le pain quotidien

Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc 1,26-38.

“En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.


Méditation

Accueille les paroles de ma bouche, le murmure de mon cœur ; qu’ils parviennent devant Toi, Seigneur, mon rocher, mon défenseur !

"rien n’est impossible 
à Dieu"-

Les Saintes Écritures disent qu’en Jésus Christ – venu il y a 2000 ans pour faire Sa Volonté – “Dieu est avec nous”.

Pour ceux qui croient toujours en ce qu’elles disent, c’est donc à Ses baskets que L’Humanité, plus que jamais, devrait s’accrocher en ce temps de guerre sanitaire qui l’oblige à se battre pour survivre en changeant de vie.

Ce changement de vie, Dieu le réclame depuis longtemps. Nous ne pouvons le nier : nous avons de loin dépassé les bornes, et dans ce processus, nous nous sommes énormément abîmés, et avec nous, la Terre qui nous abrîte.

Aujourd’hui, que nous le voulions ou pas – nous avons été forcés à changer de vie. Fini le temps de la baguette, c’est à la mitraillette que nous marchons ! Nos élus, ou pas, quelle importance, décident de nos allées et venus, de quand nous allons manger et boire, si nous allons manger et boire. Chaque déclaration de leur part est à présent notre “parole du jour” – notre “parole d’évangile”.

Seigneur ? Où allons-nous ? Que sommes-nous devenus ?

Mon coeur est lourd ce matin, très lourd. Triste, très triste… pour Toi mon Roi. Toi “LE PAIN qui est descendu du ciel.” Je me souviens ce matin de Tes propres Paroles :

“Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.”

— (Jean 6:51)

Et mon coeur saigne, et mon coeur pleure, parce que le monde n’a rien compris. Pardon Jésus.

Et Jésus, toujours gentil, toujours doux, toujours à l’écoute, toujours présent répondit :

J’ai mis Mes paroles en ta bouche, à l’ombre de Ma main, Je t’ai caché. Tu es mon serviteur, accepte et accueille la situation avec grâce, sois patiente dans cette épreuve. Si ton coeur t’a accusé, sache que Dieu est plus grand que votre coeur et Il discerne tout. En un instant, tu seras visitée de Lui. Reprends donc courage, garde Ma Paix. Tu sais bien que Je n’aime pas te voir pleurer.

Oh Seigneur. Merci. Chaque Parole de Ta bouche est une nourriture pour l’âme. Sans elle comment fonctionner ? Heureusement que nous l’avons. Heureusement que personne ne peut nous dicter quand nous devons en manger, si nous devons en manger. Mais Tu l’as dit Toi même Seigneur :

“l’Homme ne vivra pas seulement de pain mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu.”

De ce pain dont notre corps a besoin, je ne sais même pas quand nous en aurons ? Que dois-je dire à ceux qui écoutent et se nourrissent encore de Ta Parole ?

Et Jésus répondit :

“Ecoute mon peuple, Je t’adjure, si tu pouvais M’écouter ! Moi, le Seigneur, je vous exaucerai, je ne vous abandonnerai pas. Ne jugez pas ! Ne vous affolez pas, surtout ne perdez pas Ma paix. Souvenez-vous que votre salut, c’est dans la conversion et le calme que vous l’avez obtenu. Dans la sérénité et la confiance sera votre force. Amen +”

Alléluia. Merci Seigneur. Mon âme a nouveau exalte ! Mon esprit exulte. Mon estomac ne tardera pas non plus ! Grâce à Toi Seigneur.

Oui mes biens chers frères et soeurs,

RIEN N’EST IMPOSSIBLE À DIEU.

Continuons à Lui demander notre pain quotidien et soyons sûrs que nous n’en manquerons jamais.

Le Maître nous a demandé de ne pas juger. Cette décision imposée est sans doute un mal pour un bien. Si l’armée se charge de nous ravitailler cela obligera la population désobéissante à rester chez elle et de ce fait nous pourrons nous débarrasser de ce virus au plus vite. Les autres grands pays ont tardé avant d’imposer le lock down et ils paient les pots cassés aujourd’hui. Chosissons de bénir plutôt que maudire. 

Aujourd’hui encore, nous avons été visités par notre Seigneur comme Il l’avait promis. À chaque fois que notre coeur voudra se plaindre et pleurer, faisons remonter de notre esprit cette louange : Rien ne peut nous séparer de Ton Amour Papa puisque par Jésus et le Saint Esprit qui nous soutiennent, Tu es avec nous ! Amen Alléluia +

—Isaie 51:16 * 2Timothee 2:24 *1Jean 3:20 *Isaie 29:6 *Psaume 81:9* Isaie 41:17 *Matthieu7:1 *Isaie 30:15  

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.