Royal Choice

PAROLE DE DIEU

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 21,20-25).

En ce temps-là, Jésus venait de dire à Pierre : « Suis-moi. » S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer? » Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Jésus lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas, mais : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? » C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai. Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on ecrirait. 

– Acclamons la Parole de Dieu.

« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » (Jn 6, 68)

REFLEXION

Viens Esprit de lumière et d’amour, Souffle puissant du Très-Haut, Source de tous les dons…


le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait.


Je lis ce matin un tres beau texte d’un frère Jésuite méditant sur cette parole de saint Jean, et j’ai retenu ce passage que je voudrai partager avec vous car il me touche profondément : ” Le reste de l’histoire de cette divine action qui consiste dans toute la vie mystique que Jésus mène dans les âmes saintes, jusqu’à la fin des siècles, n’est que l’objet de notre foi… Le Saint-Esprit n’écrit plus d’évangile que dans les cœurs ; toutes les actions, tous les moments des saints sont l’évangile du Saint-Esprit ; les âmes saintes sont le papier, leurs souffrances et leurs actions sont l’encre. Le Saint-Esprit, par la plume de son action, écrit un évangile vivant. Et on ne pourra le lire qu’au jour de la gloire où, après être sorti de la presse de cette vie, on le publiera. Ô la belle histoire ! le beau livre que l’Esprit Saint écrit présentement ! Il est sous la presse, âmes saintes, il n’y a point de jour qu’on n’en arrange les lettres, que l’on n’y applique l’encre, que l’on n’en imprime les feuilles….”

Saint Jean dit vrai quand il dit que Jésus a fait beaucoup de choses qui ne sont pas rapportées dans le Livre des Saintes Ecritures, et comme Il a tout accompli, on pourrait penser que depuis que Jésus est reparti vers Le Père, tout est fini – l’Humanité peut a présent se reposer sur ses lauriers et récolter les bienfaits. Oui on pourrait le dire car c’est vrai : Jésus est l’Alliance définitive que Dieu a conclue avec l’Humanité – il n’y en aura pas d’autres : “Tout est accompli”. Les adorateurs des derniers temps que nous sommes, savons aussi qu’avec cet Accomplissement, La Grâce du Salut est définitivement accordée à tous les hommes et les femmes de la Terre. Ainsi, comme toi petite soeur du Ciel*, parlant sous la Grâce de l’Esprit Saint et de Sa sagesse, tous peuvent penser que, puisque Jésus a tout fait, puisqu’Il a tout accompli, alors tous peuvent s’exclamer : “TOUT EST GRÂCE.”

Or ce n’est pas le cas : notre monde est en ce moment même en folie – le mal a pris de l’emprise, il source de partout, même au beau milieu de ceux qui disent Le représenter sur la Terre. Certes, comme disait ce frère Jésuite à la fin de son texte : “…nous sommes dans la nuit de la foi : le papier est plus noir que l’encre…; c’est une langue de l’autre monde, on n’y comprend rien ; vous ne pouvez lire cet évangile que dans le ciel.”

Donc quoi dire ? Crier encore ‘au scandale’. A quoi cela servirait-il ? Satan nous entendrait et puis quoi ? Cela le rendrait encore plus actif – sur les innocents il se déchaînererait, comme il l’a toujours fait ! Non ! Tout est accompli, tout doit être révélé, tout doit venir au grand jour, et cela a deja commencé, pour que soit accomplie cette autre Parole de Jésus-Christ , La Vérité :

“Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.”(Luc 12:2)

Il est plus que temps que chaque homme et chaque femme de la Terre, commence à vivre dans la Vérité toute entière. Il est temps pour chacun de prendre sa propre part de responsabilité : d’aller à la source de son propre mal, de l’affronter et de le maîtriser une bonne fois pour toute.

Au moins, Seigneur Jésus, Tu ne serais pas mort pour rien. Quand moi aussi j’ai été en prise avec le malin, pour m’en sortir, j’ai du remonter à la source et faire le choix de ma vie : de tout mon coeur je suis revenue à Toi Seigneur. J’ai espéré en Toi d’un grand espoir. J’ai crié vers Toi, Te suppliant de me redire Ton amour, et Tu t’es penché vers moi. Tu écoutas mon cri, Tu m’as ouvert les yeux et les oreilles, et je T’ai reconnu. Depuis je T’ai donné dans ma vie, non pas la première, mais toute la place. Et me voici aujourd’hui encore je le dis: comblée de grâces. Tu as intercedé auprès du Père, et pour moi, Il a “créé des cieux nouveaux, une terre nouvelle, le passé est oublié”. Je suis graciée et comblée, sans cesse je le redirai, pour la gloire de mon Père des cieux et le salut de mes frères et soeurs. O Seigneur, comme j’aimerai qu’ils puissent faire le même choix et être comblés de Tes bienfaits.

Et Jésus répondit :

“Je changerai leur deuil en allégresse, Je les consolerai, Je les réjouirai après leurs peines.”

(Jr,31,13)

Amen Alléluia ! Merci Seigneur.

Bien chers frères et soeurs, chers amis pèlerins, oui notre monde est en folie, tout va mal, Satan prédomine. Mais nous avons la solution. Jésus nous l’a donnée, : elle est en chacun de nous, dans le choix de lui dire oui ou non !

La première en Chemin a été Marie, notre Maman du Ciel. En son OUI à Dieu,  elle a ouvert la porte à un Nouveau Testament qui s’écrit encore aujourd’hui par le Saint Esprit en la vie de tout un chacun selon le choix que nous faisons. 

Oui Non, deux mots qui sont à notre portée. Là est l’Evangile de chacun qui s’écrit encore aujourd’hui. 

Oui, Non – deux mots compris en toutes langues, deux mots liés et déliés sur la Terre comme au Ciel selon le choix que Dieu a donné à l’Humanité en cadeau pour la sauver. 

Oui Seigneur nous pouvons nous reposer maintenant sur nos lauriers bien méritées grâce à Toi, notre Roi, et notre foi en Ton royal accomplissement. Merci Seigneur de tout notre coeur. Et Jésus répondit : 

“Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu’on y ajoute vient du malin.”

(Mt.5:37)

Amen Alleluia. Merci Jésus.

 

*Jean-Pierre de Caussade (1675-1751) *Thérèse Martin (Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus)*Jl.2:12*Ep6:18*Is.65:17

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.