anathèmes !

« Viens siéger au milieu de nous et expose-nous ta pensée, car Dieu t’a donné le privilège des anciens. » †(Daniel 13:50)

Le lundi de la 27e semaine du temps ordinaire

LECTURES DU JOUR

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 1, 6-12.

“Frères, je m’étonne que vous abandonniez si vite celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, et que vous passiez à un Évangile différent. Ce n’en est pas un autre : il y a seulement des gens qui jettent le trouble parmi vous et qui veulent changer l’Évangile du Christ. Pourtant, si nous-mêmes, ou si un ange du ciel vous annonçait un Évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème ! Nous l’avons déjà dit, et je le répète encore : si quelqu’un vous annonce un Évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème ! Maintenant, est-ce par des hommes ou par Dieu que je veux me faire approuver ? Est-ce donc à des hommes que je cherche à plaire ? Si j’en étais encore à plaire à des hommes, je ne serais pas serviteur du Christ. Frères, je tiens à ce que vous le sachiez, l’Évangile que j’ai proclamé n’est pas une invention humaine. Ce n’est pas non plus d’un homme que je l’ai reçu ou appris, mais par révélation de Jésus Christ.”†

Psaume 111(110)

“De tout cœur je rendrai grâce au Seigneur dans l’assemblée, parmi les justes. Grandes sont les œuvres du Seigneur ; tous ceux qui les aiment s’en instruisent. Justesse et sûreté, les œuvres de ses mains, sécurité, toutes ses lois, établies pour toujours et à jamais, accomplies avec droiture et sûreté ! Il apporte la délivrance à son peuple ; son alliance est promulguée pour toujours : saint et redoutable est son nom. À jamais se maintiendra sa louange.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10, 25-37.

En ce temps-là, voici qu’un docteur de la Loi se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant : « Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? » L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. Jésus lui dit : « Tu as répondu correctement. Fais ainsi et tu vivras. » Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » Jésus reprit la parole : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.” Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? » Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »†


Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend.

“Celui qui a fait preuve de pitié”

Miséricorde, compassion, pitié, sont des mots qui hélas et de plus en plus, ne font plus partie du vocabulaire du coeur de l’Homme. Non seulement il n’en parle pas, ou évite d’en parler, mais il ne les pratique pas non plus.

L’Homme ne fait plus miséricorde à son prochain. Il n’a plus pitié de lui. Il est passé à un Évangile différent ! C’est le ‘tit for tat’, le ‘il me fait ça et je lui fait çi’ ! Je lui rend la monnaie de sa pièce, même plus si je peux !

Il est clair et triste de constater que finalement, le commun des mortels aime se quereller, se battre contre son prochain. Il en éprouve même un plaisir personnel, une satisfaction, un certain assouvissement. Et pourtant, là, en cette façon d’agir, n’est pas la garantie de son héritage pour la vie éternelle !

Allez donc comprendre ce qui se passe dans ce coeur, après que Dieu Se soit dérangé pour lui apprendre les bonnes manières en l’Evangile de La Miséricorde. Pourquoi cet oeil pour oeil, dent pour dent ? Aujourd’hui je t’insulte, je t’agresse, attends toi à ce que demain je t’assène le coup de grâce : je te mets KO et je te tue ! Et surtout n’essaie pas de te défendre – je te marche dessus encore plus vite !

Qui agit ainsi envers son prochain hélas, ne connaît pas Dieu, car il annonce un “Évangile différent” de ce que Dieu lui a donné.

“Qu’il soit anathème !”  dit Dieu par la bouche de Son Apôtre : “Je l’ai déjà dit, et Je le répète encore : si quelqu’un vous annonce un Évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !”

L’Évangile du Christ Fils de Dieu, est construit sur les thèmes d’amour et de compassion ! Il prend Sa Source en Celui qui est Amour et Miséricorde, Paix et Joie. Il n’est pas juste de venir mettre des bâtons dans les roues de ceux qui essaient de construire leur vie sur ces thèmes d’amour et de miséricorde, en venant jeter le trouble parmi eux. Il n’est pas juste et Dieu le sait, Dieu le voit. Lui-même les “excommuniera”, de sorte qu’ils n’auront plus droit à cette communion intime avec Lui.

“Que Dieu nous préserve chers frères et soeurs, d’un tel châtiment !” C’est ce que je désire vous dire ce matin devant ce triste constat. Je sais que nous tenons encore bon et ferme à l’Evangile du Christ, grâce à notre obéissance et à notre fidélité à les pratiquer en toute circonstance. Mais n’oublions pas que nous sommes pécheurs et que si aujourd’hui nous suivons Le Christ, c’est par Sa Grâce, Lui qui a eut pitié de nous alors que nous nous étions éloignés de Lui. Ce que j’aimerai au contraire vous demander c’est de vous unir à moi pour prier et supplier notre Père,  pour ceux et celles de nos frères et soeurs qui jettent encore le trouble parmi nous, et qui en faisant ainsi, s’éloignent de Dieu. Demandons, supplions dans les larmes, afin qu’Il ne les éloigne pas de Lui, mais leur offre une nouvelle chance de se repentir, de venir Lui demander pardon, et de tout faire pour s’ammender. Qu’Il fasse pour eux comme Il a fait pour nous. Père, au nom de Jésus Christ Ton Fils unique et notre Seigneur, nous déposons notre requête dans Ton Coeur généreux et compatissant. Prends pitié de Tes enfants récalcitrants. Viens sauver leurs âmes. Merci Papa.

Maman Marie prie pour nous pauvres pécheurs…

Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

Petit coeur, “tu n’auras plus à pleurer, car Il va te faire grâce à cause du cri que tu pousses, dès qu’Il t’entendra, Il te répondra.” (Isaïe 30:19)

Amen Alléluia Merci Saint Esprit. Soit béni †

♥Je cours Seigneur, je vole avertir mon frère, ma soeur, pour la gloire de Dieu et le salut des Hommes♥ Chasse en eux tout ce qui ne vient pas de Dieu. Eclaire la pensée de leur coeur. Qu’ils puissent chercher à plaire à Papa plutôt qu’à eux-mêmes et aux hommes – ces conseillers qui agissent dans l’ombre, pour mieux diviser et régner dans leur coeur! Oh Saint Esprit, agis, ne tarde pas † Avant que Papa ne se mette en colère contre eux. Merci Esprit de Sainteté †

Et de loin j’entendis encore Sa Voix qui disait :

Courage ! Au travail ! Car Je suis avec vous… Ne craignez pas !

(Agée 2:4) †

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.❤


clique sur le Livre des Saintes Ecritures, pour recevoir ton petit coup de Coeur de Jésus, et celui de ta mère spirituelle  ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.