Le Regne de Dieu s’est approché de vous

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Luc 10,1-12

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ‘Paix à cette maison.’ S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté.
Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” » Mais dans toute ville où vous entrerez et où vous ne serez pas accueillis, allez sur les places et dites : “Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds, nous l’enlevons pour vous la laisser. Toutefois, sachez-le : le règne de Dieu s’est approché.” Je vous le déclare : au dernier jour, Sodome sera mieux traitée que cette ville. »


MEDITATION

tout le peuple se dispersa pour se livrer à de grandes réjouissances ; en effet, ils avaient compris les paroles qu’on leur avait fait entendre dans le livre de la loi de Dieu

Livre de Néhémie 8,1-4a.5-6.7b-12.

La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie ; la charte du Seigneur est sûre, qui rend sages les simples

Psaume 19(18),

Dans toute ville où vous entrerez dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché” »

Luc 10,1-12

Ceux qui lisent quotidiennement Le Livre des Saintes Écritures (La Bible), sous La Lumière du Saint Esprit qui les a inspirées, remarqueront après un certain temps que quelque chose en eux est entrain de changer – une nouvelle joie, une nouvelle paix, les habitent. Ceci est dû à la compréhension de ce qu’ils lisent.

Toutefois je m’excuse, je ne devrai pas dire que La Bible se lit quotidiennement, parce que La Bible se consulte au moment. Elle est Le Rendez Vous avec Dieu, notre Père qui est aux Cieux. Tout ce dont nous avons besoin, pour vivre au quotidien, de connaître pour rester sur Le Bon Chemin, s’y trouvent. Nous n’avons qu’à La consulter.

Écoutons, ne lisons pas, mais écoutons avec notre esprit connecté à L’Esprit Saint, l’Histoire qui nous est aujourd’hui proposée du

Livre de Nehemie (8, 112),

un prophète d’antan mais ô combien présent et d’actualité :

“En ces jours-là, tout le peuple se rassembla comme un seul homme sur la place située devant la porte des Eaux. On demanda au scribe Esdras d’apporter le livre de la loi de Moïse, que le Seigneur avait prescrite à Israël. Alors le prêtre Esdras apporta la Loi en présence de l’assemblée, composée des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre. C’était le premier jour du septième mois. Esdras, tourné vers la place de la porte des Eaux, fit la lecture dans le livre, depuis le lever du jour jusqu’à midi, en présence des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre : tout le peuple écoutait la lecture de la Loi. Le scribe Esdras se tenait sur une tribune de bois, construite tout exprès. Esdras ouvrit le livre ; tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée. Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout. Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand, et tout le peuple, levant les mains, répondit : « Amen ! Amen ! » Puis ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant le Seigneur, le visage contre terre. Les lévites, expliquaient la Loi au peuple, pendant que le peuple demeurait debout sur place. Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu, puis les lévites traduisaient, donnaient le sens, et l’on pouvait comprendre. Néhémie le gouverneur, Esdras qui était prêtre et scribe, et les lévites qui donnaient les explications, dirent à tout le peuple : « Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu ! Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! » Car ils pleuraient tous en entendant les paroles de la Loi. Esdras leur dit encore : « Allez, mangez des viandes savoureuses, buvez des boissons aromatisées, et envoyez une part à celui qui n’a rien de prêt. Car ce jour est consacré à notre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart ! » Les lévites calmaient tout le peuple en disant : « Cessez de pleurer, car ce jour est saint. Ne vous affligez pas ! » Puis tout le peuple se dispersa pour aller manger, boire, envoyer des parts à ceux qui n’avaient rien de prêt, et se livrer à de grandes réjouissances ; en effet, ils avaient compris les paroles qu’on leur avait fait entendre.”

Voyez l’effet qu’ont Les Paroles de Dieu sur l’Homme. Depuis que par La Grâce de Dieu, Jésus mon Maître et Sauveur par l’intermediaire du Saint Esprit, m’a familiarisé à Son Langage, voici 21 ans maintenant, je ne peux plus me passer des Saintes Ecritures. Je ne peux plus me passer de Dieu et de Ses Paroles, encore moins du Saint Esprit qui en est La Lumière. Sans Lui, Les Saintes Ecritures demeurent incompréhensibles, et Dieu a libéré Le Saint Esprit. Il n’appartient plus aux élus par l’Homme, mais au choix de Dieu !

“Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes. Dans ces jours-là, je répandrai mon esprit.”

Joël 2:28 29″

a dit Dieu. Ces jours sont arrivés, et Le Saint Esprit qui descend sur nos enfants pendant une Action de Grâce, en est la preuve. Voyez comme ils sont joyeux au retour. S’ils ne le sont pas alors vous saurez que Le Saint Esprit n’y était pas. Prenez alors vos responsabilités envers eux : enseignez vos enfants de Dieu. Instruisez les de leur Père des Cieux.

Dieu a libéré Son Esprit afin que tout Homme qui s’intéresse à Lui, en soit habité. Jésus le dit en ces termes : 

“Le Règne de Dieu s’est approché de vous. ”

Il vient pour nous donner la paix, la joie, la force, la vie, le bonheur pour l’éternité. Qui s’abandonne à Son Souffle, Le reçoit en lui.

Petit à petit, au fil des années,  je suis arrivée à comprendre cela, à en vivre et à conclure aujourd’hui du haut de mes 68 ans, que ma vie, mon histoire, ainsi que celle de chaque Homme, est inscrite dans Les Saintes Écritures. De sorte que je La consulte de plus en plus. Et Dieu me parle, Il répond à mes questions, Le Saint Esprit me dirigeant vers les Paroles que je dois lire, m’éclairant sur leur sens et tout devient clair ! Je sais quoi faire, quoi dire, quoi écrire, quoi conseiller, où aller, ou simplement demeurer, quand parler ou simplement me taire et écouter. Dès que j’ouvre Le Livre, en un instant je suis visitée  par Dieu.

Toutefois cela ne plaît pas à L’Ennemi qui essaie de mettre des doutes dans mon esprit. Il vient comme le traître qu’il est pendant la nuit alors que mon esprit est endormi, pour en prendre possession. Mais, comme je l’ai dis hier, il perd son temps. Le Règne de Dieu s’est approché de moi, La Fête des Anges a commencé, je n’ai rien à craindre de l’Ennemi. Dieu Lui-même prend charge de lui.

N’est ce pas Père ?

Et Le Ciel s’ouvrit pour laisser tomber une Parole. Et Je lis :

Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu et cela vous sera accordé.

Marc 11: 24

Amen Alléluia Alléluia Alléluia Merci Père †

Voyez mes chères soeurs et chers frères  –  il suffit de demander ! Qui prie sans consulter Les Saintes Ecritures ne prie pas Dieu. De même qui consulte Les Saintes Ecritures sans avoir prié Dieu, ne recevra rien de Lui. Dieu ne lui parlera pas. C’est comme si nous passions une commande de pizza et attendions qu’elle nous soit livrée par un gars en livré ! Or, Dieu n’est pas à notre service, mes biens aimées/aimés, c’est plutôt nous qui le sommes. Ses Paroles nous servent. Nous sommes à leur service. C’est Dieu qui détient La Sagesse. Il EST La Sagesse. Vers qui irions nous quand nous en manquons ?

Merci Père. Nous Te devons tout.

En Toi j’espère. Vers Toi je cours. Et Tu m’envoies, comme un agneau au millieu des loups. Mais je n’ai pas peur car Tu es avec moi. Je sais que même si je passe par la vallée de l’ombre, je ne crains aucun mal. Ton bâton me rassure. Ta Parole me conduit. Éloigne de moi L’Ennemi. Viens me délivrer de ses tentatives de me reprendre dans ses filets. Hier encore il l’a fait. Il me tourne autour en ce moment. Mais c’est vers Toi que je me tourne. Il ne m’aura pas car Tu veilles sur moi. Mon ange est là, il me retire de mon sommeil, chasse le cauchemard, me rassure, et me ramène à la vérité. Merci Papa pour Maurice, mon ange. En lui, Je reconnais Ton Fils, Le Bien Aimé. En Lui, Tu vis. Par Lui, et pour moi, Tu agis.†

Et du Haut du Ciel une Voix Se fit entendre et dit :

“Quiconque se déclarera pour Moi devant les hommes, Moi aussi Je Me déclarerai pour lui devant mon Père. Aie confiance, mon enfant, tes péchés sont remis. (Matthieu 10:32/9:2)

Je tenais à te le dire car ce matin j’ai entendu ton cri à la prière. Ne regrette pas ce que tu n’as pas fait, mais vois plutôt ce que Je m’apprête à faire pour toi, car c’est vrai Je règne en toi car Jésus Lui même fait route avec toi. L’Amour t’habite. Tu n’as rien a craindre de celui qui te hait au point a te mettre des obstacles. Ton histoire parviendra à qui de droit. Je m’en charge personnellement, parce que Je ne veux plus te voir pleurer. Celui qui t’a trompé, Je le connais et c’est à lui maintenant de regretter son péché.

O Père, je Te remercie du plus profond de mon coeur broyé. Toutefois permets que j’intercède auprès de Toi pour cette personne qui m’a brisé le coeur en m’interdisant de m’approcher de qui de droit qui avait besoin de connaître mon histoire. Ne sois pas trop sévère envers lui. Sans doute qu’il ne savait pas ce qu’il faisait. Comme moi d’ailleurs quand je me suis pliée à la loi des hommes alors que c’était Toi qui avais toutes les portes pour moi entrer sans lois et sans reproches. Tu m’as pardonnée Père parce que j’ai regretté mon erreur. Montre lui son erreur. Il la regrettera et tout sera bien. Merci Papa, d’entendre et d’exaucer ma prière. Amen †

Et de nouveau Le Ciel S’ouvrit et une Parole se dirigea vers ce Puits et se reposa sur son rebord. Je l’ouvris et je lu :

“Vous n’avez qu’un Directeur, le Christ. Celui qui demeure en Lui, et Lui en lui, celui-là porte beaucoup de fruit; car hors de Lui vous ne pouvez rien faire. Réjouis-toi petit coeur, de ce que Son nom et ton nom se trouvent inscrits dans les cieux.*A présent tu peux t’en aller d’ici pour aujourd’hui  ce Puits est rempli” †


Matthieu 23:10 Jean 15:5 Luc 10:20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.