step by step …

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Le lundi saint

LECTURES DU JOUR

Livre d’Isaïe 42,1-7.

“Ainsi parle le Seigneur : « Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu qui a toute ma faveur. J’ai fait reposer sur lui mon esprit ; aux nations, il proclamera le droit. Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors. Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, il proclamera le droit en vérité. Il ne faiblira pas, il ne fléchira pas, jusqu’à ce qu’il établisse le droit sur la terre, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses lois. » Ainsi parle Dieu, le Seigneur, qui crée les cieux et les déploie, qui affermit la terre et ce qu’elle produit ; il donne le souffle au peuple qui l’habite, et l’esprit à ceux qui la parcourent : « Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice ; je te saisis par la main, je te façonne, je fais de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations : tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. »”†

Psaume 27(26),1.2.3.13-14

“Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ? Si des méchants s’avancent contre moi pour me déchirer, ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, qui perdent pied et succombent. Qu’une armée se déploie devant moi, mon cœur est sans crainte ; que la bataille s’engage contre moi, je garde confiance. Mais, j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur. »”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 12,1-11

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts. On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus. Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum. Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? » Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait. †


“Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu qui a toute ma faveur”† “tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres.”† “la maison fut remplie de l’odeur du parfum”†

 

Méditation

serviteur de Dieu 
serviteur de tous ! 

Quand on est serviteur de Dieu, on est serviteur de tous. Qui sert Dieu sert son prochain. Cela vient de l’unique commandement : “Tu aimeras Dieu, tu aimeras ton prochain comme toi-même” (Matthieu 24), dont l’ordre doit être respecté sinon le service sera nul. Dieu d’abord, toi ensuite, le prochain après.

  • Pourquoi dois-je respecter l’ordre ?

De un parce que Le Maître l’a demandé ainsi, et de deux parce qu’Il est Le Maître et Le Maitre sait ce qu’Il dit, du moins Celui-là car Il est Maître de tous les maîtres. De trois, parce qu’aimer son prochain c’est le service que Dieu attend de toi. Aimer ton prochain, c’est lui rendre le plus grand et le meilleur des services. Et ce service commence par t’aimer toi-même… Que je t’explique simplement et en deux mots :

Jadis je pensais qu’en me mettant au service de mon prochain, je servirai Dieu, et j’aimerai Dieu – je respecterai Le Commandement. Et bien, je pensais à tort ! Non seulement je pensais à tort mais quand j’ai voulu le pratiquer de cette façon, j’ai mis les boeufs avant la charrue, avec piètre résultat que je me suis vite embourbée ! À cette époque vois-tu, je ne m’aimais pas beaucoup – à cause de toutes les erreurs que j’avais commises. Or Le Comandement est clair :

“Tu aimeras ton prochain comme toi-même”.

Tu ne peux donc prétendre aimer ton prochain si tu ne t’aimes pas. Tu es d’accord avec moi ? Alors Dieu m’a fait une immense Grâce, une Grâce extraordinaire : Il a mis en mon coeur un profond désir de Lui. Certes ce Désir était là, depuis toujours en moi, mais il n’était pas ancré – il venait et repartait au gré de ma volonté, que je faisais sans me rendre compte que je ne faisais pas alors celle qu’il fallait pour réussir Le Commandement : La Volonté de Dieu. Dieu a donc ancré en moi Le Désir de Lui – Le Désir de Le connaître.  Alors Il m’a fait une autre Grâce, une autre Grâce extraordinaire : alors que je m’étais rapprochée de Lui pour apprendre à mieux Le connaître à travers Les Saintes Écritures, Dieu S’est révélé à moi. Une Parole avait suffit et je fus séduite, conquise. Puis Dieu m’a fait une autre Grâce, extraordinaire : Il S’est penché sur moi, et m’a prise dans Ses bras. Et je fus enveloppée d’Amour. Entre nous, il ne fut plus jamais question de péchés – Dieu les avaient tous effacés ! J’étais graciée ! Alors Dieu, m’a de nouveau accordé une autre Grâce- extraordinaire : Il a incarné Sa Parole – celle qui m’avait séduite ! Et depuis c’est l’amour en abondance ! Une abondance d’amour, tellement bien que j’en déborde et je n’ai qu’un seul Désir : le partager – en redonner. Et depuis, c’est mon prochain qui en bénéficie.

Comprends-tu à présent pourquoi le service des autres commence par le service de Dieu ?  Comprends-tu pourquoi l’ordre se doit d’être respecté à la lettre ? Comprends-tu pourquoi tu dois être toujours proche de Dieu ? Pourquoi l’odeur de Son parfum doit embaumer ta maison ? Comprends-tu pourquoi Il te soutient, que tu es Son élu qui a toute Sa faveur ? Comprends-tu pourquoi tu es capable d’ouvrir les yeux des aveugles, faire sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres ? Comprends-tu comment tu peux faire resecter le droit en verite ? C’est à dire sans crier, sans hausser le ton, sans faire trembler le roseau qui fléchit deja, ni éteindre la mèche qui faiblit en lui.Comprends-tu mon ami/e pourquoi tu es capable de t’aimer au point à ne plus permettre que quiconque t’enferme dans une prison de règles, un cachot de dogmes et de traditions humaines ? Comprends-tu pourquoi tu es libre comme l’oiseau qui chante au gré de la Voix qui chante en lui et qui le nourrit ?…

  • Oui… je comprends, et je veux servir ce Dieu… je veux apprendre à Le connaître … Je veux qu’Il se rapproche de moi… que dois-je faire ?

De un : cesse de vouloir : désire, aspire, languit après Dieu. De deux : rapproche toi de Lui en te rapprochant de Son Fils Jésus-Christ qui te  Le révèlera. De trois : laisse Le faire en toi ce que Dieu veut.

  • Très bien, je peux faire cela. Mais ma question est : où trouver ce Jésus-Christ ? Puisqu’on m’a dit qu’Il est mort et que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts et que désormais Il vit auprès de Lui…

Je sais où Le trouver. Mais le mieux est que la réponse vienne de Lui, et pas de moi. Alors, voici Le Livre où tout ce qu’Il a dit quand Il vivait comme un Homme parmi nous, a été enregistré par Ses premiers disciples et témoins. Je vais l’ouvrir… une page au Hasard – au gré de Sa Volonté et pas la mienne…

Que lis-tu ?

  • “Ainsi parla Jésus. Puis il leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ… Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.” (Jean 17)

As-tu besoin d’autre preuve petit coeur ?

  • Non ! Fouf… cela suffit ! À présent je sais…

C’est bien ! Cela suffit … pour aujourd’hui. Si tu permets, je dois à présent prendre congé de toi, voler par grâce de Dieu, au profit de tous † C’est ainsi chaque jour… Mais avant de partir j’aimerai t’offrir Le Livre. Voici que je Le pose ici, là, bien en vu, au centre de ta maison, afin que tu ne puisses pas la quitter sans d’abord Le consulter. Qu’Il soit désormais ton repaire, ton refuge, le lieu où tu viendras à chaque fois que tu auras besoin d’avis, de conseils, ou simplement de consolations.

  • Merci…

Oh, mais tout le plaisir est pour moi, crois moi. À ton service, toujours, et dans la joie du Ressuscité. Amen Alléluia †


M’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Je T’aime Seigneur ma Joie ma Force ❤ Tu es Celui que mon coeur a cherché ❤ Tu es Celui qu’il a trouvé ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.