voici pourquoi le Père m’aime 

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Quatrième dimanche de Pâques

LECTURES DU JOUR

Livre des Actes des Apôtres 4,8-12.

“En ces jours-là, Pierre, rempli de l’Esprit Saint, déclara : « Chefs du peuple et anciens, nous sommes interrogés aujourd’hui pour avoir fait du bien à un infirme, et l’on nous demande comment cet homme a été sauvé. Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant. Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle. En nul autre que lui, il n’y a de salut, car, sous le ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes, qui puisse nous sauver. »”†

Première lettre de saint Jean 3,1-2

“Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 10,11-18.

En ce temps-là, Jésus déclara : « Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse. Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui. Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau. Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. »†


“Jésus déclara : Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau.”†

Méditation

Quand on a donné sa vie à Jésus Le Christ – pierre méprisée devenue la pierre d’angle qu’en nul autre que Lui, il n’y a de salut – on n’a plus peur – Lui-même chasse la peur de nos coeurs, parce qu’Il est Le Prince de La Paix. C’est au Prince de La Paix que l’on a donné sa vie. Il ne faut pas l’oublier, surtout quand l’Ennemi rôde.

Toutefois, il ne faut pas rester les bras croisés quand on la voit qui persiste chez notre prochain. Mais il faut croiser ses doigts et prier. Il y a là une part de responsabilité qu’il faut prendre ! L’Autorité qu’il faut saisir pour chasser la peur. Bien entendu ce combat n’étant pas le nôtre, c’est Le Prince de La Paix qui fera le travail à travers soi. 

L’Ennemi de Dieu vit dans le monde et ceux qui s’investissent totalement dans ce monde, c’est sûr que la peur va les gagner et va triompher de leurs inquiétudes; car la peur ne vient pas de Dieu mais de Son ennemi, et cet ennemi possède le monde d’aujourd’hui.

En ce moment surtout, le monde fait peur, tellement bien que malgré le désir d’être déconfinés au plus vite pour pouvoir reprendre ses diverses activités, il y a un fond de désir de rester dans ce confinement qui persiste – pour ne pas s’exposer au virus.

Ce désir de demeurer en confinement n’est hélas pas un ‘vrai désir’ car c’est la peur qui le motive. 

Quand un désir vient de Dieu, il est ressenti d’une autre manière – que l’on soit en confinement ou en déconfinement, il n’y a qu’un seul désir qui motive les mouvements et battements du coeur que Dieu habite : celui de vivre pleinement le JE SUIS – c’est à dire : le présent de sa vie. En l’occurrence aujourd’hui, il faut vivre avec ce virus jusqu’à ce qu’il se lasse et passe; car pour passer son chemin, il passera son chemin – aucun virus  semé par l’ennemi ne peut durer – à la fin, au Moment de Dieu, il sera lié en botte et jeté au feu ! C’est La Vérité qui a dit cela, pas moi. Moi je ne fais que rapporter ce que j’ai entendu dire par Lui, Jésus-Christ : 

Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher ? Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.» (Matthieu 13, versets 24 à 30)

Et puis, il y a aussi la peur de perdre son travail, de voir diminuer ses entrées d’argent; la peur de devoir aller en quarantaine si jamais on se voit être testé positif. De mourir seul aussi – isolé, loin de sa famille… Toutes sortes de peur …

Que dis-Tu à notre monde malade aujourd’hui Seigneur ? Parle, Ta petite servante écoute … Il faut chasser sa peur… Viens à son secours Seigneur.

Et du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et répondit :

Aaahh! Voici Mon serviteur que Je soutiens, mon élu en qui mon âme se complait. J’ai mis sur lui mon Esprit. (Isaie 42:1) MERCIDORIS de te présenter devant Moi ainsi chaque jour pour recevoir Mes faveurs pour l’Humanité. Je suis heureux de constater que tu as fais un grand progres : tu as garder ta place aux pieds de La Croix, et tu te soucies moins, tu t’agites moins de beaucoup de choses. Ce qui M’encourage à te confier encore plus car Je ne veux pas que tu te fasses des soucis, mais que tu demeures dans La Paix de ton Époux Sacré. Voici donc ce qu’aujourd’hui Je dis au monde :

Ayez confiance, c’est Moi, n’ayez pas peur ! Matthieu 14:27 Mes faveurs ne sont pas finies, ni Mes compassions épuisées; elles se renouvellent chaque matin (Lamentations 3:22) Moi, le Seigneur, en temps voulu J’agirai vite. Isaie 60:22 Paix a cette Maison (Luc 10:5)

Au milieu du chaos, à vous Mes choisis, Je dis que vous devez demeurer dans La Paix que Je vous redonne et que vous avez déjà obtenue par Mon Fils Jésus, et vous serez sauvés. Recevez la et propagez la.  Oui, elles sont votre remède.

À présent file petit coeur – vole – va le dire au monde entier, va. Puis avec ton époux, mettez-vous à l’écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu. (Marc 6:31). Vous l’avez bien mérité va! Amen Alléluia †

Je vole Seigneur, par grâce de Dieu, au profit de tous † Alléluia Alléluia Alléluia †


M’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Je T’aime Seigneur ma Joie ma Force ❤ Tu es Celui que mon coeur a cherché ❤ Tu es Celui qu’il a trouvé ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.