L’Amour ne fait pas de mal

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Marc 12,38-44.

En ce temps-là, dans son enseignement, Jésus disait : « Méfiez-vous des scribes, qui tiennent à se promener en vêtements d’apparat et qui aiment les salutations sur les places publiques,
les sièges d’honneur dans leUne pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie. Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. »


MEDITATION

ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra, jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »

Premier livre des Rois 17,10-16.

Lettre aux Hébreux 9,24-28.

c’est une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice

Marc 12,38-44.

tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre

“Aimer c’est tout donner, c’est se donner soi-même” !  Voilà une bien belle déclaration de notre chère petite soeur du Ciel, qui résume très bien le fond de la pensée de ces trois extraits des Saintes Lectures du jour. L’Amour est don – don parfait !

“Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.”

(Matthieu 19:21)

Qui mieux que Jésus, Le Christ – Lui-même Don dans toute sa Nature, Don dans toute sa Perfection – pour nous lancer cette invitation ? Donner comme la veuve de l’Evangile, c’est à dire tout ce que l’on possède, est déjà une récompense: “tu auras un trésor dans le ciel.”

Imaginons celle qui nous attend si, après nous être dépossédé de toutes nos attaches, nous nous mettons à suivre Celui qui nous invite à ce geste : Jésus, Le Fils de Dieu, et pas le joueur de foot, entendons-nous bien ?  Imagine ton entrée au Ciel où Il règne, mon frère, ma soeur ? Ce n’est pas n’importe qui qui y entrera à ce moment là ! Ce sera un/e ami/e du Fils de Dieu! Et saint Pierre n’aura pas de choix que de te laisser passer !

Une image me vient soudain à l’esprit ! Un visage, pour être précise : celui de mère Térésa de Calcutta. Puis un autre, celle d’une autre grande dame : Diana, princesse de Wales, reine des coeurs de ceux qui l’admirait pour sa beauté intérieure et extérieure. Et une photo ici s’impose:

Tu lui as montré Le Chemin mère. Tu nous as montré Le Chemin ! Comment te remercier sinon en essayant d’imiter ton parcours.

Voilà ce que nous sommes mes biens chers frères et soeurs : des imitateurs! Des imitateurs de ceux et celles qui ont passés avant nous sur ce dur mais combien “rewarding” Chemin de Sainteté dont le Leader est Jésus-Christ, Lui-même ayant tout appris de Dieu, qui EST Amour.

Aimer c’est tout donner, c’est se donner soi-même. Aimer c’est suivre Le Christ à travers ces personnages qui ont existés avant nous et briller de Sa Lumière. Merci mon Seigneur et mon Dieu.

Merci de nous avoir invités à ce Repas de Noces que Tu donneras en notre honneur à notre arrivée. Rien que d’y penser met mon coeur en fête. Toute l’amertume de mon passage sur Terre, se changera tout à coup en bien-être. Merci Seigneur d’avoir frappé à ma porte et invité à Te suivre. Merci pour la patience que Tu as eue de m’enseigner pendant toute ces années passées. Merci pour Ta persévérance. Merci d’avoir poursuivi l’expérience, parce qu’aujourd’hui je peux le dire : “Ce n’est plus moi qui vis mais Christ en moi.”  Car aujourd’hui je vis POUR Toi. C’est à Toi que je me suis attachée… pour Toi que je me suis détachée…

Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

« Puisque c’est ainsi, puisque Tu t’es attachée à moi, Je te délivre du poids des tes années passés. Désormais Je te défendrai, car tu connaîs Mon Nom – tu sais faire la différence. À chaque fois que tu M’appeleras, Je te répondrai, et serai avec toi dans ton épreuve. Et toi Tu me glorifieras et à travers Moi, Le Père le sera.

Voici que Je bouge les aiguilles de ton horloge et que Je les allonge pour t’accorder de longs jours, car Je veux te nourrir de Ma vie. Tu seras une Femme de Dieu que le monde respectera. Je veux que tu sois rassasiée de Mes biens afin que tu combles ceux qui viendront de Ma part, te visitet. Je ferai qu’ils voient Mon salut comme tu l’as vu !

Oui, Je suis Le Seigneur, et Je suis Ton refuge car tu as fait du Très-Haut ta forteresse. Le malheur ne pourra te toucher, ni le danger, approcher de ta demeure : Lui-même a donné mission à Ses anges de te garder sur tous tes chemins. Ils te porteront sur leurs mains pour que ton pied ne heurte les pierres ; tu marcheras sur la vipère et le scorpion, tu écraseras le lion et le Dragon.*

Oh Seigneur ! Je ne suis pas digne de tous ces bienfaits ! Qu’ais-je fais pour mériter tout cela ? Je n’arrive même pas aux chevilles de mère Térésa …

Et de nouveau La Voix se fit entendre et dit :

Tu m’as plût car tu as su, non seulement garder Les Paroles de notre Alliance et les mettre en pratique, mais aujourd’hui tu les distribues sans même devoir faire grand chose pour cela. L’Esprit Saint agis à travers toi. Vois combien tu réussis dans toutes tes entreprises.

Oui Seigneur ! C’est vrai – Tu me donnes de le voir jour après jour… MERCI

Et le monde entier le verra aussi, Je te le promets, car sous L’Ordre du Père, J’ai rallongé le nombre de tes jours, afin que tous voient combien Mes Paroles ont fracassé ta vie, comme un feu, comme un roc !

Merci Seigneur. Je suis Ton humble servante. Qu’il me soit fait selon tout ce que Tu dis. Je suis comblée, et ma joie est parfaite.

Alors c’est bien …

Si je pouvais me permettre de Te demander une seule chose Seigneur avant de nous en aller d’ici…

Parle J’écoute

Merci Seigneur. Alors je Te demanderai de veiller à ce que je demeure aussi petite en taille que mère Teresa, et aussi grande en coeur que lady Diana.

Et du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

Je suis Le Seigneur ! Qu’il t’advienne selon ta requête. * A présent Le Puits est remplit. Nous pouvons nous en aller d’ici. †

*Psaume 91*Deutéronome 29:8*Luc 1:38

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.