“Heureux, vous les pauvres”

Parce que je T’aime Seigneur

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,20-26.

En ce temps-là, Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous. Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme. Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes. Mais quel malheur pour vous, les riches, car vous avez votre consolation ! Quel malheur pour vous qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim ! Quel malheur pour vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et vous pleurerez ! Quel malheur pour vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous ! C’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes. »


"Heureux, vous les pauvres"

Qui sont ces pauvres dont le Seigneur parle ? A cette question, on est tenté de répondre : ceux qui meurent de faim, ceux qui n’ont pas d’argent pour s’acheter à manger, à boire, de quoi se vêtir, qui n’ont pas de travail, pas de maison, un endroit pour se reposer …

Et je pense à Toi Seigneur Jésus, à Tes propres Paroles : “Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des demeures; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête.”

Toi aussi Tu étais pauvre à Ton époque, né dans une étable, mort sur une croix comme un vulgaire malfrat, et pendant Tes 33 ans de vie, aucun petit oreiller pour reposer Ta sainte tête ou pour pleurer tout simplement quand la pression et les persécutions devenaient intenables.

Il y a toutes sortes de pauvres et Tu en faisais partie, comme nous en faisons partie aujourd’hui deux mille et dix neuf ans après Toi. Nous qui Te suivons et essayons de marcher dans Tes pas, nous devons sans cesse affronter diverses critiques, persécutions, le mépris, les railleries, la jalousie, l’incompréhension aussi, les jugements, condamnations de toutes sortes.

Et pourtant, au milieu de tout cela, Tu nous demandes de garder le sourire Seigneur. Aujourd’hui en ce bel Evangile Tu nous qualifies : “Heureux vous les pauvres.” Sans doute parce que malgré tout ce que nous devons vivre ici et accepter de vivre sur la terre ferme, notre récompense ne s’y trouve pas, mais en esprit avec Toi qui es assis à la droite de Dieu, dans la foi en ce que nous ne voyons pas ! 

“Si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre. En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu. “

Qu’entends-Tu par là Seigneur ? Qu’entends-Tu par “votre vie reste cachée” ? Nous demanderais-Tu de vivre en ermites, loin de tout et du monde, en séclusion totale ou partielle, qu’importe, en séclusion quand même, alors que Tu T’es donné tant de peine pour nous libérer, afin que nous soyons vraiment libres ! Certes si ce mode de vie nous convient, ce n’est pas Toi qui nous empêcherait. Toutefois ce que Tu nous demandes c’est de faire mourir en nous ce qui n’est pas de Toi – qui n’appartient qu’à la terre : débauche, impureté, passion, désir mauvais, et cette soif de posséder, qui est une idolâtrie. Voilà ce qui provoque la colère de Dieu contre ceux qui lui désobéissent, voilà quelle était notre conduite autrefois lorsque, nous aussi, nous vivions dans ces désordres, dit saint Paul. Mais maintenant, nous aussi, nous devons nous débarrasser de tout cela : colère, emportement, méchanceté, insultes, propos grossiers sortis de notre bouche. Plus de mensonge entre nous, ajoute saint Paul qui estime que si nous nous sommes débarrassés de l’homme ancien qui était en nous et de ses façons d’agir, ainsi nous nous sommes revêtus de l’homme nouveau qui, pour se conformer à l’image de son Créateur, se renouvelle sans cesse en vue de la pleine connaissance.

Magnifique texte qui jette une lumière sur notre état actuel, à condition que nous y croyons et nous nous y attachons.

Quand on prend conscience de la personne nouvelle que l’on devient grâce à l’Esprit Saint qui a permis ce retour sur soi-même, l’adhérence au Cep des sarments que nous sommes, se consolide et se voit à l’oeil nu.

Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.”

Jamais plus nous ne permettrons à l’Ennemi de nous manipuler, de faire ce qu’il veut de nous. Jamais plus nous ne nous inquiéterons de notre lendemain car La Providence sera devenue par notre choix, notre meilleure amie. D’ailleurs comment le pourrions-nous ? Comment pourrions-nous désobéir à la Voix de Dieu ? Quand on est accroché à la croix du Seigneur Jésus, quand on Lui a permis de clouer notre péché sur la croix, et que le voile qui nous séparait de Lui s’est déchiré selon Sa Volonté pour permettre la réconciliation tant attendue, Lui même ne nous laissera pas tomber. Il viendra à notre secours. Lui-même combattra pour nous.

N’est-ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Le Seigneur retient tous ceux qui tombent, le Seigneur redresse tous ceux qui sont courbés.

Amen Alléluia. MERCI Seigneur.

“Heureux, vous les pauvres, car le Royaume de Dieu vous appartient. Rejouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux ! Tandis que Je regardais Satan tomber comme l’éclair.”


*Méditation librement inspirée de la première lecture de ce Jour : Lettre de saint Paul aux Colossiens 3,1-11.

et textes des Saintes Ecritures, reçus en grâce du Saint Esprit :

*Mt 8:20*Jn 15:5*Mt 6:26-27*Ps. 45:14*Lc 10:17-24

pour la gloire de Dieu et le salut du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.