demeurez et demandez

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15,1-8.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.
Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.
Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite.
Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.
Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »


“Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.”

La réalisation de toutes nos demandes est à cette condition. Il ne s’agit pas d’apprendre les Paroles de notre Seigneur par coeur et de les citer mot pour mot, avec références à l’appui. Il s’agit de mettre en pratique Son Enseignement et d’y être fidèle.

À le dire ainsi cela paraît facile, mais suivre Le Christ n’a jamais été de tout repos. Pourquoi ? Parce que cet exercice demande une soumission de notre personne à Sa Personne, de notre volonté à La Volonté du Père, un abandon de notre ego, un effacement de soi, une pureté de vie.

“Lui, il faut qu’Il grandisse ; et moi, que je diminue. »” (Jean 3) – Jean le Baptiste l’avait bien compris, de même que le grand saint Paul :  “Ce n’est plus moi qui vit mais c’est Le Christ qui vit en moi,”  (Galates 2)

Il y a un prix à payer pour être disciple de Jésus Christ et il coûte cher, surtout à ceux qui sont préoccupés par leur petite personne, ceux qui cherchent la gloire, la notoriété. Mais pour ceux qui recherchent l’humble paix et la simple joie, qui ont compris que pour les trouver, un choix de vie est obligatoire, suivre Le Christ n’est pas un souci, bien au contraire – ils sont prêts à tout quitter pour Lui, à se quitter en premier, en renonçant aux plaisirs éphémères que le monde offre pour vivre dans la simplicité et l’intimité avec Lui, dans l’obeissance et la fidélité, adorant Dieu en Sa personne, en esprit et en vérité. Lui seul les suffit. Ils savent que sans Lui, ils ne sont rien et ne peuvent rien faire.

Certaines personnes ne sont pas d’accord avec leur choix de vie qui les dérange presque. Ils sont très critiqués voir même persécutés. Mais ces “adorateurs que Dieu cherche”, (Jean 4 : 24), n’attachent pas d’importance à l’opinion publique – faire la Volonté du Père et porter des fruits à Son Royaume est leur unique objectif, leur raison de vivre et d’exister. Ils existent pour plaire à Dieu – pour répandre et parfumer Son Odeur sur La Terre comme cela est au Ciel. 

Dieu est Esprit. Dieu est Amour. Dieu est l’Esprit d’Amour qui a tout créé. Ses adorateurs ont compris que toute création de Dieu ne peut exister sans amour; et que c’est seulement en aimant leur prochain qu’ils atteindront le Coeur de Dieu. Alors, loin du monde et pour le monde, ils prient – ils portent du fruit !

Mais si par malheur, lors de l’apprentissage, ils tombent dans un piège de l’Ennemi, ils ne désespèrent pas, ils ne perdent pas espoir – une simple prière lancée vers le Ciel avec foi : “Souviens-toi de moi, mon Dieu, selon ta grande miséricorde. (Ne,13,22) ,et c’est reparti de plus belle ! Car ils ont compris que Dieu est proche de ceux qui L’aiment en vérité et ont consacré leurs vies à apprendre à être comme Lui : miséricordieux, selon Sa Volonté (Jean 4:24), et qu’Il exauce toute prière qui monte vers Lui d’un coeur qui vit en ayant des sentiments de tendre compassion, de bienveillance, d’humilité, de douceur, de patience… (Col,3,12) pour son prochain.

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

“Quiconque accueille un de ces petits enfants à cause de mon Nom, c’est Moi qu’il accueille.” (Marc,9,37)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus +  

Prions ensemble mes biens chers frères et sœurs.

Père Tout Puissant, nous Te rendons grâce de Te faire présent dans nos pauvres vies de mortels. Car c’est bien vrai : que serions-nous devenus si Tu ne t’étais pas penché sur nous pour nous enlever du monde et élever jusqu’à Toi ? Retirés du monde, loin du bruit, Tu nous permets d’exister, et à travers nous, le monde entier; et Jésus que nous essayons de suivre, nous apprend à contempler Ton Saint Visage dans l’adoration, et à T’être reconnaissants à travers nos chants de louange et la simple méditation de Ta parole. Pas de bruits qui s’entendent, ni de paroles déplaisantes, notre vie se rythme au son de Ta Voix, et nous existons pour Toi et pour cet autre qui a besoin de Toi et que Tu nous envoies. Merci Papa pour tout l’amour que Tu déverses sur Tes adorateurs, sans lequel ils ne seraient rien que des cuivres qui résonnent et des cymbales retentissantes (1 Co.13).

Et Le Père répondit :

“Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en lui que vous criez « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à votre esprit que vous êtes Mes enfants. Et puisque vous l’êtes, vous êtes aussi Mes héritiers avec Mon Fils, si du moins vous souffrez avec Lui pour être avec Lui dans la gloire. J’estime, en effet, qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire qui va être révélée pour vous. Car libérés de l’esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée à Mes enfants, vous avez été sauvés, mais c’est en espérance. Vous ne voyez pas encore votre salut, mais vous l’attendez. Vivez donc dans cette espérance et attendez avec persévérance. L’Esprit Saint viendra au secours de votre faiblesse – Lui-même intercèdera pour vous par des gémissements inexprimables. Et Moi qui scrute les cœurs, Je connaîs les intentions de l’Esprit puisque c’est selon Ma Volonté que l’Esprit intercède pour Mes fidèles. Sachez et enseignez le à ceux que Je vous envoie. Dites leur que pour ceux qui M’aiment, Je fais tout contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de Mon amour. Rayonnez Mes enfants, répandez le bon pardum de Mes Paroles dans le coeur de chacun, et Je vous comblera de Mes bienfaits. “*

Amen Alléluia. Merci Père + Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Amen Alléluia +

*selon : Rm.8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.