liens

Accueil Pourquoi ce puits ? Que nous sommesLa cruche t’y conduira

BON SAMEDI dans LE SEIGNEUR

Bénis sois-Tu Père pour toutes Tes œuvres – merveilles sur la Terre des vivants. Bénis sois-Tu pour Ta sainte présence Trinitaire dans nos vies et en ce puits. Privés de la communion Eucharistique, et de la Réconciliation en Eglise, Tu es venu T’offrir à nous en Ta Parole. Ains nous demeurons en Toi et Toi en nous pour toujours. Amen †

Que celui qui est arrivé jusqu’à ce puits entende ce qui est dit

‘VENEZ ET VOUS VERREZ’ !

Que celui qui entend dise aussi Venez ! Que celui qui a soif, vienne!

Que celui qui le désire, prenne de l’Eau de la Vie gratuitement!

(Ap.22,17)

«L’amour n’est pas aimé; l’amour dans ce monde est toujours crucifié»

frère François

Méditation : SACREE ALLIANCE !

Une Nouvelle page : EN ATTENDANT

LE TEMPS DE L’AVENT

Le Temps de L’Avent n’est pas un temps qui passe et revient chaque année ! Il est une promesse d’un état constant d’éveil – le sortir de soi pour rencontrer DIEU en soi – à acquérir d’abord en veillant, en se prêtant au sommeil de reconstruction de soi et du monde autour de soi. Une fois l’éveil acquis, on n’attend plus le petit Jésus. On veille sur Lui tandis qu’Il veille sur le monde qui L’attend toujours.

Seule une vie de piété permet l’éveil ! Dieu EST en chaque prière, chaque oraison, chaque adoration, chaque lecture, chaque méditation, chaque contemplation, chaque discernement, chaque partage de Sa Parole, chaque émerveillement de Sa Grâce, chaque moment passé à parler de Lui…

Dieu est aussi en nos déceptions, nos colères, nos attentes des autres, nos frustrations… Nous sommes nos propres ennemis quand nous attendons trop de nous-mêmes et des autres, alors que TOUT EST GRACE en Celui qui EST GRACE !

Aujourd’hui encore Le Seigneur vient nous demande de VEILLER ! Cessons donc nos vaines attentes puisqu’Il est déjà là, en toute chose, en tout et tous !

TOUT EST GRACE !

LA COMMUNION DU JOUR

« Cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira. » (Mat.7:8)

‘Cherchez en lisant, vous trouverez en méditant. Frappez en priant, vous entrerez en contemplant.’

Au nom du Père par le Fils dans le Saint Esprit – pour la gloire de Dieu et le salut des hommes Amen †

Seigneur, je ne suis pas digne de Te recevoir, mais dis seulement une Parole et mon âme sera guérie, prête à discerner dans la simplicité et l’humilité, Tes Saintes Paroles.

Prends, Seigneur et reçois, toute ma liberté, ma mémoire, mon intelligence et toute ma volonté; Tout ce que j’ai et possède, c’est Toi qui me l’as donné: A Toi, Seigneur, je le rends Tout est à Toi, disposes-en selon Ton entière volonté. Donne-moi, ton amour et ta grâce : c’est assez pour moi. (Ignace de Loyola)

Remplis ma bouche, ô Marie, de la grâce de ta douceur. Éclaire mon intelligence, toi qui as été comblée de la faveur de Dieu. (St Ephrem)

Textes liturgiques du jour

Genèse 49,2.8-10.* Psaume 72 * Matthieu 1,1-17. * «La royauté n'échappera point à Juda, ni le commandement, à sa descendance, jusqu'à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront.» * « En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu'à la fin des lunes ! Qu'il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu'au bout de la terre ! » * « Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l'on appelle Christ (ou Messie). »

LE SAINT DU JOUR

SAINTE OLYMPIADE Veuve († v. 408)

« Si Dieu m’eût destinée à vivre dans le mariage, il ne m’aurait pas enlevé mon premier époux. L’événement qui a brisé mes liens me montre la voie que la Providence m’a tracée. »

Élevée au milieu des plus saints exemples, elle était, à dix-huit ans, le modèle des vertus chrétiennes. Depuis la mort de son époux, Olympiade avait rendu sa vie plus austère. Ses jeûnes devinrent rigoureux et continuels ; elle se fit une loi de ne jamais manger de viande. Elle affranchit tous ses esclaves, qui voulurent continuer néanmoins à la servir; elle administrait sa fortune en qualité d’économe des pauvres. Olympiade méritait assurément d’être mise au nombre des diaconesses de Constantinople. Les diaconesses étaient appelées à aider les prêtres dans l’administration des sacrements et les œuvres de charité ; elles étaient chargées d’instruire les catéchumènes et de préparer le linge qui servait à l’autel ; en prenant le voile, elles faisaient vœu de chasteté perpétuelle. Il y avait déjà seize ans qu’Olympiade remplissait ces fonctions, quand saint Jean Chrysostome fut élevé sur le siège de Constantinople. La sainte veuve n’avait pas manqué d’épreuves jusqu’à ce moment ; des maladies cruelles, de noires calomnies, lui avaient fait verser des larmes continuelles. Sous le nouveau patriarche elle allait faire un pas de plus dans le sacrifice et dans la sainteté.  Saint Jean Chrysostome sut utiliser pour le bien les qualités et la fortune de l’illustre diaconesse. C’est par elle qu’il éleva un hôpital pour les malades et un hospice pour les vieillards et les orphelins. Quand le patriarche partit pour l’exil où il devait mourir, Olympiade reçut une de ses dernières bénédictions. Elle fut entretenue dans ses œuvres par les lettres du pontife, et acheva en exil une vie toute de charité, de patience et de prière.


 

source : Evangile au Quotidien

Le lien de sang est fort chez l’homme.  Il parle fort en lui et l’homme l’écoute plus qu’il n’écoute le lien de sang réel qui lui vient directement de Celui qui lui donnera la Vie pour l’Eternité.

L’homme hérite de son arbre généalogique, divers maladies, tares, qualités, défauts… S’il est élevé ‘au milieu des plus saints exemples’, il sera un ‘modèle des vertus’.  Dans le cas contraire, sauf Grâce Divine, il deviendra un brigand.

Il n’y a pas de doute que ceux destinés à vivre dans et de l’Alliance de Dieu avec l’Homme, hériteront de vertus divines, comme fut le cas de Joseph et de Marie, couple divinement préparé à recevoir et élever en leur sein, le Verbe – l’incarnation divine, en Jésus Christ Maître et Sauveur de L’Homme.

Le Verbe est venu pour sauver L’Humanité par Le Verbe.  L’enseignement du Christ, qui continue jusqu’aujourd’hui à se faire par la puissance du Saint Esprit qu’Il Lui a laissée, est Son CHEMIN de VERITE.  Tout homme qui suit ce Chemin, non seulement connait La Vérité sur la Nature du Verbe, mais il est assuré de Vie Eternelle ! Son âme ne connaitra pas de fin mais vivra pour l’éternité.

L’Eternité est la Perfection !  Car aucune chaire qui naît de la chair n’est éternelle ! Mais par Jésus, le Messie, le Sauveur, venu de La Perfection, engendré par un OUI parfait, inspiré par La Divinité, préparé pour Le recevoir, l’Homme hérite définitivement de La Perfection.  Par Jésus Christ, Fils de La Perfection, l’homme qui le suit est parfait.  S’il ne l’est pas, c’est parce qu’Il ne croit pas en Dieu, qu’il ne reconnait pas que Dieu est Son Père – L’Unique Créateur – L’Eternel Père de tous les hommes – La Perfection ! C’est parce qu’il continue à s’attacher à sa lignée mortelle, à protéger son arbre généalogique qui unissant des liens de sang, ne porte pas pour autant des fruits pour Celui qui a versé Son Sang… pour TOUS.

Ce matin pendant l’oraison cette Parole de Lui nous est revenue :

« Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? » Puis, jetant le regard sur ceux qui étaient assis tout autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma soeur, ma mère. » Marc 3, 31-35

Nous avons compris que c’est dans la reconnaissance de cette Vérité que l’Homme pourra avancer surement sur le Chemin de la Vérité qui lui est tout tracé et qui l’obtiendra la libération de ses liens mortels. C’est en cette reconnaissance que Jésus est mort pour que TOUS soient sauvés, qu’il reconnaitra aussi sa mission : faire en sorte qu’aucun de ses frères et sœurs ne périsse.

Mon fils ne croit pas en Dieu.  Il ne reconnait pas Sa Toute Puissance.  Ais-je mal élevé mon fils ?  Oui, certainement, parce que l’union mortelle avec son père ne fut pas construite sur la Pierre Angulaire !  Néanmoins, il est loin d’être un brigand.  C’est un merveilleux enfant de Dieu qui a simplement du retard a rattrapé.  Pour mon fils, je ne me fais pas de soucis, car dès le premier jour de sa naissance je remis sa petite âme au Seigneur. Toutefois, je m’en fais pour le menteur et escroc de surcroit, qui m’a volé parce qu’il n’a jamais rencontré Dieu autrement qu’en dévotions religieuses à observer strictement sous peine de mort certaine. Ainsi élevé dans un milieu où La Parole de Dieu n’était entendu qu’en chair le dimanche matin, et discerné selon l’esprit d’un mortel et non Celui du Saint, aujourd’hui, quand on lui montre son péché, il est incapable de le reconnaitre tant l’ennemi a possédé le peu d’âme éveillée qu’il avait !

Père, à la veille de T’accueillir de nouveau en Ton Verbe, en nos maisons illuminées pour ce faire, remplis nos cœurs de joie car ils peinent de voir combien bon nombre de Tes enfants sont aujourd’hui dispersés, égarés, perdus, hors du troupeau, allant même jusqu’à voler leur prochain pour vendre leur âme à Satan.  Pardon Père, pour tout le mal qui a été fait en Tes enfants. Pardon pour l’ignorance.  Pardon pour l’intolérance.  Pardon pour l’orgueil du pouvoir.  Pardon pour la glorification des hommes et l’oublie de Toi. Pardon Père.  Prends pitié de L’Humanité.  Dis-nous Père, ce qu’elle doit faire pour refaire.

A cette supplication, Le Père, se penchant de nouveau dans un Divin Elan que seul Lui peut avoir, vers Sa Création si pécheresse, Lui souffla cette puissante Parole :

« Il n’y avait pas d’Esprit parce que Jésus n’avait pas été encore glorifié. »

Jean 7 :1

Oh Père, comme toujours Tu as raison.  Malgré que L’Esprit soit  là maintenant que Jésus est glorifié par Son Sang versé et Sa Chair ressuscitée, le mal résiste toujours à cette Victoire !  Que faire Seigneur devant ce désolant constat ?

De nouveau se penchant vers la Terre, Le Père Lui donna Ses instructions : 

« Humiliez-vous sous la main puissante de Dieu, afin qu’Il vous élève au moment fixé. »

                                                           1. Pierre. 5,6

Merci Père.  Ton Verbe de nouveau parle de Lui-même.  Sois béni pour Son Eternité et Sa Puissance de Salut.

Chères petites cruches, chers frères et sœurs, chers pèlerins,

En retenant prisonnier L’Esprit Saint, en laissant libre cours à nos larmes devant la mort, des liens de sang qui se brisent, des arbres généalogiques qui se construisent parce qu’il y a des mémoires humaines, des honneurs, des glorifications d’hommes, qu’il faut à tout prix respecter, préserver, défendre et protéger même après leur mort; en glorifiant l’homme et en ignorant ainsi L’Esprit de Dieu, nous avons pris envers Lui et envers nous-mêmes, un risque énorme de nous voir bannis du Ciel ! 

En ne reconnaissant pas Le Saint Esprit agissant en nous et nous libérant, nous L’avons attristé. La Lumière, que Dieu a créé en premier, en nous, par le péché contre la chair, s’est éteinte !  Nos cœurs se sont aujourd’hui endurcis, et nos consciences obstruées sont incapables de s’ouvrir à nos propres erreurs, et de réaliser que nous ne vivons plus dans la vérité et de La Vérité.

Jadis, les hommes avaient oublié leur état, leur fragilité ! Ils avaient tant oublié qu’ils étaient pécheurs et s’étaient débauchés, qu’il a fallu L’Alliance en Incarnation pour que l’Homme mérite son Salut en La Miséricorde du Créateur. Aujourd’hui, de nouveau confronté à la même réalité, seule l’humiliation sous Sa main puissante, aux pieds de la Croix de Jésus, en commençant par les genoux fléchis devant la Crèche de L’Espérance, est Son salut.

Charité bien ordonnée commençant par soi, soyons les premiers à exécuter la sentence du Seigneur Dieu.  Nous donnerons l’exemple et ferons respecter Sa Volonté, afin que de nouveau La Croix du Messie soit élevée au plus haut niveau dans les maisons et dans les cœurs.  Que tous se souviennent de ce qu’Il a fait pour tous et reviennent à Lui.

Seigneur Jésus, Toi dont l’arbre généalogique ne tient pas de l’humain mais de la Toute Puissance du Divin, sans Toi nous ne pouvons rien faire.  Nous avons besoin de Toi pour supporter dans la foi et l’abandon, cette épreuve où la Justice Divine crie HUMILIATION pour tous. Aide-nous à relever les enfants du Bon Dieu qui ont chuté si bas qu’ils ont entraînés avec eux tant d’autres.  Au lieu de placer en Toi leur confiance, ils ont fait confiance à l’Argent Trompeur.  Les voilà maintenant bien dupés, mais toujours aveuglés, et nous, tremblants pour leur sainteté. 

Que La Lumière que Tu es venue porter dans le monde, recommence à briller dans les maisons et dans les cœurs.  Nous Te le demandons au nom de L’Humanité inconsciente du danger qu’elle s’est imposée.  Viens-nous en aide Seigneur Jésus.  Nous avons besoin de Toi pour nous humilier et humilier nos frères et sœurs, comme est La Volonté de Dieu.  Nous avons besoin de Toi pour nous aider à reconnaitre ses péchés, à pardonner, en reconnaissant les nôtres, et pardonnant nous-mêmes à ceux qui nous ont offensés.  Nous avons besoin de Toi, pour guérir le monde, en nous guérissant nous-mêmes d’abord.  Nous avons besoin de Toi pour lui révéler Ton commandement de paix et de fidélité, en y croyant de tout notre cœur. Nous avons besoin de Toi pour nous aider à consacrer les maisons en y plaçant Ton Nom à jamais, et encourager que Tes yeux et Ton cœur y soient pour toujours.  Nous avons besoin de Toi pour aider le monde à descendre du piédestal où il s’est placé avec ses goûts de grandeurs inappropriés, en descendant  nous-mêmes de ces manteaux de sainteté dont nous nous sommes entourés, aujourd’hui fragilisés par nos manques de simplicité, et d’humilité.  Nous nous sommes pris pour des sages en prêchant à ceux qui se prennent aussi pour des sages.  Aide nous Seigneur à nous détourner de cette société pour élever enfin ses plus petits et démunis, en nous aidant à nous tourner vers eux sans soucis de leur dira-t-on.

Aide-nous Jésus.  En cette veillée, là est notre vœu.  Que nous et avec ceux que Tu nous envoies, soyons Tes frères, Tes sœurs, Tes amis…  Que tous Te cherchent et Te trouvent… Que tous sachent accepter, s’avancer et laisser faire la Justice du Père.  Aide-nous Jésus.  Nous avons besoin de Toi afin que le Père ne ferme pas sur nous La Porte du paradis et ouvre celui de l’enfer.

A cette supplication, Jésus dans Sa Grande Miséricorde, debout aux pieds du trône de Son Père, se pencha vers la Terre, et dit :

« Vous êtes mes amis, si vous faites ce que Je vous commande. »

Jean. 15,14

Merci Seigneur Jésus d’avoir entendu ce cri de cœur.  Tu montres de nouveau La Voie à reprendre.  Veufs et veuves de Ton Amour, nous tâcherons avec Ton aide et La Force de L’Esprit de Sainteté que Tu feras souffler sur nous, d’être de nouveau dignes de Ton amitié, dignes de respecter Ton commandement d’amour pour tous, dignes de nous unir de nouveau à Toi dans l’Amour du Père.

Aucune porte chez nous en notre Fraternité, ne demeurera fermer – ni celle de notre maison – ni celle de notre cœur : là est le renouvellement de nos vœux en cette fin d’année.  Daignes l’accepter pour ce qu’il vaut.  Nous Te laissons juge du sentiment qui l’inspire.

Merci encore Seigneur d’avoir brisé les liens qui nous retenaient au passé.  Merci encore Seigneur de nous avoir réconciliés à Toi par Ta Sagesse de nouveau exprimée en cet humble puits. Elle est le signe que Tu nous aimes et qu’à travers Ton amour et notre amour pour Toi, tous sont aimés de Dieu.

A Toi donc, le mot de la fin.

« Je puis tout en Celui qui me rend fort. »

Philippe. 4,13

Fais de nous des ouvriers de reconstruction

En Ta Maison …

Là où nous verrons la tiédeur, que nous réchauffions

Là où nous verrons le manque, que nous remplissions

Là où nous verrons le laisser aller, que nous redressions

Là où nous verrons la lâcheté, que nous bravions

Là où nous verrons les fermetures, que nous ouvrions

Là où nous verrons les fractures, que nous réparions

Là où nous verrons les blessures, que nous pansions

O Seigneur, que nous ne cherchions pas tant

à détruire qu’à reconstruire,

à diviser qu’à rassembler,

à perdre qu’à ramener

Car c’est en vivant pleinement tout cela, que nous Te ferons plaisir,

Et sauverons Ton Eglise !

C’est en ramenant à Toi Tes enfants que tous vivront éternellement

Endormis dans la piété et le recueillement !

Au nom du Père, par le Fils dans le Saint Esprit Amen. T.

Prière inspirée par frère François à notre Fraternité

TOUT EST GRACE !

Pro Deo cum Miséricordia.

LA PLUIE DE ROSES DE PETITE THERESE

Toutes les grandes vérités de la religion, les mystères de l’éternité, plongeaient mon âme dans un bonheur qui n’était pas de la terre… Je pressentais déjà ce que Dieu réserve à ceux qui l’aiment et voyant que les récompenses éternelles n’avaient nulle proportion avec les légers sacrifices de la vie, je voulais aimer, aimer Jésus avec passion, lui donner mille marques d’amour pendant que je le pouvais encore…

(Ste Thérèse de L’Enfant Jésus et de la Sainte Face)

(Extrait de “Œuvres Complètes” aux Ed. du Cerf P 146, § 3) – source “Foi et contemplation”

LE MESSAGE POUR DEMAIN RECU AUJOURD’HUI DU BIENHEUREUX JEAN PAUL II

Que notre foi soit active ; qu’elle se manifeste et, prenne forme concrètement dans une charité efficace et généreuse envers nos frères et nos sœurs, envers ceux qui sont écrasés par la souffrance et le manque ; qu’elle se manifeste dans notre adhésion sereine à l’enseignement de la vérité ; qu’elle s’exprime dans notre disponibilité à participer aux tâches auxquelles nous sommes conviés pour édifier le Royaume de Dieu.

ET CELUI DE JESUS A SR JOSEFA HIER RECU AUJOURD’HUI EN CE PUITS

‘N’oublie pas que rien n’arrive qui n’entre dans les Desseins de Dieu.’



communion humblement partagée en Jésus Miséricorde, par votre soeur Doris, en union bénie par L’Amour avec votre frère Maurice, en la maison de David, Ses serviteurs, pour la gloire de Dieu et le salut des hommes.

“Passe par le milieu de la ville, par le milieu de Jérusalem, et marque d’un Tau le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent.”

(Ezekiel 9:4)

Par Ta Croix Seigneur Jésus, par qui le monde a été crucifié, et nous pour le monde, Tu nous appelles à être des ‘crucifix vivants’ dans le monde et des âmes miséricordieuses en Eglise, reflétant comme en un miroir, la bonté divine. Reçois notre joie de n’être rien d’autre que cela. Amen

Cher pèlerin,

“Que le Seigneur te bénisse et te garde. Qu’Il te montre Sa face Et te fasse Miséricorde. Qu’il tourne vers toi Son visage et te donne la Paix.”

Amen.

Nous remerçions ceux qui sur leur site donnent gratuitement accès aux visiteurs à leurs photographies et images diverses//nous en avons usées librement sur ce blog //merci de nous informer si par pur hasard nous en avons abusées sans votre consentement

Fraternité DIEU MISERICORDE chrétienne catholique & apostolique, au Puidamour, Ile Maurice engagée sur le chemin de L’Amour qui se veut pour TOUS pour montrer à tout homme qu’«il est aimé de Dieu et sauvé»

‘Venez et vous verrez’ – tout ce que est est pour la gloire de Dieu et le salut des hommes

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather