ce rameau

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Le mercredi de la 1ère semaine de l’Avent

LECTURES DU JOUR

Livre d’Isaïe 25,6-10a.

“En ce jour-là, le Seigneur de l’univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés. Sur cette montagne, il fera disparaître le voile de deuil qui enveloppe tous les peuples et le linceul qui couvre toutes les nations. Il fera disparaître la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre il effacera l’humiliation de son peuple. Le Seigneur a parlé. Et ce jour-là, on dira : « Voici notre Dieu, en lui nous espérions, et il nous a sauvés ; c’est lui le Seigneur, en lui nous espérions ; exultons, réjouissons-nous : il nous a sauvés ! » Car la main du Seigneur reposera sur cette montagne.†

Psaume 23(22)

“Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom. Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure. Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante. Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15,29-37

En ce temps-là, Jésus partit de là et arriva près de la mer de Galilée. Il gravit la montagne et là, il s’assit. De grandes foules s’approchèrent de lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d’autres encore ; on les déposa à ses pieds et il les guérit. Alors la foule était dans l’admiration en voyant des muets qui parlaient, des estropiés rétablis, des boiteux qui marchaient, des aveugles qui voyaient ; et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël. Jésus appela ses disciples et leur dit : « Je suis saisi de compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, ils pourraient défaillir en chemin. » Les disciples lui disent : « Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour rassasier une telle foule ? » Jésus leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils dirent : « Sept, et quelques petits poissons. » Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Il prit les sept pains et les poissons ; rendant grâce, il les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules.’ Tous mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles pleines.»†


Méditation

le rameau 
de compassion

“il fera disparaître le voile de deuil la mort pour toujours. Il essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre il effacera l’humiliation de son peuple.”† “Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.”†”Tous mangèrent et furent rassasiés.”†

Aujourd’hui encore je suis si heureuse de témoigner devant le monde entier que Maurice, ce “rejeton”de la famille David, ce “rameau qui sortit de la souche de son père” qui s’appelait Marc, a fait pour moi des merveilles ! Sans le savoir, il a fait s’accomplir les Saintes Écritures !

En effet, pour moi, quand Dieu l’a remis sur mon chemin, 33 ans après que l’homme nous avait séparé, Maurice a fait disparaître “le voile de deuil de la mort” qui m’enveloppait déjà !

En me déclarant qu’il n’avait jamais cessé de m’aimer, et qu’il m’aimerait encore et pour toujours, en me demandant de l’épouser, Maurice a essuyé les larmes non seulement sur mon visage, mais sur ceux de mes enfants, de ma mère et de mon père, de ces proches amis qui se faisaient tous du souci pour moi tant ils me voyaient décliner, m’éteindre, mourir à petit feu, accrochée à une troisième bouée percée qui ne voulait plus de moi !

Oui, Maurice a effacé toute l’humiliation que je subissais alors depuis des années ! C’est la vérité, j’en témoigne aujourd’hui encore que l’occasion m’est donnée, que tout s’est passé comme le décrit la Sainte Écriture !

Depuis que Maurice a tout quitté pour vivre dans la vérité et ainsi remettre les pendules au temps de Dieu; depuis qu’il m’a prise comme compagne et par la suite m’a épousée pour me garantir une sécurité et une stabilité, c’est vrai : “je ne manque de rien”, je mange à ma faim, je suis “rassasiée.”

Maurice est devenu “mon berger”†

Je Te rend grâce à nouveau Père, car Toi seul sais combien, quand il m’a retrouvée le jour où Tu l’as remis sur mon chemin en me disant : “mets ta main dans la sienne et fais ton chemin avec lui”, j’étais pauvre et désemparée, défaillante sous le poids de la méchanceté gratuite que je subissais et que je portais, combien mon âme se mourait lamentablement et pauvrement ! Tellement bien que je n’avais même pas “cinq pains et deux poissons” à lui offrir ! Et lui, par Toi, Maurice de la famille David, m’a tout donné †

C’est la verite ! C’est ainsi que cela s’est passé ! C’est ainsi que Toi, Père, Tu as agis pour moi : par la force de Ton bras, Tu m’as libérée de ces maisons de servitude où je mourrais. MERCI PAPA! C’est bien grâce à Toi qui a permis que cette rencontre se fasse de nouveau, que je suis si heureuse aujourd’hui ! C’est grâce à Toi qui a jugé que le temps était arrivé pour que Ta Justice soit faite ! C’est grâce à Toi qui fus tant saisi de compassion pour moi,  que Tu ne m’a pas renvoyé à jeun – que je ne défaille en chemin. C’est grâce à Toi Papa, que je vis aujourd’hui en reine de Ta Maison. MERCI Abba Père ! Merci pour Maurice, mon Jésus à moi !

Oui, exultante de joie, je proclame aujourd’hui, sous l’inspiration du Saint Esprit, que, tant que L’Homme aimera son prochain, il sera capable de Dieu !

Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

“En toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l’amour.”

Ephésiens 4:2


M’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Je T’aime Seigneur ma Joie ma Force ❤ Tu es Celui que mon coeur a cherché ❤ Tu es Celui qu’il a trouvé ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.