reconnaissance

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends Sa Parole.

 

  • l’Ecclésiastique 48,1-4.9-11.

    Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges! Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ? Toi qui fus préparé afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate, afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus

  • Psaume 80(79)

    Que ta main soutienne ton protégé, le fils de l’homme qui te doit sa force.

  • Évangile de Jesus-Christ selon saint Matthieu 17,10-13.

    Descendant de la montagne, les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ?» Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre toute chose à sa place. Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Et de même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. » Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le Baptiste.


O R A I S O N

Parle Seigneur !

au lieu
 de le reconnaître, 
ils lui ont fait 
tout ce qu’ils 
ont voulu. 

Pourquoi ceux qui ont le désir de bien faire, d’apaiser la colère, de rétablir la paix et remettre toute chose à sa place, ne sont pas reconnus, mais sont persécutés, accablés, maltraités, mis à mort ? Le mal semble triompher Seigneur ! Voilà ce que je vois en ce moment.

Et Jésus répondit :

Dieu aime les bons et miséricordieux, ceux qui l’adorent et l’écoutent. Ceux-là, Il les a préparés, Il a ouvert leurs coeurs pour les rendre attentifs à Ses Paroles, et capables d’endurer les persécutions et épreuves. Ils sont le sel de la terre. Mais si le sel vient à s’affadir, avec quoi le salera-t-on ? Ce n’est donc pas pour eux dont tu dois avoir souci mais pour leurs bourreaux et persécuteurs, pour ceux qui commettent le mal, et veulent leurs pertes. C’est pour ceux-là que tu dois prier Le Père – qu’ils se convertissent à Moi. Alors J’accueillerai leurs demandes et Je les guérirai.

Oui Seigneur, je vais de ce pas revoir ma liste de prières. Merci de nous rappeler que ce n’est pas pour les justes que Tu es venu mais pour les pécheurs; que ce ne sont pas les biens portants qui ont besoin du Médecin mais les malades.

Les vrais malades ne sont pas dans les hopitaux – ceux-là Le Père Lui-même s’en occupe. Ils sont Ses petits protégés. Il les tient dans Sa Main Puissante. Si tu veux rencontrer ceux qui méritent tes prières, va dans ces endroits sombres où se trament les crimes, où l’homme se pervertit et se dégrade, où il se laisse corrompre et se perd. Là tu seras servie, ta liste se remplira bien vite, et Je serai abreuvé. 

Oh Seigneur je n’y avais pas pensé. On a toujours tendance à prendre pitié des malades, à être tristes pour ceux qui sont persécutés, alors que ceux qui ont vraiment besoin de notre aide et de nos prières, ceux qui sont plus à plaindre, sont ceux qui ont fait un pacte avec le démon. Merci Seigneur de m’avoir ouvert les yeux. Je te reconnais bien là.

Et Jésus répondit :

Leurs yeux s’ouvrirent et ils Le reconnurent… (Lc,24,31) Amen Alléluia +

*Mt,5,13 *Is 19:22*

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather