AA

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Trente-deuxième dimanche du temps ordinaire

“Sanctifiez le jour du Sabbat, comme Je l’ai ordonné à vos pères.”

(Jérémie 7:22)

Tous mes jours t’appartiennent ô mon Dieu. Mais un seul doit être sanctifié par Ta Marque, Ton Signe, Ta Présence.  En demandant la sanctification de ce jour, Père, Tu l’as établis comme jour de culte et de repos pour ton serviteur, un jour où je peux m’approcher de Toi d’une manière différente des autres jours. Un jour où Tu me fais goûter de Ta Présence d’une manière différente, Te contempler de manière différente. Je suis née un jour de Sabbat, pour Toi. Tu l’as voulu ainsi Père. Fais que je sache Te louer pour ma vie d’une manière différente en ce jour.  Qu’en ce jour, plus que les autres, mes écrits manifeste Ta sainteté.  Je te remercie Abba, Père. Amen 🙏🕯️

LECTURES DU JOUR

Livre de la Sagesse 6,12-16

“La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance leurs désirs en se faisant connaître la première. Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte. Penser à elle est la perfection du discernement, et celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci. Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre.”†

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 4,13-18.

“Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons aussi, ceux qui se sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui. Car, sur la parole du Seigneur, nous vous déclarons ceci : nous les vivants, nous qui sommes encore là pour la venue du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis. Au signal donné par la voix de l’archange, et par la trompette divine, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et ceux qui sont morts dans le Christ ressusciteront d’abord. Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là, nous serons emportés sur les nuées du ciel, en même temps qu’eux, à la rencontre du Seigneur. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 25,1-13

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.
Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.” Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »†


 

“Penser à elle (la sagesse) est la perfection du discernement, et celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci.”†”Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. “†

Méditation

sagesse et prévoyance 

Les Lectures de ce dimanche font éloge de la sagesse et de la prévoyance. En gros, elles se résument à ceci : qu’il faut veiller à discerner avec sagesse la Volonté de Dieu, afin de pouvoir la mettre en pratique et ne pas s’attirer des soucis.

Un exemple : quelqu’un qui consomme de l’alcool de façon exagérée et qui conduit sous l’influence, n’agit pas avec sagesse car il met en danger non seulement sa vie mais celle des autres ! C’est un insouciant ! Et pourtant, La Sagesse l’ayant averti, il est très au courant des risques qu’il prend ! Mais il brave La Sagesse et prend quand même les risques ! Et s’il venait un jour à faire un accident, à blesser ou à tuer quelqu’un, que lui dirait sa conscience ? Que lui dira Dieu ? 

“Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”

Ne l’aura-t-il bien mérité ! Oh Seigneur ! Je frémis à l’idée. Prends pitié…

Dieu – La Sagesse, Se dissocie des imprévoyants et des insouciants ! Il leur ferme la porte du Paradis au nez; et ce n’est pas moi qui Lui donnerait tort, car Elle est là La Sagesse – dès l’aurore, tu la trouveras assise à ta porte, prête à te servir, à devancer tes désirs ! Dans chacune de tes pensées, elle vient à ta rencontre, pour te prévenir, t’éclairer, te guider, t’écarter du mal et des soucis. 

Et toi, que fais-tu d’elle? Que fais-tu de Ses conseils, de Sa Lumière ? Que fais-tu de Dieu ?

Tu ne l’écoutes pas ! Tu fais fi de Lui, alors que Lui, Il te devance chaque matin pour veiller à ce que tu veilles sur ta vie, et celle de tant d’autres quand tu te mets à prendre le volant alors que tu es titubant ! Elle va et vient à ta recherche, non pour te juger mais pour te sauver.  Mais voilà : tu n’es pas digne d’elle !

Tu dis prier Dieu, et dans le même Souffle, tu fais fi de La Sagesse ! Mais ne vois-tu pas ton erreur ? Tu es le premier à reconnaitre, avec grande liberté, que, malgré que tu ne Le pries pas beaucoup, Ses Grâces pleuvent de partout ! Et comment est-ce que tu Le récompense ? Ce n’est pas qu’Il a besoin d’entendre tes éloges sur Sa personne pour tout Le bien qu’Il te fait ! Dieu n’a pas besoin de tes louanges – Il a des anges qui ne vivent que pour ça ! Dieu a besoin de t’aimer ! Dieu a besoin de prendre soin de toi ! Dieu a besoin de te protéger du danger de l’alcool consommé avec excès comme tu le fais ! C’est pourquoi tu Le trouveras déjà là, en cette méditation qui s’écrit sous Ordre de Son Saint Esprit, alors que tu es toujours entrain de cuver ton whisky !

Mon ami/e, écoute ! Pour une fois tend l’oreille –  Dieu La Sagesse en Personne ne veut pas te laisser dans l’ignorance ! Il vient ce matin te dire qu’il ne faut pas que tu te laisses abattre comme les autres, qui n’ont pas d’espérance, et qui boivent pour le fun ! Il n’y a aucun fun à te voir tituber et prendre le volant tu sais ! Cela ne Lui plaît pas du tout. Limite Il est fâché !

N’est ce pas Père ? Toi qui hier même me disais que Tu l’exauçais, que Tu le regardais ! Parle à Ton enfant que voici s’il te plait.

Et Le Saint Esprit répondit :

“Celui qui pèche rejette la loi de Dieu, car pécher c’est rejeter la Loi. Vous le savez, Jésus Christ est apparu pour enlever les péchés et il est sans péché. Ainsi, celui qui demeure uni à lui cesse de pécher ; mais celui qui continue à pécher prouve par là qu’il ne l’a pas vu et qu’il ne l’a pas connu. Celui qui continue à pécher appartient au diable, car le diable a péché depuis le commencement. Le Fils de Dieu est apparu précisément pour détruire les œuvres du diable. Toute personne devenue enfant de Dieu cesse de pécher, car ce que Dieu a semé reste en elle ; elle ne peut pas continuer à pécher puisque Dieu est son père.” 

Amen Alléluia Merci Esprit Saint, pour le grain de sel que Tu viens ajouter à ce discours afin qu’il ne perde en rien la saveur que Tu Lui as donnée.  

Quant à toi mon ami/e, suis désolée de gâcher ainsi ton dimanche par un sermon de taille ! Mais tu connais ma position vis à vis des choses d’en Haut!  Je me dois de te dire tout ce que Dieu veut te dire. Il est plus que temps de te distinguer des enfants du démon car Toi tu es un enfant de Dieu. Fais donc ce qui est juste à Ses yeux: cesse de boire ainsi à l’excès ! Tu es entrain de te détruire la santé ! N’expose plus ta vie ni celle des autres en buvant de l’alcool comme tu le fais et en prenant le volant la minute d’après ! Tu connais le proverbe : 100 jours pour le voleur un jour pour le Maître ! Petit enfant de Dieu, aime Le vraiment, car en faisant comme tu fais en ce moment tu Lui montre clairement que tu ne l’aimes pas, ni lui ni ton prochain. Sois sage : n’aime ni de mots ni de langue, mais en actes et en vérité.* Et si tu as la foi comme tu dis l’avoir, tu sais toi-même ce qui arrivera : tu commanderas à la bouteille que voici et elle ira s’écraser contre le rocher qui est là-bas! 

Mon ami/e, je te sais capable. Viens, prions :

Je regrette Père, de T’avoir gravement offensé en ne prenant pas mes responsabilités pour la vie que tu m’as donnée, en la mettant en danger. Je regrette Père, de T’avoir gravement offensé en ne prenant pas mes responsabilités pour la vie de mon prochain que je mets en danger à chaque fois que je me permets d’ignorer Tes conseils de Sagesse : en buvant de l’alcool à l’excès et en prenant le volant la minute d’après ! Oui j’ai péché, j’ai gravement péché. C’est pourquoi, me repentant sincèrement, je viens Te demander de me faire la Grâce de me pardonner. Sois miséricordieux envers moi Père, aide moi à m’en sortir car seul je n’y arriverai pas. Affermis ma foi. Reste avec moi, car déjà je vois le soir qui tombe sur ce qui me reste à vivre : pas grand chose si je continue ainsi! Déjà je vois mes jours qui touchent à leur fin ! Entre chez moi Père. * Remets la paix dans ma maison. Affermis ma foi, Amen Alléluia pour ce que déjà Tu vas faire pour moi Papa. *

Et Le Saint Esprit répondit :

Rien ne pourra te séparer de Mon Amour que J’ai manifesté en Jésus Christ ton Seigneur. Je panserai ta blessure, je guérirai la trace des coups reçus. Ainsi tu n’auras plus besoin de venir tous les jours puiser le réconfort dans tes verres d’alcool. Car Je cherche de vrais adorateurs qui sauront M’adorer en esprit et en vérité ! Et tu es l’un d’eux ! Je t’ai choisi, Je ne t’ai pas rejeté. L’apprentissage commence dès ici-bas et c’est maintenant ! Il faut qu’en toi Je grandisse, ce qui veut dire qu’en toi, le taux d’alcool doit diminuer * Est ce que tu comprends cela ? Est ce que tu comprends que c’est Moi ton Dieu ? Que c’est Moi que tu dois adorer, c’est à Moi que tu dois rendre un culte, et pas à l’alcool  ? Ne te mets pas en colère par ce que tu entends, mais écoute, soit lent à parler. Je conduis les aveugles par un chemin qu’ils ne connaissent pas. Devant eux, Je change l’obscurité en lumière. Est ce que tu crois que Je peux le faire pour toi ?

Père, je sais que Tu es tout-puissant et ce que Tu conçois, Tu peux le réaliser. * Je crois que Tu es Le Seigneur, que Tu parcours des yeux toute la terre pour affermir ceux dont le coeur est tout entier tourné vers Toi. *

Alors va! Et ne pèche plus ! Amen Alléluia † Je t’ai saisi, Je ne te lâcherai point.* Car Je t’aime depuis toujours. Par les liens de l’amour et de la fidélité, Je te conduirai.* Là est Ma Sagesse.


*Isaie 30,26*1Jn.3:18*Rm,8,39* Jn,4,23*Luc 24:29*Jean 3:30*Matthieu 4:10*Jacques 1:19*Isaie 42,16*2Ch,16,9*Job 42,2*Cantiques 3, 4*Jeremie 31:3

M’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Je T’aime Seigneur ma Joie ma Force ❤ Tu es Celui que mon coeur a cherché ❤ Tu es Celui qu’il a trouvé ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.