ce soir…

Sois le bienvenu en ce puits où la Grâce est secondée par la contemplation de La Parole, le jeune de la communion Eucharistique, et la Prière confiée en oraison solitaire.  Laisse agir en toi Son action bienfaisante, sans jamais la devancer ni la ralentir.  Vis de la Grâce et la Grâce vivra en toi. Nous te souhaitons une pieuse visite pleine de grâces.

Accueil Pourquoi ce puits ? Que nous sommesLa cruche t’y conduira

JOYEUSE ET PIEUSE FETE DE LA NATIVITE DE NOTRE SEIGNEUR

JOYEUX RENOUVEAU A TOUS

NATIVITE DU SEIGNEUR (NOEL)

Aujourd’hui, les merveilles abondent, les richesses se multiplient, car le trésor est ouvert : celle qui enfante est mère et vierge, celui qui est enfanté est Dieu et homme… Ce trésor, il faut le cacher dans un champ (Mt 13,44) : que le mariage de la mère cache aux yeux du monde sa conception virginale, que les pleurs du nouveau-né dérobent aux regards des hommes cet enfantement sans douleur. Cachez, ô Marie, oui, cachez la splendeur de ce soleil levant ! (Lc 1,78) Couchez votre enfant dans une mangeoire ; enveloppez-le de langes, car ces langes sont toute notre richesse. Les langes du Sauveur sont plus précieux que la pourpre ; sa crèche est plus glorieuse que les trônes dorés des rois ; la pauvreté du Christ surpasse en valeur toute fortune et tout trésor.

Y a-t-il en effet richesse plus précieuse que cette humilité qui nous permet de gagner le Royaume des cieux et d’acquérir la grâce divine ? Il est écrit : « Heureux les pauvres en esprit car le Royaume des cieux est à eux » (Mt 5,3) et l’apôtre affirme : « Dieu résiste aux orgueilleux et donne sa grâce aux humbles » (Jc 4,6). Voyez combien l’humilité nous est recommandée dans la naissance de ce Sauveur. En venant dans le monde, il s’est anéanti lui-même ; il a pris la forme de serviteur, et son apparence est celle d’un homme (Ph 2,7).

Mais voulez-vous voir des richesses encore plus précieuses et une gloire plus grande encore ?… « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn 15,13). Les richesses de notre salut et de sa gloire, ce sont le sang précieux qui nous rachète et la croix du Seigneur.

                                                        (Saint Bernard, 1091-1153, 4ème sermon pour la nuit de Noël, §6)

source : Evangile au Quotidien


Cher pèlerin, guidé par l’Etoile, en route vers la crèche de Bethléem,

Ne crains pas, car voici que nous venons t’annoncer une bonne nouvelle, une grande joie : ce matin, pendant l’oraison, de Jésus L’Enfant Roi, nous avons reçu cette instruction, pour toi :

‘Ce soir, Je me fais encore plus proche de toi.’

Notre vœu en fraternité est que nous sachions ensemble L’accueillir comme Il le mérite et Le souhaite : ailes déployés, dans la Joie du Partage et La Lumière du Message de Vérité que Je viens apporter au monde : Dieu Créateur est Père de tous les hommes, Il est Amour, Paix, Il est Le Dieu de Miséricorde, en tout et TOUS.

De là où tu es, qui que tu sois, quoique tu aies fait ou n’aies pas fait, ne regrette rien ! Mais, ce soir, quand tu te mettras devant la crèche pour prier, laisse-toi attirer, laisse toi renouveler, laisse transfigurer par L’Enfant qui vient de naître de nouveau… pour toi !   Abandonne-toi et laisse-le travailler en toi, prendre possession de toi.  Laisse-toi apprivoiser, redevenir l’enfant qui jadis est né et veut naître de nouveau, redevenir l’enfant blotti dans les bras de Son Unique Père des Cieux.  C’est pour cela qu’Il vient.

Toute notre Fraternité te souhaite un SAINT RENOUVEAU en Christ Notre Sauveur !

Chante  avec nous, pèlerin, chante avec  tes frères et sœurs, d’une seule voix, car ce soir est un soir pas comme les autres soirs.  Ce soir La Lumière se fait plus proche de la Terre : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.»

MERCI A MARIE ET A JOSEPH D’AVOIR DIT OUI.

Au nom du Père, par le Fils, dans le Saint-Esprit Amen T.

Pro Deo cum Miséricordia.

LA PLUIE DE ROSES DE PETITE THERESE

« La Sainte Vierge m’a fait sentir que c’était vraiment elle qui m’avait souri et m’avait guérie. J’ai compris qu’elle veillait sur moi, que j’étais son enfant, aussi je ne pouvais plus lui donner que le nom de ” Maman ” car il me semblait encore plus tendre que celui de Mère…»

(Ste Thérèse de L’Enfant Jésus et de la Sainte Face)

(Extrait de “Œuvres Complètes” aux Ed. du Cerf P 163*, § 2) – source “Foi et contemplation”

LE MESSAGE POUR DEMAIN RECU AUJOURD’HUI DU BIENHEUREUX JEAN PAUL II

Le mystère de l’Incarnation s’est accompli quand Marie a prononcé son « fiat » qu’il m’advienne selon ta parole », permettant ainsi que soit accordé à son fils ce qu’il voulait.  Marie a prononcé ce « fiat » dans la foi.  Dans la foi, elle s’est confiée à Dieu sans réserve et s’est donnée totalement à la personne et à l’œuvre de son fils, comme servante du Seigneur.  Les Pères de L’Eglise nous enseignent qu’elle a conçu son fils dans son esprit avant de le concevoir en son sein : justement, dans la foi.  Elisabeth a donc bien raison de louer Marie : « Bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit par le Seigneur !»

ET CELUI DE JESUS A SR JOSEFA HIER RECU AUJOURD’HUI EN CE PUITS

« La plus grande récompense que Je puisse donner à une à une âme, c’est de la faire victime de mon Amour et de ma Miséricorde, en la rendant semblable à Moi qui suis la Victime divine pour les pécheurs. »




communion humblement partagée en Jésus Miséricorde, par votre soeur Doris, en union bénie par L’Amour avec votre frère Maurice, en la maison de David, Ses serviteurs, pour la gloire de Dieu et le salut des hommes.

“Passe par le milieu de la ville, par le milieu de Jérusalem, et marque d’un Tau le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent.”

(Ezekiel 9:4)

Par Ta Croix Seigneur Jésus, par qui le monde a été crucifié, et nous pour le monde, Tu nous appelles à être des ‘crucifix vivants’ dans le monde et des âmes miséricordieuses en Eglise, reflétant comme en un miroir, la bonté divine. Reçois notre joie de n’être rien d’autre que cela. Amen

Cher pèlerin,

“Que le Seigneur te bénisse et te garde. Qu’Il te montre Sa face Et te fasse Miséricorde. Qu’il tourne vers toi Son visage et te donne la Paix.”

Amen.

Nous remerçions ceux qui sur leur site donnent gratuitement accès aux visiteurs à leurs photographies et images diverses//nous en avons usées librement sur ce blog //merci de nous informer si par pur hasard nous en avons abusées sans votre consentement

Fraternité DIEU MISERICORDE chrétienne catholique & apostolique, au Puidamour, Ile Maurice, engagée sur le chemin de L’Amour qui se veut pour TOUS pour montrer à tout homme qu’«il est aimé de Dieu et sauvé»

‘Venez et vous verrez’ – tout ce que est est pour la gloire de Dieu et le salut des hommes

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather