pardonner : un miracle

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Le mercredi de la 4e semaine du temps ordinaire

LECTURES DU JOUR

Lettre aux Hébreux 12,4-7.11-15.

“Frères, vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre lutte contre le péché, et vous avez oublié cette parole de réconfort, qui vous est adressée comme à des fils : ‘Mon fils, ne néglige pas les leçons du Seigneur, ne te décourage pas quand il te fait des reproches. Quand le Seigneur aime quelqu’un, il lui donne de bonnes leçons ; il corrige tous ceux qu’il accueille comme ses fils.’ Ce que vous endurez est une leçon. Dieu se comporte envers vous comme envers des fils ; et quel est le fils auquel son père ne donne pas des leçons ? Quand on vient de recevoir une leçon, on n’éprouve pas de la joie mais plutôt de la tristesse. Mais plus tard, quand on s’est repris grâce à la leçon, celle-ci produit un fruit de paix et de justice. C’est pourquoi, redressez les mains inertes et les genoux qui fléchissent, et rendez droits pour vos pieds les sentiers tortueux. Ainsi, celui qui boite ne se fera pas d’entorse ; bien plus, il sera guéri. Recherchez activement la paix avec tous, et la sainteté sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Soyez vigilants : que personne ne se dérobe à la grâce de Dieu, qu’il ne pousse chez vous aucune plante aux fruits amers, cela causerait du trouble, et beaucoup en seraient infectés.”†

Psaume 103(102)

“Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être ! Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits ! comme la tendresse du père pour ses fils, la tendresse du Seigneur pour qui le craint ! Il sait de quoi nous sommes pétris, il se souvient que nous sommes poussière. Mais l’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent, est de toujours à toujours, et sa justice pour les enfants de leurs enfants, pour ceux qui gardent son alliance.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 6,1-6

En ce temps-là,  Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains. Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.†


“Dieu se comporte envers vous comme envers des fils ; et quel est le fils auquel son père ne donne pas des leçons ?”† “comme la tendresse du père pour ses fils, la tendresse du Seigneur pour qui le craint”† “« Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle”†

 

Méditation

pardonner
un miracle ! 

A travers Thérèse, ma sainte patronne dans le Ciel, j’ai appris a m’abandonner à Dieu. Quand elle est venue me chercher pour m’aider a apprendre cette belle lecon, je m’étais dis que cela devait être dur; mais non, le joug fut tres léger à porter ! J’ai appris très vite à laisser Jésus prendre toute la place dans ma vie. Par contre, la leçon la plus dure a ete d’abandonner mon passé et mes erreurs, et croire que Dieu m’avait pardonnée et sauvée.

Pendant longtemps j’avais perdu confiance en moi à cause de mes erreurs et du jugement des autres, de mes proches surtout. Et puis un jour une Parole m’a interpellée :

” Père pardonne leur parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font”,

et le chemin du pardon a commencé…

Je me suis pardonnée parce que j’ai compris que je ne savais pas ce que je faisais. Car maintenant que je sais, il n’y a rien ni personne qui me fera commettre les mêmes erreurs. Ce n’est plus une question de foi mais de connaissance. Je commettrai d’autres erreurs, j’en commets, et Jésus me corrige, mais je sais que les plus grosses sont derrière moi et cela me réconforte et me donne de la force pour affrontrer les moindres.

Par amour pour Toi Jésus qui m’aime depuis toujours et pour toujours, je me suis pardonnée et abandonnée à Toi pour “Te laisser faire” comme Tu me l’avais demandé. Cet exercice a été “a piece of cake” comme dirait mon cher et tendre époux, sans doute parce que Tu m’en avais donné la raison Seigneur. Comprendre pourquoi on fait des erreurs est le début de la paix. Merci mon Jésus d’amour, merci, merci.

C’est pourquoi je vole Seigneur, par grâce de Dieu, au profit de tous †

Bien chers frères et soeurs,

Que notre premiere leçon a nos enfants et petits-enfants soit de leur apprendre à se pardonner pour mieux pardonner en retour. Mais d’abord montrons leur leurs erreurs et trouvons avec eux les véritables raisons de ces erreurs.

Sainte et Belle Journée à toutes et à tous.


M’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Je T’aime Seigneur ma Joie ma Force ❤ Tu es Celui que mon coeur a cherché ❤ Tu es Celui qu’il a trouvé ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.