Thomas

PAROLE DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,24-29.

L’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous !» Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

« Si je ne vois pas …. si je ne mets pas la main… je ne croirai pas ! »

 

Voir et toucher, sentir et entendre, goûter, ce sont les cinq sens par lesquels Dieu a voulu que vous Le découvriez et croyez en Son existence – Lui l’Invisible Présence – Dieu Créateur et Père de l’Homme.

Aaaah Thomas ! C’était un cas lui – le jumeau – il était bien décidé à les utiliser pour croire que J’étais vivant malgré la mort :

« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »

Il refusait le “ouï-dire”, et comme il n’était pas là la première fois, J’ai du céder, car Le Père m’avait bien prévenu :

“Je ne veux pas qu’il se perde un seul de Mes petits”.

Alors Je suis revenu quand Thomas était là et il m’a vu… Je lui ai même offert de Me toucher… Il a été plus chanceux que les autres.

Mes enfants, Je sais… vous n’auriez sans doute pas réagi comme Moi. Vous auriez sans doute pensé: “et bien tant pis pour Thomas s’il n’était pas là la première fois !” Non seulement Je suis revenu, mais il a eu à Me toucher en plus de Me voir car là était son voeu, et Le Père a jugé qu’il était juste.

Sa Miséricorde est infinie Mes chers enfants. Elle dépasse encore votre imagination. Je l’ai héritée de Lui, sinon Je n’aurai pas pu mener à bien Ma Mission sur Terre et aller jusqu’au bout dans l’obéissance selon la Sainte Volonté de Mon Père. Croyez vous sincèrement que sans l’amour qui a envahi Mon coeur quand Je Lui ai dis “‘OUI Abba, Je monterai sur cette Croix, Je serai leur Sauveur'”, J’aurai pu le devenir ? C’est pourquoi Je vous demande encore aujourd’hui de ne pas vous juger les uns les autres mais de croire en l’amour de Dieu votre Père qui est aux cieux. Son amour seul peut vous sauver et Il veut vous le donner, non afin que vous croyiez en Lui, ou que vous L’aimiez en retour, mais afin que vous soyez heureux vous aussi, autant que Lui. Avec vous Ses enfants Il veut tout partager.

Car oui, il y a pour les âmes dévouées au Père, une grande joie et un bonheur sans fin et sans limites à être, Je ne dirai pas “aimables”, mais “miséricordieuses” !

“Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde.”

Voilà ce que pense, dit et fait Le Père. Il vous aime tellement Mes amis, malgré et pardessus tout. Ne désespérez jamais de Sa Bonté, de Sa Générosité, de Sa Fidélité. Revenez, revenez toujours à Lui, et vous Le trouverez toujours prêt à faire fleurir en un instant Sa Bénédiction sur vous. Amen +

(Matthieu 18:14 Matthieu 5:7)

 

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather