une parole a suffit

— C’est là que je veux habiter. C’est là que je reviendrai si par malheur je me suis éloignée.— 

Evangile de Jésus Christ selon Saint Marc 7,24-30.

“En ce temps-là,  Jésus partit et se rendit dans le territoire de Tyr. Il était entré dans une maison, et il ne voulait pas qu’on le sache, mais il ne put rester inaperçu : une femme entendit aussitôt parler de lui ; elle avait une petite fille possédée par un esprit impur ; elle vint se jeter à ses pieds. Cette femme était païenne, syro-phénicienne de naissance, et elle lui demandait d’expulser le démon hors de sa fille. Il lui disait : « Laisse d’abord les enfants se rassasier, car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Mais elle lui répliqua : « Seigneur, les petits chiens, sous la table, mangent bien les miettes des petits enfants ! » Alors il lui dit : « À cause de cette parole, va : le démon est sorti de ta fille. ». Elle rentra à la maison, et elle trouva l’enfant étendue sur le lit : le démon était sorti d’elle.


Méditation

Seigneur ouvre mes lèvres – que ma bouche publie Ta louange.

“« À cause de cette parole, va : le démon est sorti de ta fille. »”

Notre Seigneur avait-Il besoin de mettre à l’épreuve cette pauvre mère déjà anéantie par la maladie de sa fille ? Bien sûr que non. D’ailleurs Il savait bien qu’Il devait exaucer sa prière, quand bien même elle fut païenne, et que Lui “avait été envoyé que pour les brebis perdues de la maison d’Israël.” — (Matthieu 15:24) et ça, la femme le savait aussi, ce qui n’a pas arrêté ni freiné sa demarche envers Lui. Pour notre Seigneur non plus cela n’était pas un obstacle , car Il savait que Dieu qui L’avait envoyé, aurait approuvé son geste, parce que “Dieu ne fait pas de différence entre les hommes. Il accueille, quelle que soit la nation, celui qui le craint et fait ce qui est juste.” — (Actes des Apôtres 10:34-35)

En venant Le trouver, cette mère avait fait ce qui était juste à Ses yeux ! Alors pourquoi l’avoir éprouvée de cette façon ? Pourquoi avoir refusé au départ de sauver son enfant ? Cela plaisait-Il au Seigneur de voir les gens se jeter à Ses pieds et le supplier ? Bien sûr que non. Notre Seigneur n’avait pas de méchanceté en Lui. Je crois que s’Il a attendu c’est parce qu’Il désirait entendre la parole qui devait sauver l’enfant et qui devait venir de la mère elle-même : “« Seigneur, les petits chiens, sous la table, mangent bien les miettes des petits enfants ! » ” – En d’autres mots, et ce que j’ai pu comprendre, elle voulait dire au Seigneur qu’elle savait bien qu’Il n’était pas venu pour sauver sa race, mais de faire une exception parce finalement miettes ou pas, les juifs et les paiens se nourrissaient du même pain, de sorte que sa fille avait autant de droit d’être guérie par Lui.

Parole certes très audacieuse mais humble, remplie d’une foi motivée uniquement par un immense amour, devant laquelle personne n’a pu résister, ni Le Père, ni Le Fils, ni Le Saint Esprit qui L’avait inspirée, et encore moins le Démon, leur Ennemi !

Mes biens chers frères et soeurs, Dieu est pour tous ! Et Il désire que nous soyons Ses témoins dans les 4 coins du monde. Que nous soyons un maillon révélateur dans la grande chaîne de travailleurs à Sa grande Moisson – des déclencheurs de Sa Parole qui est Vie et redonne La Vie. Pendant trop longtemps Elle fut négligée pour mettre en avant les doctrines des hommes instituées dans l’intérêt personnel. Il est grand temps que nous allions dire au monde Sa Vérité, combien Il est bon et miséricordieux, combien Il n’exclu personne. Le monde a besoin de savoir combien il est aimé au delà de tout, au delà de ses faiblesses, au delà du simple amour humain faillible et mortel qui est plus rancunier que miséricordieux. Allons lui dire combien Dieu retient tous ceux qui tombent et redresse tous ceux qui sont courbés, sans faire état de leur race, coutume, foi et cetera tout ça ! Allons dire au monde entier combien Il est juste et équitable, combien Il n’a pas de rancune en Son coeur pour quiconque. Allons leur dire combien, par amour et avec une joie profonde et toute particulière, Il libère ceux qui, dans leur désespoir et leur angoisse, crient vers Lui et font appel à Sa clémence et à Sa bienveillance. 

La rencontre de Jésus avec la syro-phénicienne nous prouve tout cela, racontons-la ! Notre propre rencontre avec Lui renforcera son témoignage à elle, car  il n’y a aucun doute qu’elle en a parlé autour d’elle. Faisons de même. Témoignons mes biens chers frères et soeurs, témoignons de ce que nous avons reçu gratuitement et que nous devons donner gratuitement. — (Matthieu 10:8)

C’est la Volonté même de notre Maitre et Seigneur que nous le fassions, et elle est plus que jamais d’actualité. Notre monde a besoin d’apprendre ce que nous apprenons, de connaître ce qui nous est révélé. Allons leur dire mes biens chers frères et soeurs que c’est Le Seigneur, le seul Directeur de tous, qui dirige les pas de l’homme et le conduit jusqu’a Lui ! Sinon, comment l’homme comprendrait-il son chemin ? Comment sera-t-il guéri de ses péchés, sauvé de sa médiocrité. C’est Lui, Jésus Christ, Le Sauveur de tous les hommes, qui ne peut supporter pendant longtemps de voir souffrir Ses frères et soeurs de la Terre. Toujours Il agira.

Soyons audacieux – allons dire à tous de faire ce pas en avant vers Lui – qui le fera ne le regrettera pas : tout lui sera pardonné et à son tour il pardonnera et toutes les parties concernées seront libérés. Faisons le premier pas mes amis, parce que Lui nous a aimés le premier.

Allons, pour la Gloire de Dieu et le salut des hommes, allons. Amen Alléluia +

Alors une Voix venue du Ciel se fit entendre et dit :

“Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, ne nous donnerait-Il pas tout ?”—

(Romains 8:31)

C’était La Voix de saint Paul qui se réjouissait aux côtés de Jésus dans la Gloire de Dieu, et nous encourageait dans notre démarche. Amen Alléluia +

Comme chaque jour La Parole de Dieu nous est donnée,  cette Parole çi aujourd’hui ne pouvait mieux tomber. Par elle, qui jadis a beaucoup contribuée à ma propre renaissance, et je profite pour en remercier encore une fois Le Ciel qui me l’avait envoyée, nous allons aprendre une autre leçon et conclure notre méditation. Non sans avoir au préalable loué Dieu notre Père pour toutes Ses faveurs qu’Il nous accorde et renouvelle chaque matin, parce qu’Il nous aime tous autant que nous sommes et comme nous sommes; non sans avoir chanté Ses louanges; non sans L’avoir prié de nous faire Grâce de Sa Volonté.

Nous Te bénissons Père, en Jésus-Christ notre Sauveur et Seigneur, de T’être fait notre conseil, et de nous avoir instruit en nous envoyant Ton Saint Esprit pendant la nuit. Ainsi nous sommes heureux d’avoir pu discerner Ta Parole ce matin selon Ta Pensée. C’est donc avec une grande joie au coeur que nous pourrons dire à chaque personne qui viendra en ce puits aujourd’hui :

“Dieu est pour toi et point contre toi” !

Ce sera pour lui, pour elle, une bénédiction et non une condamnation. Merci Papa. Je T’aime. Amen Alléluia +

De nouveau une Voix Se fit entendre venant du Ciel, et dit : 

Toi qui sais que Je suis ce que Je suis, ne sera pas déçue. — ( Isaie 9:23) Amen +

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.