dieu d’amour qui est chanté et loué de siècles en siècles. Le voilà qui Se révèle à toi, en toutes ces âmes qui se tiennent là, devant toi, bras levés au Ciel, chantant, dansant leur résurrection d’entre les morts !

Que vas-tu faire à présent ? Te réjouir comme Il t’est demandé ? Ou continuer à ruminer seul dans le coin d’ombre que tu t’es créé, en disant que tout ça c’est bien, mais que cela – ce bonheur que l’on te donne de voir, – eh bien il n’est pas pour toi, que ce miracle ne t’est pas arrivé, que toi, tu es né pour payer les pots cassées, tomber sur des bouées percées !

Ô mon ami, mon frère ma soeur, as-tu jamais réfléchi sur ce fait ? Pourquoi tu paies toujours les pots cassés ? Pourquoi tu tombes toujours sur des bouées percées ? As-tu jamais réfléchi que c’est peut-être toi qui le veux ainsi ? Par dépit ? Ou manque de force ? Ou encore par tes idées bien arrêtées ? As-tu jamais pensé que peut-être tu te plais ainsi – en compagnie des pots cassés et des bouées percées ? Parce que tu n’as plus la force de les mettre dehors, ou toi-même de t’en séparer ? Parce que tout simplement tu as peur de la solitude…

La solution ? Y-a-t-il une solution à la solitude ? Crier vers Le Ciel ? Pfff… Le Ciel, s’il existe, personne ne m’entendra de là-bas !…

Ô mon ami/e, mon frère, ma soeur, comme tu te trompes ! Comme j’ai envie de te crier : tu te trompes ! Le Ciel, le Bon Dieu, tout ça existe ! Il est en toi et n’attend que ta foi pour se montrer, se manifester ! Pour qu’alors, dans ton miroir, tu vois Son reflet. Que ce n’est plus toi que tu vois, mais cette personne que tu as tant admirée, que tu as même désiré être ! Et là voici qui prend possession de toi et veut pour toi ce qu’elle n’a pu concevoir de son vivant chez toi !

Le Ciel existe ! Le Paradis n’est pas un mythe ! Dieu existe ! Sors de chez toi, dépasse toi, quitte toi derrière et marche en avant, alors tu Le verras! Il se fera voir tout simplement. 

Regarde moi ! Oui regarde moi – je me donne en exhibition pour La Gloire du Seigneur mon Dieu, car je suis Son Oeuvre. J’espérais en Lui, le Seigneur, d’un grand espoir, alors Il a entendu mon cri et S’est penché vers moi, Il écouta mon cri. * Ce n’est pas le psalmiste de l’ancien testament qui le dit, ce n’est pas le roi David, mais c’est moi, Doris David, parce que j’ai vécu la même chose que lui. Regarde aujourd’hui la merveille que je suis, grâce à Lui ! Plus qu’un prophète, plus qu’un roi, Dieu a fait de moi Sa fille, Son enfant. De Son Royaume, j’ai hérité – je suis aimée au-delà.

Je suis heureuse de le dire : je suis la plus petite des grandes Oeuvres de Miséricorde, de Justice et de Fidélité du Bon Dieu. Là est ma joie, ma paix, ma vie, mon trésor. Là-dessus Il construit !

N’est ce pas Seigneur ?

Et Le Saint Esprit répondit :

Je suis le Seigneur, ton Dieu. Tu as espéré en Moi, crié vers Moi et Je t’ai entendu. C’est ainsi que Je suis : ceux qui espèrent en Moi ne sont pas déçus.  Comme un soleil de justice Je me suis levé, et dans Mes rayons, Je t’ai porté ta guérison. Dès l’instant, Je t’ai fait entendre des choses nouvelles, secrètes et inconnues de toi. Ton esprit s’est ouvert à Mon Esprit et aujourd’hui tu ne vois pas seulement, tu n’entends pas seulement, tu comprends tout ! Oui, petit coeur, Je t’ai gravée sur les paumes de Mes mains. *

Amen ! Oui je le crois. Mais viens en aide à mon peu de foi mon Seigneur et mon Dieu, mon Dieu et mon tout !

Je crois que dans mon cas, cela s’est passé exactement comme Tu viens de le décrire. Merci d’avoir éclairé ces Paroles des Saintes Ecritures, de les avoir arrangées à Ta Lumière, déchiffrées afin que tous comprennent. Dans mon cas, cela s’est passé exactement comme Tu viens de le décrire.

Merci Papa d’avoir eu pitié de moi alors que j’étais au moment de mourir sous les poids de tous ces fardeaux, bouées percées, et pots cassés, que je transportais avec moi,  sans vraiment savoir pourquoi. J’étais dans un bel engrenage quand j’ai crié vers Toi Père. Et Tu es venu à moi, accouru même pour que je Te rencontre. Et je T’ai rencontré, mieux encore je T’ai vu en esprit, te pencher sur moi, et en un lieu où je ne pensais pas Te trouver ! Oh Père, comme Tu sais Te servir de tout et de rien en même temps quand Tu veux sauver une âme. Tu remues la Terre entière. Et c’est vrai Tu l’as remué pour moi. Et je T’ai vu. Et ma vie a changée. Tu l’as changée, et moi avec.

Comment ne pas être heureuse ? Comment ne pas Te louer ? Comment ne pas Te demander de faire la même chose pour toutes ces petites âmes solitaires qui sont entrain de se perdre. Aide les Papa. Comme Tu m’as aidé. Je T’en supplie. Je crie a nouveau vers Toi aujourd’hui, pour chacune d’elles – chacune de ces âmes que je T’ai confiées. Fais pour elle  ce que Tu as fait pour moi. Et si Tu as besoin de moi, je suis là, comme toujours. Amen †

Et Le Père de nouveau Se fit entendre :

Ne crains pas petit coeur du Coeur de Mon Fils Bien-aimé. Comme Je t’ai guéri, Je vais les guérir et leur révéler une ordonnance de paix et de fidélité. Quant à toi, puisque nous nous parlons face  à face comme jadis Je parlais à Mon fils Moïse, Je te demande de te mettre à present à l’écart, dans un lieu désert, et de te reposer un peu. Tu as bien travaillé. †

♥Je m’en vais Papa, je cours, je vole, je fais comme Tu m’as dis, merci !  Pour Ta gloire et le salut des âmes ♥

Et de loin j’entendis encore La Voix du Saint Esprit qui disait :

“Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits : car leurs anges aux cieux voient constamment la face de mon Père.” (Matthieu 18:10) †

A qui parles-Tu Saint Esprit ? A qui s’adresse cette Parole ?

Et Le Saint Esprit répondit :

À ceux qui ne croiront pas en toi petit coeur. À ceux qui se moqueront de toi et te mépriseront. Car pour toi J’ai donné ordre à Mes anges de te garder en toutes tes voies. Va à présent, te reposer. Amen Alléluia †*

Cette méditation est inspirée des Paroles de Dieu reçues et extraites du Livre des Saintes Ecritures ci-dessous référencées :

*(Jean 20:29)*(Isaie 49:23) *(Isaie 48:6) *(Deuteronome 20:4) *(Michee 3:20) *(Isaie 49:15)*(Exode 33:11)*(Marc 6:31)*(Jérémie 33:6)*(Psaume 91:11)

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.❤


clique sur le Livre des Saintes Ecritures, pour recevoir ton petit coup de Coeur de Jésus ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.