Bénédiction

PAROLE DE DIEU

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 17,20-26.)

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

REFLEXION

Je bénis le Seigneur qui me conseille : même la nuit mon cœur m’avertit. Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ; il est à ma droite : je suis inébranlable.”

 


“Que tous soient un, parfaitement un, un en nous”


Voilà une bien grande responsabilité que notre Seigneur a laissée à Ses proches pour qui Il a prié le Père. “Que tous soient un, parfaitement un, en nous !”

Au commencement, ils étaient douze, mais dans Sa prière, Jésus voyait plus loin – Il voyait aussi ceux qui, grâce à la parole des douze, croiraient en Lui. Il nous voyait, Ses disciples de l’an 2018, et Il a prié pour nous – que nous soyons parfaitement un, en Le Père et Le Fils, et dans un seul but : “afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.”

Jésus a prié pour qu’entre nous tous qui nous disons Ses disciples selon la parole des premiers apôtres, l’amour règne – le vrai amour – le parfait amour : celui du Père pour Le Fils et celui du Fils pour Le Père.

Jésus a prié pour l’unité parfaite entre tous les hommes et les femmes de la Terre. Que tous s’aiment comme des frères et des soeurs d’une seule et même famille car nous avons un seul Père : Le même pour tous – Le Dieu que Jésus Christ Son Fils bien aimé qui a donné Sa vie pour l’Humanité, est venu Lui révéler.

Oh Seigneur, après avoir dit tout cela qui est Vérité pour moi, je ne peux m’empêcher de vouloir t’entendre prononcer les mêmes Paroles que Tu as dites à saint Paul alors qu’il était emprisonné à cause de sa foi :

“« Courage ! Le témoignage que tu m’as rendu à Jérusalem, il faut que tu le rendes aussi à Rome. »” (Actes 23:11)

Seulement voilà Seigneur – je suis perdue sur une petite île dans un grand océan, et ma dernière lettre en date du 14 novembre 2016 adressée au représentant de l’Eglise de Rome pour lui redemander de faire miséricorde à ses propres fidèles et ainsi refaire l’unité entre nous, est restée sans réponse !

Et Jésus répondit :

“Si vous demeurez dans ma Parole, vous êtes vraiment mes disciples et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera.”(Jn.8:31)

Merci Seigneur. En d’autres mots, Tu veux me dire ce que Tu as dis à d’autres avant moi et diras à d’autres après moi: “Contente-toi de me servir, et ne t’occupe point de cela. »”*

Tu as raison Seigneur. Réflexion faite je préfère que Tu me dises cela. Que je me contente de faire mon devoir envers le Père et envers Toi, sans me soucier de connaître les résultats et voir les développements. Oui Seigneur, je ne verrai sans doute pas mon Eglise unie, je n’entrerai sans doute plus jamais par la plus grande de ses portes en compagnie de mes autres frères et soeurs, je ne m’approcherai sans doute plus de la table des pains, je n’entrerai surement pas en terre promise, je ne verrai pas l’unité dans mon Eglise, mais je suis certaine d’une chose : comme Moïse, je serai avec Toi sur la colline de la transfiguration ! Car Seigneur je sais que je serai jugée, non par le nombre de fois où j’ai communié à l’Hostie, mais par le nombre de fois où je n’ai pas résisté, où je ne me suis pas dérobé quand Tu m’as ouvert l’oreille pour m’instruire de Tes Paroles. Le Père, je le sais, comptera ma fidélité à Sa Parole.

Et Jésus ajouta : “Continues à leur demander, à frapper à leurs portes. Continues à garder l’espérance que Je t’apporte chaque matin quand tu médites les Saintes Ecritures sous le Souffle de l’Esprit Saint. Gardes ton esprit sain et tu ne seras pas déçue, mais récompensée par l’Amour que te voues déjà ton Papa des cieux. Rien ni personne ne pourra t’en séparer car Je suis ton Seigneur – avec Moi tu as conclue une Alliance Eternelle.

Oui Seigneur je ferai comme Tu dis. Toutefois sois patient avec moi. Merci pour Ta Bonté et la douceur de Tes Paroles qui me réconfortent. Mais que deviendra l’Eglise Romaine Seigneur ? Tu sais que je me fais du souci pour elle…

Et Jésus répondit :

“Je chercherai ma brebis perdue, Je ramènerai celle qui est égarée, je panserai celle qui est blessée, je fortifierai celle qui est malade.”(Ez.34:16)

Amen + Merci Seigneur Jésus. Je T’aime, Tu es ma force et mon espérance. Alléluia.

Pour la gloire du Père par Le Fils pour le salut de tous les hommes, mes biens chers freres et soeurs, chers amis pèlerins, recherchons cette unité parfaite pour laquelle Jésus a prié, d’abord en nous-mêmes : recherchons Sa Paix et poursuivons là en notre foi que le Saint Esprit est là, à nos côtés, qu’Il nous instruit et nous guide.  Travaillons avec Lui, par l’écoute et la méditation de Sa Parole, à conserver notre foi et la paix qu’elle nous donne dans toutes les situations où nous retrouverons, bonne ou mauvaise, douloureuse ou heureuse. Ensuite, comme à l’exemple de saint Paul devant ceux qui l’avaient arrêté et traîné en justice, maintenons notre défense de cette Vérité qui nous a libérée et qui Le glorifie : Dieu nous aime depuis toujours et pour toujours ! Il nous a pardonné nos erreurs passées, Il nous a sanctifié par Sa Parole de Vérité et Il continue à Le faire à chaque fois que nous venons à Lui pour être enseignés de Lui.

Oui Dieu nous aime et nous L’aimons. En nous accordant Son Amour, en L’incarnant,  Il a permis que nous connaissions ce qu’est le véritable amour. Cette Vérité nous libère aujourd’hui. Elle est notre bouclier, notre défense devant ceux qui nous accusent.

Bien chers tous,

Si nous continuons notre course comme nous l’avons commencé par la Grâce de Dieu, si nous continuons à demeurer dans Son Amour, et bien nous ne finirons jamais d’en recevoir; et, sans prétention aucune,  je dirai même plus : nous serons les premiers saints “divorcés-remariés” de l’Eglise Catholique Romaine !

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

Les ténèbres s’en vont et la véritable lumière brille déjà.”

(1 Jn.2:8)

Amen ALLÉLUIA + Sois béni pour cette Parole que nous recevons comme une Bénédiction Seigneur. Merci de tout notre coeur. Amen Alléluia +

Jésus est vraiment ressuscité

pour la gloire de Dieu et le salut du monde. +

*Is.50:5*Rm.8:39*Lc.11:9*Rm.5:5

Que Le Seigneur vous bénisse de Ses Grâces et vous garde en Son Amour toujours.

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather