hard drive !

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Matthieu 17,14-20

En ce temps-là, un homme s’approcha de Jésus, et tombant à ses genoux, il dit : « Seigneur, prends pitié de mon fils. Il est épileptique et il souffre beaucoup. Souvent il tombe dans le feu et, souvent aussi, dans l’eau. Je l’ai amené à tes disciples, mais ils n’ont pas pu le guérir. » Prenant la parole, Jésus dit : « Génération incroyante et dévoyée, combien de temps devrai-je rester avec vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. » Jésus menaça le démon, et il sortit de lui. À l’heure même, l’enfant fut guéri. Alors les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent en particulier : « Pour quelle raison est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? » Jésus leur répond : « En raison de votre peu de foi. Amen, je vous le dis : si vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : “Transporte-toi d’ici jusque là-bas”, et elle se transportera ; rien ne vous sera impossible. »


MEDITATION

garde-toi d’oublier le Seigneur (Livre du Deutéronome 6,4-13.) Je t’aime, Seigneur, ma force.(Psaume 18(17) Jésus menaça le démon, et il sortit de lui. (Matthieu 17,14-20) 

 

Ce que  j’entends ce matin raisonner et résonner au clocher de mon âme, mes biens chères soeurs et biens chers frères, ce sont bien ces mots : “garde-toi d’oublier le Seigneur” ! Et je désire en faire ma louange, ma prière, ma méditation du jour.

  • Car, oui, Seigneur, Tu as fait pour moi des merveilles, c’est pourquoi je dois bien me garder de T’oublier ! Tu T’es penché sur moi, et Tu m’as  prise dans Tes bras. Père, Tu T’es révélé à moi ! Et par la force de Ton bras, Tu m’a libéré du démon qui me gardait en esclavage ! Père grace à Toi je suis libre, vraiment libre ! Et Tu m’as accueillie dans Ta Maison, où depuis j’habite, blottie contre Ton coeur ! Où depuis, je vis avec Toi une éternité de bonheur ! Oui Père je T’aime de tout mon Coeur et pour rien au monde j’irai ailleurs. Pour rien au monde je retournerai la dévoyée que j’étais – cette génération de ma vie est passée : Tu as tout effacé. Je veux Te dire MERCI, MERCI SEIGNEUR ! Car Tu m’as fait grâce. Merci Seigneur. Je veux chanter, danser, crier : MERCI SEIGNEUR car c’est Toi mon bonheur. Amen †

Une chose reste pourtant, et c’est la mémoire de mon passé qui revient souvent me hanter. Je n’arrive pas à oublier ces choses horribles que j’ai faites dans le passé, parce que je ne savais pas ce que je faisais, et qui ont beaucoup offensées Dieu et mon prochain par la même occasion. Car, oui l’offence envers le prochain est une offence envers Dieu. De même, que l’amour pour Dieu doit être le même pour le prochain sinon mon amour ne vaut rien.

Pourquoi donc, est-ce que je me souviens encore de mes erreurs passées alors que Dieu les a toutes effacées ? Et bien la raison derrière est celle que Le Saint Esprit vient à l’instant de me souffler. Elle réside en cette Parole de notre Christ : “Tout sarment qui porte du fruit Dieu l’émonde, pour qu’il porte encore plus de fruit.” *

En effet mes biens chères soeurs et frères, nous sommes les sarments et Dieu est notre Cep, notre Source, notre Père, notre Hard Drive. De sorte que quand Il pardonne nos péchés, certes, Il les éfface dans Son Livre de comptes, et n’en tient plus compte, mais Il les garde dans Son Hard Drive où nous demeurons, et de temps à autre, surtout quand Il remarque que nous regardons ailleurs avec la nostalgie du passé, Il nous rappelle aux mauvais souvenirs de ce passé, combien sans Lui, sans Son Aide, ne n’étions rien et ne pouvions rien !*

Si Dieu nous rappelle nos mauvais souvenirs, ce n’est pas par méchanceté de Sa part – Dieu est Bon et Il est incapable d’être méchant -, mais c’est afin de nous rappeller à Son Bon Souvenir à Lui – afin que nous nous gardions bien de ne pas L’oublier ! Afin que nous nous souvenions ceux que nous étions sans Son Pardon, et reprenions conscience de ce que nous sommes devenus avec Sa Grâce : Lui Le Cep et nous les sarments. Désormais nous sommes attachés à Lui et c’est pour la vie. Et qui dit attachés à Dieu, dit attachés à Celui qui rend tout ce qui est impossible, possible, dit : porter des fruits à Son Royaume !

“Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.”*

Dieu veut que nous portions du fruit à Son Royaume. Tout à fait logique et tout à fait normal puisqu’Il  en est Le Créateur. Porter du fruit, surtout dans le contexte actuel, est difficile, et Dieu le sait. Notre mémoire du passé, si horrible qu’il soit à cause de nos péchés, est en fait une Grâce de Sa part. Car plus nous restons attachés à Lui, plus Il nous fera nous souvenir de nos erreurs, non pour nous reprocher, mais afin que le nouvel être que nous sommes devenus grâce à Son pardon, grandisse, car ce qui se passe lors de ce processus, c’est que l’être nouveau voyant l’être ancien, automatiquement rejette l’être ancien qui alors diminue ! Plus les souvenirs du passé sont frequents, plus nous vivons dans le présent.*

Mes biens chers amis/es, quand on a donné le contrôle de sa vie à Dieu, Dieu détient tout de soi :  notre passé, notre présent et à venir, tout comme Il détient notre bon côté et notre mauvais côté ! C’est pourquoi nous devons accueillir et acclamer nos mauvais souvenirs pour ce qu’ils sont en vérité :  l’émondation de notre être de chair, sa diminution, sa conversion, pour l’accroisemment, le grandissement, le renouvellement de notre être spirituel qui est appelé à vivre L’Éternité avec Lui. Et c’est maintenant que tout cela commence ! Alors que nous sommes encore vivants sur Terre où nous accumulons de la boue, la boue que Dieu lave quand nous allons puiser à La Source de Son Amour, quand nous demeurons attaches à Lui.

Mon frère, ma soeur, à la lueur de cette réflexion, j’aimerai maintenant m’adresser à toi qui vis encore sous le contrôle de L’Ennemi tout simplement parce que tu n’as pas encore compris comment fonctionne L’Ordinateur de notre Bon Papa des Cieux. Et je Le prie ardemment de faire que le souvenir de ton erreur passé ne te rappelle plus la personne que tu étais quand tu as commis ce que tu crois être irréparable. Je prie que Le Saint Esprit t’eclaire – que tu vois clairement ta nouvelle identité – celle que tu as obtenue après que La Grace t’ait touchée : un enfant de Dieu, Son fils, Sa fille.

Certes, vivant sous l’aspect faible d’un commun des mortels, tu te vois faible, incompétent, mais en vérité tu es fort et victorieux par La Grâce que Dieu t’a accordée en te pardonnant, et rien désormais ne t’es impossible ! Je le dis parce que moi, je sais et je l’affirme, que tu as la foi de la graine de moutarde. Elle est en toi – tu te laisses simplement écrasé par le souvenir de ton péché alors qu’il est en fait ta force et ta victoire. Appuie toi sur lui mon ami/e, mon frère, ma soeur, accroche toi à cette erreur de ton passé comme le sarment à son cep, et avec la force de ta foi en La Grâce que tu as obtenue de Dieu, RISE ABOVE !

Dieu te veut, Dieu t’aura, car je prierai pour toi. Quitte pour cela à quitter les 99 autres pour lesquels je prie, pour ne prier que pour toi.

Amen †

Seigneur, pour ma paix d’esprit, dis-moi si Tu approuves ce que je viens de dire en Ton Nom ?

Et Dieu dit :

“L’heure vient où Je ne vous parlerai plus en figures, mais Je vous entretiendrai du Père en toute clarté. (Jean  16:25) Je L’ai promis, aujourd’hui encore Je l’ai fait. Merci petit Coeur. Voici que j’établis mon alliance avec toi et tes descendants après toi. * Que cette Alliance que Je renouvelle encore ce matin, parvienne jusqu’aux coeurs de ces brebis qui ont quittées La Bergerie que Je t’ai confiée, afin que tu n’aies pas à abandonner le reste pour les retrouver, car cela n’est pas ton combat mais Le Mien. Pour cela Je vais les abriter sous L’Ombre de Ma Main – qu’elles cessent de penser et de dire qu’elles se sont fatiguées à brouter pour rien, que c’est en pure perte qu’elles ont priées quand les demandes leurs parvenaient. Moi, leur Seigneur, Je manifesterai Ma Splendeur en chacune d’elle,  et chacune chantera d’une même voix avec les autres, en revenant vers Moi : “Mon droit subsistait dans cette Bergerie, ma récompense est auprès de mon Dieu qui y vit. * Amen Alléluia † À present va petit Coeur ! Va t’occuper de ce qui tu dois et laisse Moi combattre le reste pour toi. 

 

*Jean 15*Jean 3:30*Deutéronome 32,6*Psaume147,6 * Matthieu 26:41*Genèse  9:9*Isaie 49

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.