à mes petites-filles

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Le samedi de la 28e semaine du temps ordinaire

LECTURES DU JOUR

Le lundi de la 29e semaine du temps ordinaire

“Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 2,1-10.

Frères, vous étiez des morts, par suite des fautes et des péchés qui marquaient autrefois votre conduite, soumise aux forces mauvaises de ce monde, au prince du mal qui s’interpose entre le ciel et nous, et dont le souffle est maintenant à l’œuvre en ceux qui désobéissent à Dieu. Et nous aussi, nous étions tous de ceux-là, quand nous vivions suivant les convoitises de notre chair, cédant aux caprices de la chair et des pensées, nous qui étions, de par nous-mêmes, voués à la colère comme tous les autres. Mais Dieu est riche en miséricorde ; à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts par suite de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ : c’est bien par grâce que vous êtes sauvés. Avec lui, il nous a ressuscités et il nous a fait siéger aux cieux, dans le Christ Jésus. Il a voulu ainsi montrer, au long des âges futurs, la richesse surabondante de sa grâce, par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus. C’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, et par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Cela ne vient pas des actes : personne ne peut en tirer orgueil. C’est Dieu qui nous a faits, il nous a créés dans le Christ Jésus, en vue de la réalisation d’œuvres bonnes qu’il a préparées d’avance pour que nous les pratiquions.”†

Psaume 100(99)

“Acclamez le Seigneur, terre entière, servez le Seigneur dans l’allégresse, venez à lui avec des chants de joie ! Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : il nous a faits, et nous sommes à lui, nous, son peuple, son troupeau. Venez dans sa maison lui rendre grâce, dans sa demeure chanter ses louanges ; rendez-lui grâce et bénissez son nom !Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour, sa fidélité demeure d’âge en âge.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,13-21.

“En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? » Puis, s’adressant à tous : «Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède.» Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté. Il se demandait : “Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.” Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens. Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.” Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?” Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu.»”


“C’est Dieu qui nous a faits, il nous a créés dans le Christ Jésus, en vue de la réalisation d’œuvres bonnes qu’il a préparées d’avance pour que nous les pratiquions.*Venez dans sa maison lui rendre grâce, dans sa demeure chanter ses louanges; rendez-lui grâce et bénissez son nom * la vie de quelqu’un ne dépend pas de ce qu’il possède. †

Voilà bien ce que Dieu attend de Son enfant qu’Il a gracié de sa mauvaise conduite du passé : qu’il vive désormais dans Sa Maison pour chanter  Ses louanges, loin du monde et de ses tentations. Car la vie de cet enfant ne dépend plus du monde et de ses possessions, mais de Dieu et de Ses Bénédictions.

J’ai du récemment faire un choix, un autre en relation avec celui qui s’était déjà posé à moi dans le passé : me retirer du monde pour consacrer ma vie à Dieu, et bien entendu je Lui avais dit : OUI. Depuis j’essaie de Lui être obéissante et fidèle, de faire tout ce qu’Il me dit sans rien attendre en retour du monde pour qui je travaille. Avec Son aide j’ai réussi à traverser beaucoup d’obstacles. Je pensais avoir un répit, du moins, avant l’épreuve finale où j’aurai à renoncer à mon souffle de vie pour respirer désormais et totalement en esprit –  d’ailleurs je sais que Dieu me prépare à ce moment, je le sens depuis quelques temps. Mais voila, Dieu en a décidé autrement, car tout récemment Il m’a mise devant un autre choix : celui de renoncer à partager l’héritage de mes parents avec mon frère et mes soeurs, en renonçant à ma part, pour rester vraie à ma nouvelle vie qui a déjà commencée depuis que je me suis consacrée à Lui. Ce choix je l’ai fait, sans hésiter.

Est-ce que Jésus m’y avait préparé ? Malgré qu’Il dise qu’Il n’a pas été “établi pour être le juge ou l’arbitre de nos partages”, je dirai que oui ! Car en voulant L’imiter Lui mon Seigneur et Maitre, Lui-même m’a préparé à ce deuxième “oui” donné sans réfléchir – comme si c’était la chose la plus normale et naturelle à faire, donné sans regret – comme si je n’y avais pas droit !

Ce n’est pas l’Evangile qu’Il donne aujourd’hui en relecture qui m’a aidé à faire ce choix, mais Le  Saint Esprit qui m’a fait me souvenir du choix initial que j’avais fait par amour de La Vérité.

Aujourd’hui, à la  relecture de ce bel Evangile, Jésus me donne de comprendre, et vous avec moi chers pèlerins, le but du renoncement à toute richesse du monde: “être riche en vue de Dieu.”

Quelle Grâce d’en être conscient dès maintenant, alors que le temps presse, que l’Heure est arrivée  de se laisser aller, de  s’abandonner à 7tous choix que finalement, Dieu fait pour nous,  à cause de Son grand Amour pour chacun, et de Son désir de sauver tous.

C’est donc avec grande paix et joie au coeur que je viens ce matin vous témoigner mes biens chers frères et soeurs, chers pèlerins, chers lecteurs, combien, à travers l’obeissance et la fidélité au Roi des rois, Lui-même nous rend riche en grâces de miséricorde, si toutefois nous acceptons de ne suivre que Lui : en renonçant à tout ce qui ne vient pas de Lui, en faisant toujours le choix de vivre dans la vérité, en ne faisant confiance qu’en La Providence qu’Il est.

Certes et j’en suis bien consciente – je ne tire ici aucun orgueil  personnel de ce dernier renoncement qui m’a été donné de faire, car je suis bien consciente que si ce n’était pas pour mon Christ, qui jadis est venu me chercher dans ma colère contre le monde entier, pour me donner Sa Joie, Sa Paix, je n’aurai pas été là aujourd’hui au point où je suis dans ma vie et ce que je suis devenue grâce à Lui.

Je te dois tout mon Jésus. Mes choix, mon bonheur, les Grâces qui me tombent dessus, ma joie, ma paix. Comment ne pas Te louer mon Seigneur et mon Roi ? Tu es la couronne qui entoure ma tête, qui l’embellie et que Tu es seul à voir ! Grâce à Toi je suis reine de la pauvreté. Je ne possède rien que Tu ne m’aies donné par mon Maurice, lui-même mon envoyé de Papa. Comment regretter le choix que j’ai fait d’habiter avec lui Ta maison tous les jours de ma vie, ô mon Père qui est aux Cieux. Je Te loue, je Te bénis, je Te rends grâce de la joie de vivre dépendante de Ta Providence. Merci merci merci ABBA, PERE.

Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

“Invoque-Moi et Je te répondrai; Je t’annoncerai des choses grandes et cachées dont tu ne sais rien.

(Jérémie 33:3)

Amen Alléluia ! Merci Esprit Saint, Merci Jésus, Merci Papa. Votre amour me remplit. Votre Grâce me suffit. Vos leçons de vie m’élèvent. Je suis l’être le plus riche au monde car du monde je ne possède rien, du moins de moins en moins car j’ai encore du chemin à parcourir; mais déjà, tout me vient de vous Trinité Sainte que j’adore, et c’est très bien comme ça : mon ame s’allège. Amen Alléluia !

Et du Haut du Ciel de nouveau La Voix se fit entendre et dit :

Petit coeur du Coeur de Jésus, maintenant tu comprends pourquoi jadis ton époux a dû se séparer lui-aussi de l’héritage de son père. Pourquoi Dieu a permis que cet argent lui fut volé. Tous deux aujourd’hui, réjouissez-vous de ce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. (Luc 10:20)  A présent va petit coeur et fais ce que tu dois. Je suis avec toi, Amen Alléluia †

♥Je cours Seigneur, je vole, pour la gloire de Dieu et le salut du monde entier ♥ Tes Paroles brûlent en mon coeur Seigneur, et je prie aujourd’hui mon Père qui est aux Cieux, afin que tous apprennent à Lui ” confiance et à se donner totalement à Son Saint Esprit par le Christ Jésus. Amen Alléluia †

Et de loin j’entendis encore La Voix du Saint Esprit qui disait :

“Ne craignez pas, Je reste avec vous car déjà le soir tombe et le jour touche à son terme.” (Luc 24:29) †


“Quand je serai au Ciel, je m’avancerai vers le Bon Dieu, comme la petite nièce de Sr Elisabeth devant la grille du parloir. Vous savez, quand elle récitait son compliment et finissait par une révérence en levant les bras et disant : “Le bonheur pour tous ceux que j’aime.” Le Bon Dieu me dira : “Qu’est-ce que tu veux ma petite fille ?” Et je répondrai : “Le bonheur pour tous ceux que j’aime. Je ferai de même devant tous les saints.”

(Pensée de ma mère spirituelle : Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face ) Amen †

Merci petite soeur en Jésus. Moi aussi je m’avancerai vers Lui,  et je répondrai de même : Le bonheur pour tous ceux que j’aime † Et j’ajouterai aussi selon le voeu que je Lui ai fais quand Il m’a choisie : Miséricorde pour tous mes ennemis. 

Et Jésus répondit :

Petit coeur, Je t’accorde dès maintenant cette Grâce : Je fais miséricorde à tes persecuteurs parce que tu leur as fait miséricorde avant même d’être entrée au Paradis des Grâces Eternelles. En renonçant à tout héritage de ce monde, tu as fais que sur la Terre, Ma miséricorde S’est multipliée. Saches qu’au Ciel, ton héritage a grossit ! Je t’aime petit coeur. Ainsi soit-il †

Je me donne a Toi Seigneur Jésus. Je t’ouvre mon coeur, mon esprit, mon âme, mon être tout entier. Viens y faire Ta demeure. Je fais confiance à Ta Providence car je reconnais en Toi, mon Sauveur et mon Dieu.†


clique sur le Livre des Saintes Ecritures, pour recevoir ton petit coup de Coeur de Jésus ❤

2 réflexions au sujet de « à mes petites-filles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.