ma vitrine : mon orgueil, mes seules richesses

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Marc 9,38-43.45.47-48.

En ce temps-là, Jean, l’un des Douze, disait à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. » Jésus répondit : « Ne l’en empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ; celui qui n’est pas contre nous est pour nous. » Et celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense. « Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer. Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds. Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux, là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas.


MEDITATION

Ah ! Si le Seigneur pouvait faire de tout son peuple un peuple de prophètes ! Si le Seigneur pouvait mettre son esprit sur eux ! »

Livre des Nombres 11,25-29.

Préserve aussi ton serviteur de l’orgueil : qu’il n’ait sur moi aucune emprise. Alors je serai sans reproche, pur d’un grand péché.

Psaume 19(18),8.10.12-13.14.

celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi; celui qui n’est pas contre nous est pour nous.»

Marc 9,38-43.45.47-48.

L’orgueil ! Un péché détestable aux yeux de Dieu. Évitons le comme la peste… euh non … pour rester dans le ton et le présent disons plutôt : évitons le comme le covid-19 ! En sa compagnie, gardons nos distances, portons nos masques et nos visières, lavons-nous souvent les mains ! Ce sera un témoignage que nous n’avons rien à voir avec ce fléau !

L’orgueil est-il donc contagieux à ce point ? Comme tous les péchés, il est le plus dangereux, et le plys contagieux, puisque l’Homme est de nature pécheur ! L’orgueil comme la jalousie, autre péché capital, sont en l’Homme ! Rassemblés dans un unique délit, ils peuvent être la chute complète de celui qui les nourrit.

Oui fuyons les ! Avec la pandémie qui sévit nous avons appris comment nous protéger des fléaux ! Rendons-grâce au moins pour cela.

Cependant, si le péché d’orgueil est détestable à Dieu, il en est un qui réconcilie à Lui ! Dont on pourrait même dire qu’Il en est fier, et heureux, quand Il voit qu’un des Siens l’a contracté, et constate son évolution en lui. C’est l’orgueil de La Croix ! Écoutons parler le spécialiste :

“Que la croix de notre Seigneur Jésus Christ reste mon seul orgueil. Par elle, le monde est à jamais crucifié pour moi, et moi, pour le monde. Dès lors, que personne ne vienne me tourmenter. Car moi, je porte dans mon corps la marque des souffrances de Jésus.”

J’avoue avoir été totalement séduite par cette belle déclaration de saint Paul dans son épître aux Galates (6: 14-18). Sans doute parce que je ressens ce qu’il a ressenti. Dieu a mit en moi l’amour de La Croix de Jésus-Christ, et je ne cesserai jamais de L’en remercier.

Je suis une passionnée de Jésus en Croix ! Je peux rester des heures à adorer un Crucifix, parce qu’Il ne m’a jamais bercé d’illusions, mais me dit toujours La Vérité ! J’en ais dailleurs fait ma règle de vie. À chaque sortie de l’Atelier où je passe mes journées à sculpter croix et crucifixs, c’est La Paix et La Miséricorde de Jésus qui m’enveloppent ! Et, dès que l’occasion se présente, c’est avec une Joie parfaite que j’en redonne à qui en a besoin.

Dieu Se sert de mon orgueil de La Croix de mon Seigneur, pour faire Ses Oeuvres – parfaire “la création nouvelle”.

Là sont mes vraies richesses !Ma vitrine, mon seul orgueil ! Là sont mes vraies richesses !

Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

“Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous.”

(Jacques 4:7)

Amen Alléluia Merci Seigneur pour Ton Eau Vive.

Mes biens chères soeurs et chers frères, voici que Le Ciel Lui-même S’est ouvert pour donner raison!

En effet, chaque Croix, chaque Crucifix, que vous voyez là, comme tous ceux et toutes celles qui ont déjà quittés cette vitrine, et ceux et celles qui viendront après y prendre place, m’ont enseignés et m’enseigneront la même chose : résister au Malin en me soumettant entièrement à Dieu ! Ma raison en les confectionnant, est le même.

Posséder une Croix pour soi, la mettre bien en vue, en offrir à son prochain, n’est pas là un acte de mauvais présage, comme beaucoup pensent ! La Croix est Le Signe de L’Amour dans toute sa puissance et sa plénitude ! Comment peut-elle être autrement qu’un geste d’amour ? Le diable ne resiste pas devant La Croix, croyez-moi ! Il fuit!

Offres-toi un Crucifix, et il fuira loin de toi ! Offre lui un Crucifix et il fuira loin de lui.

Père, un jour que je priais, Tu m’as dis ceci :

“Voici que Je vais faire une chose nouvelle, déjà elle pointe, ne la reconnaissez-vous pas ? Oui, Je vais mettre dans le désert un chemin…”

(Isaïe 43:19)

Et j’y ais cru. Je me suis accrochée à cette Parole et j’ai attendu. Et Tu as tenu Ta promesse. Aujourd’hui je Te remercie d’avoir mis mes mains au service de Ton Royaume d’Amour sur La Terre comme au Ciel. Rien ne pouvait m’arriver de plus beau dans le désert où je m’enfoncais sans rien faire. Merci Papa de tout mon coeur. Car si aujourd’hui je peux aider quelqu’un à faire fuir l’Ennemi loin de lui, c’est bien grâce à Toi qui m’a ouvert ce Chemin de Croix, et béni l’oeuvre de mes mains. Amen Amen Alléluia Alléluia Alléluia ma Joie est complète Père, Merci †

Et de nouveau La Voix du Ciel se fit entendre et dit :

“Ma fille ta foi t’a sauvée. Va en paix ! ”

(Marc 5:34)