L’ange du Seigneur

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends Sa Parole.

 

  • Juges 13,2-7.24-25a.

    « Tu es stérile et tu n’as pas eu d’enfant. Mais tu vas concevoir et enfanter un fils

  • Psaume 71(70)

    En toi, Seigneur, j’ai mon refuge : tu as résolu de me sauver :  ma forteresse et mon roc, c’est toi !

  • Évangile de Jesus-Christ selon saint Luc 1,5-25.

    Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d’Aaron ; elle s’appelait Élisabeth. Ils étaient l’un et l’autre des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur de façon irréprochable. Ils n’avaient pas d’enfant, car Élisabeth était stérile et, de plus, ils étaient l’un et l’autre avancés en âge. Or, tandis que Zacharie, durant la période attribuée aux prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu, il fut désigné par le sort, suivant l’usage des prêtres, pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur. Toute la multitude du peuple était en prière au dehors, à l’heure de l’offrande de l’encens. L’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens. À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit. L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. Tu seras dans la joie et l’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance, car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ; il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ; il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. » Alors Zacharie dit à l’ange : « Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. » L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle. Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu’au jour où cela se réalisera, tu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ; celles-ci s’accompliront en leur temps. » Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire. Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. Il leur faisait des signes et restait muet. Lorsqu’il eut achevé son temps de service liturgique, il repartit chez lui. Quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth conçut un enfant. Pendant cinq mois, elle garda le secret. Elle se disait : « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi, en ces jours où il a posé son regard pour effacer ce qui était ma honte devant les hommes. »


O R A I S O N

Parle Seigneur !

Élisabeth était stérile, 
mais elle mettra 
au monde pour toi 
un fils.

Tout est possible à Dieu. Pour Ses fidèles, Il accomplit des merveilles. Ce qu’Il promet de faire Il le fait.

Un jour, du temps où je travaillais encore, un étranger est venu me trouver au bureau. Certes il était imposant, mais il n’avait pas l’aspect d’un ange, du moins pas un êtres ailé. C’était un humain comme tous les humains. 

Toutefois, dès qu’il m’a vu il m’a parlé de Dieu. Sa première parole a été : “vous n’avez rien à craindre car Dieu est avec vous, et sera toujours avec vous.” Il disait pouvoir l’affirmer car il voyait une lumière qui brillait autour de moi. Ensuite il m’a dit que je devais divorcer car je n’avais pas épousé l’amour de ma vie, le vrai  – mais qu’il me reviendrait, et que je le connaissais déjà !

Ce que cet homme a dit, par la suite est arrivé; et de la manière dont cela s’est passé, il n’y a rien que j’aurai pu faire pour l’en empêcher !

Pour Maurice et moi, Dieu avait un Désir de bonheur et non de malheur, et Il l’a tout simplement réalisé. Nous croyons qu’Il a ce même Désir pour chaque homme et chaque femme de la Terre et qu’Il veut le réaliser. Tout dépend, non pas de Lui, mais de chacun et de chacune. Tout dépend si nous pouvons accepter que la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. (1 Corinthiens 3:19)

Ce que cet homme était venu m’annoncer ce jour là était vrai. Je savais que j’étais dans une alliance qui ne plaisait pas à Dieu car nous ne vivions pas dans La Vérité. J’attendais seulement qu’Il nous libère tous deux car nous n’étions pas heureux. Mais je suis partie avant Son Moment. J’estimais à ce moment avoir tout essayé pour que ce mariage marche. Il m’arrivait de supplier pour que nous allions ensemble chercher de l’aide, mais finalement devant le désintéressement, j’ai perdu le contrôle. Quand l’infidélité s’est installée j’ai du m’enfuir car je savais que je n’aurai pas été pardonnée. Il n’y avait donc, dans mon cas, aucune issue possible que la fuite. C’est ce que je pensais à ce moment là. 

Certes je ne saurai jamais si ce mariage aurait marché si nous avions ensemble été chercher de l’aide. Je l’ai cru, et c’est ce que Le Bon Dieu a retenu. Il ne m’a jamais laissé tomber plus bas. Cela s’est passé à l’époque où je n’avais pas encore rencontré Le Christ.

Je ne le connaissais alors que par ouïe dire. C’est pourquoi aujourd’hui, Maurice et moi, à travers les Écoutes, nous insistons beaucoup auprès de ceux et celles qui viennent nous trouver pour nous confier leurs peines et leurs soucis, qu’ils s’abandonnent à Dieu avec une totale confiance et cherchent d’abord à connaitre Sa Volonté avant de prendre une décision qui engagerait non seulement leur propre vie mais celle de ceux et celles dont ils ont la responsabilité. Ceux qui obéissent et Lui demeurent fidèles, voient leurs efforts être récompensés, porter leurs fruits, et ils deviennent Ses témoins, pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des hommes.

N’est ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“C’est par votre constance que vous sauverez vos vies!”(Lc,21,19)

Amen Alléluia + Merci Seigneur.

La fidélité est non seulement une preuve d’amour mais une de foi. Demeurer fidèle à ce que Dieu dit en pratiquant ce qu’Il dit est une preuve que l’on croit en Sa Puissance d’amour qui peut tout pardonner, tout excuser, une fois que c’est Lui qui soit glorifié.

Mon premier mariage ne le glorifiait pas parce que j’étais seule à vouloir me battre pour le sauver. L’amour est précieux car Il vient de Dieu. S’il y a la moindre flamme qui reste, même si elle ne brille pas dans tes yeux mais que tu la vois briller dans ceux de ton conjoint, alors arrête toi – là est un signe que rien n’est terminé. Jésus S’est réveillé de la mort, n’est ce pas ? Alors arrête toi  et écoute ce que Dieu veut.

Ne crains pas de ne pas recevoir de l’aide pour rouler la pierre que tu as toi même placée sur ton coeur et qui a tuée petit a petit tout l’amour que tu avais pour la femme de ta jeunesse. Un ange du Seigneur descendra du Ciel et il viendra rouler cette pierre. Il s’assiera même dessus et te parlera. De la part de Dieu ton Père des cieux, Il te dira ce que tu dois faire. Surtout fais le. (Mt.28)

N’est ce pas Seigneur ? Pour moi, en Ton Amour je me suis jadis confiée, et cela continue ! Accorde moi une Parole, ne serait ce que la dernière que Tu m’accorderas pour ces couples pour lesquelles je supplie Le Ciel. Qu’elle soit lue, comprise et une libération pour ceux qui la recevront. Que Ta Vérité Seigneur pardonne tous les péchés commis jusqu’ici et réconcilie. Amen +

Et Jésus répondit : 

Ma Bien Aimée, Je t’accorderai bien plus qu’une Parole parce que tu as demandé et usé de miséricorde; parce que ta foi de voir ces couples se reconcilier est grande. Toutes les entreprises réussiront et sur ta route brillera la lumière. (Jb,22,28)

Amen Alléluia + Je te rends grâce, Seigneur, de tout mon coeur, j’énonce toutes tes merveilles, j’exulte et me réjouis en toi… Je publierai cette Oraison avec foi que L’Esprit Saint éclairera le Message puissant qu’elle renferme. Que tous ceux et celles qui la liront comprennent et soient bénis en Ton Amour. Amen +

Alors Jésus leva Sa main et dit :

Qui accueille celui que J’aurai envoyé M’accueille; qui M’accueille, accueille Celui qui M’a envoyé. (Jn,13,20) Va ma Douce Épouse. Reste fidèle jusqu’à la mort, et Je te donnerai la couronne de vie. (Ap,2,10) A +

Tout est dit ! Je n’ai plus qu’à Te louer Seigneur mon Sauveur et mon Dieu, et glorifier Dieu mon Père qui est aux Cieux. Le Seigneur est ma force et mon bouclier, en Lui mon coeur a foi. Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus.

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather