va et viens

— C’est là que je veux habiter. C’est là que je reviendrai si par malheur je me suis éloignée.— 

Evangile de Jésus Christ selon Saint Marc 6,30-34.

“En ce temps-là, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement.


Méditation

Seigneur ouvre mes lèvres – que ma bouche publie Ta louange.

“parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger, Jésus se mit à les enseigner longuement.”

Le roi Salomon, fils de David, est considéré comme le roi le plus sage qui ait gouverné. Sa sagesse lui venait de Dieu qui le lui accorda parce qu’au lieu de Lui demander “de longs jours, la richesse, et la mort de ses ennemis,” Salomon avait prié pour que Dieu lui obtienne “un cœur attentif afin qu’il sache gouverner son peuple et discerner le bien et le mal.” — (1 Rois 3:4-13.)

L’Ecriture dit que cette demande de Salomon plut au Seigneur.”

En effet, Dieu ne se lassera jamais d’accorder ses faveurs à celles et ceux qui Le prient selon Sa Volonté. Selon Sa Promesse, Il les renouvelle chaque matin. —(Lamentations 3:22)

Ce matin j’ai une faveur à Te demander Seigneur. Hier matin, comme Tu sais, j’ai du essuyer une remarque désagréable et injustifiée de la part de quelqu’un qui m’est très cher. Elle a très mal passé Seigneur, tellement bien qu’hier soir j’ai mal digéré mon dîner. Au moment où cela s’est passé, j’en ai même failli perdre la paix que Tu m’as si généreusement et miséricordieusement donnée. Je me suis mise en colère certes. Toutefois j’ai réussi à mieux la contenir cette fois – mieux que les fois précédentes. J’ai fais un gros effort pour garder ma paix. J’ai essayé de mettre tout cela sur le compte de la mémoire qui défaille, et cetera. Enfin Tu connais la chanson – j’ai essayé de trouver des excuses pour justifier l’injustifiable afin de ne pas trop en souffrir.

Seigneur Tu le sais – ce n’est pas comme si je peux à l’avenir prendre un autre chemin pour éviter de rencontrer cette personne et essuyer de nouveau ses remontrances injustifiées. Ce n’est pas comme si je peux lui parler et essayer de lui faire entendre raison ! Ce n’est même pas comme si je puisse me retirer du monde pour éviter d’en souffrir – malgré que ce soit ce que je désires de tout mon coeur – ne vivre qu’avec Toi dans le secret de ma maison.

C’est pourquoi ce matin j’aimerai d’abord Te demander pardon pour la moutarde qui m’est montée au nez. Puis, malgré que je sois indigne de la recevoir, de me faire la Grâce d’une Parole qui me réconforterai et me dirai la voie à prendre pour éviter de me désoler de cette personne et du monde en général.

Vivre seule avec Toi cachée aux yeux de tous, vivre pour Toi, à chanter Tes louanges et propager Ta Bonne Nouvelle de toute la journée, sans avoir de contact avec le monde extérieur, ou alors très peu, est tellement mieux Seigneur… Mais cette vie n’est clairement pas pour moi … parce que c’est de l’autre dont j’ai fais le choix depuis longtemps, depuis le commencement… Certes je ne le regrette pas entièrement – il y a eu de bons moments, de très bons même…

Dans Ta miséricorde, pardonne mon charabia Seigneur. Je parle trop. Ne Te mets pas en colère contre moi. Mais souviens Toi que je ne suis que chair – un souffle qui s’en va et probablement ne reviendra pas cette fois… Une Parole Seigneur, que je veux repasser en mon coeur – ce qui me donnera de l’espérance…

Alors, du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit:

Premièrement Je te remercie d’être venue à Moi – ainsi tu as accomplis Ma Parole qui dit :“Venez à Moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau et Moi je vous soulagerai.”

Ma Douce, comprends bien : ce n’est pas comme si tu es une étrangère, ni une émigrée : tu es concitoyenne des saints, tu es de la famille de Dieu. Soulagée tu le seras donc, à chaque fois que l’Ennemi te visitera.

De plus, tu m’as demandée une Parole, et Je suis La Vérité. Je te dirai donc la vérité et la vérité te libèrera. Je l’ai promis : “Si vous demeurez dans ma Parole, vous êtes vraiment mes disciples et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera.”

A présent, écoute ! Voici Ma Parole :

“Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits : car leurs anges aux cieux voient constamment la face de mon Père.” — (Matthieu 18:10) 

Tu as donc bien fait de trouver une excuse à l’inéxcusable. Car tous sont enfants de Dieu – du plus petit jusqu’au plus grand, du plus jeune jusqu’au plus vieux. As-tu compris ?

Oh oui Seigneur. Merci. Vraiment.

Quant à vivre seule avec Moi, voici La Parole qui te convient le mieux et tu comprendras pourquoi :

“« La paix soit avec vous ! »” — (Luc 24:36)

Cette Parole Je l’ai prononcée quand, ressuscité d’entre les morts, Je Me suis retrouvé au milieu de Mes disciples. T’en souviens-tu Ma douce ?

Oui Seigneur… Tu as aussi dit ceci : ” « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. »” Je me souviens très bien.

Oui Ma douce, en effet, c’est ce que J’ai dis, car c’est ce que depuis, Je suis : Esprit et Vie. Et Tu Me verras toujours, car en Toi, Je vis, depuis que L’Esprit Saint est venu sur toi, et la puissance du Très-Haut t’a prise sous son ombre. T’en souviens-tu Ma Douce Epouse ?

Comment oublier Seigneur ! Car moi aussi, depuis, je vis, d’Esprit et de Vie, de Toi Seigneur. Tu es l’Esprit qui, depuis ce moment de ma renaissance, me nourrit et me donne la vie, et je sais qu’elle est éternelle car Tu es L’Éternel – L’Éternel amour de ma vie.

Oh Seigneur, pourquoi m’avoir laissé aux mains de l’Ennemi tout ce temps avant de venir à mon secours, de me conduire au désert et me faire Tienne pour toujours ? Vois les dégâts …😥😥

Alors de nouveau La Voix venue du Ciel se fit entendre et dit :

Parce qu’un jour, de la Terre où tu te trouvais, de ce pays où tu survivais, J’ai entendu un cri qui est arrivé jusqu’à Moi. Quelqu’un a dit en parlant de toi avec compassion : “Seigneur, celui que Tu aimes est malade.” Et cette Parole, Je l’ai accomplie.

A présent que tu es guérie, va ! Je ne cesse de te renvoyer. Chaque jour Je te dis ” va !” Et cela semble t’ennuyer parce qu’au fond, tu aimerai rester. N’est ce pas ?

Oui Seigneur, c’est vrai…

Et ne va pas avoir des idées et te mettre à penser que Je ne veux pas de toi à Mes côtés ! Si Je te dis : “va et fais ce que tu dois”, c’est parce que J’ai encore besoin de Toi en bas. Tant de Mes brebis sans berger. Ça fait pitié. Va t’en occuper. Va les enseigner longuement. Prends tout ton temps. Je t’en ai donné. Mais un jour viendra où tu resteras auprès de Moi, et ce sera pour toujours, tu verras. Ce jour là sera un grand Jour pour toi comme pour Moi. Ce jour-là, Je ne te dirai pas : ” Va !”, mais : “Viens ! Viens à l’écart dans un endroit désert, et reposes-toi. »” Ce jour là n’est pas encore arrivé – ce n’est pas aujourd’hui, ce n’est même pas demain la veille ! En attendant : Va ! Et fais ce que tu dois, Amen Alléluia +

 

*— (Matthieu 11:28 ) — (Ephésiens 2:19) — (Jean 8:31) — (Luc 1:35) — (Jean 11:3)

 

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.