parents et grands-parents, réveillez-vous !

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Présentation du Seigneur au Temple, fête

LECTURES DU JOUR

Livre de Malachie 3,1-4

“Ainsi parle le Seigneur Dieu : voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient, – dit le Seigneur de l’univers. Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice. Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.”†

Psaume 24(23),7.8.9.10

“Portes, levez vos frontons, élevez-vous, portes éternelles : qu’il entre, le roi de gloire ! Qui est ce roi de gloire ? C’est le Seigneur, le fort, le vaillant, le Seigneur, le vaillant des combats. Portes, levez vos frontons, levez-les, portes éternelles : qu’il entre, le roi de gloire ! Qui donc est ce roi de gloire ? C’est le Seigneur, Dieu de l’univers ; c’est lui, le roi de gloire.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,22-40

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : ‘Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.’ Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : ‘un couple de tourterelles ou deux petites colombes.’ Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. » Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.†


“voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi”† “Portes, levez vos frontons, levez-les, portes éternelles : qu’il entre, le roi de gloire ! “† “L’enfant… rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui”†

 

Méditation

parents réveillez-vous ! 

Réveillez-nous parents et grands parents ! Élevons, faisons grandir nos enfants et nos petits enfants dans la sagesse et la grâce de Dieu ! Donnons leur non seulement une éducation académique mais surtout spirituelle ! Car nous le savons à présent, depuis La Résurrection, que l’âme ne meurt pas mais est appelée à vivre éternellement dépendant de comment elle aura vécu sa vie sur la Terre.

Voilà ce que me souffle l’Esprit Saint ce matin, suite à la lecture des Saintes Ecritures, et en ce jour de fête où nous nous souvenons de ce moment où notre Seigneur, Sauveur et Maître, a été présenté au Temple selon la tradition de ses parents.

Comme Marie et Joseph, prenons dès maintenant nos enfants en main et éduquons les – non à réciter des prières toutes faites, mais à parler directement à leur Père des Cieux et à recevoir Sa Réponse dans Les Saintes Écritures. Apprenons à nos enfants l’art du dialogue Père enfant, Mère enfant ! Et ils seront armés pour la vie ! 

Père, Mère, des Cieux, je Vous confie tous les parents du monde entier !  Qu’ils prennent conscience de l’importance de l’éducation spirituelle, et si eux mêmes ne l’ont pas reçue, qu’ils viennent au Seigneur Jésus Votre Fils Bien-aimé !

Père entend ma supplication car notre monde a besoin d’enfants de Dieu aux coeurs et aux regards ouverts et tournés vers Le Ciel. Notre monde a besoin d’être peuplé de plus de coeurs miséricordieux, car là est Ta Volonté :“C’est la miséricorde que Je veux, et non le sacrifice.”(Matthieu 9:13)

Mère, prie pour nous, pauvres ignorants sans La Sainte Grâce de Jésus notre Christ Ton Fils dans Le Saint Esprit. Amen †

Merci Papa Merci Maman †

Petit coeur, j’accède à ta requête et lui accorde Ma Grâce. Je t’envoie vers ces parents leur présenter Ma Volonté. Voici ce que tu leur diras :

“Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine.”(Matthieu 6)

A présent va petit coeur, va présenter Ma demande à tous les parents et grands parents du monde.

Va ma fille et fais tout ce que ton Père t’a confiée aujourd’hui. 

Je vole Papa, par Ta grâce pour Ta Gloire et au profit de tous † Je le ferai Maman chérie 


M’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Je T’aime Seigneur ma Joie ma Force ❤ Tu es Celui que mon coeur a cherché ❤ Tu es Celui qu’il a trouvé ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.