qui va à la chasse …

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Le mardi de la 3e semaine de l’Avent

LECTURES DU JOUR

Livre de Sophonie 3,1-2.9-13.

“Ainsi parle le Seigneur : Malheur à la rebelle, l’impure, Jérusalem, la ville tyrannique ! Elle n’a pas écouté l’appel, elle n’a pas accepté la leçon, elle n’a pas fait confiance au Seigneur, de son Dieu elle ne s’est pas approchée. Alors, je rendrai pures les lèvres des peuples pour que tous invoquent le nom du Seigneur et, d’un même geste, le servent. D’au-delà des fleuves d’Éthiopie, ceux qui m’adorent, mes enfants dispersés, m’apporteront mon offrande. Ce jour-là, tu n’auras plus à rougir de tes méfaits, de tes crimes contre moi, car alors j’extirperai de toi ceux qui se vantent avec insolence, tu cesseras de te pavaner sur ma montagne sainte. Je laisserai chez toi un peuple pauvre et petit ; il prendra pour abri le nom du Seigneur. Ce reste d’Israël ne commettra plus d’injustice ; ils ne diront plus de mensonge ; dans leur bouche, plus de langage trompeur. Mais ils pourront paître et se reposer, nul ne viendra les effrayer.”†

Psaume 34(33)

“Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m’entendent et soient en fête ! Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses. Le Seigneur regarde les justes, il écoute, attentif à leurs cris. Le Seigneur entend ceux qui l’appellent : de toutes leurs angoisses, il les délivre. Il est proche du cœur brisé, il sauve l’esprit abattu. Le Seigneur rachètera ses serviteurs : pas de châtiment pour qui trouve en lui son refuge.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 21,28-32

En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.” Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla. Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier. » Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole. »†


“Malheur à la rebelle, latyrannique – elle n’a pas fait confiance au Seigneur, de son Dieu elle ne s’est pas approchée.”† “Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage.”† “Vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.”†

 

Méditation

qui va à la chasse...

Qui va à la chasse, perd sa place ! Cette expression très connue des cours de récréation, est en vérité tirée du premier Livre des Écritures Saintes :  la Genèse. Elle se réfère à une histoire de jalousie et de trahison entre deux frères. Elle est la première Parole qui m’est venue à l’esprit en lisant les Saintes Écritures choisies pour aujourd’hui et qui parlent de malheur pour ceux qui voient leurs erreurs et font le choix d’y demeurer, de ne pas se repentir et retourner à Dieu ! Quand, à la fin de leur vie terrestre, ils reviendront la chercher, il la trouveront occupée par d’autres qui se seront repentis, quand bien même leurs péchés auraient été plus nombreux, plus graves que les leurs !

Perdre sa place dans le coeur de Dieu est un très grand malheur ! À mon humble avis : le plus grand des malheurs ! Parce que cela veut dire que l’on est perdu, et que l’on va errer toute sa vie en accumulant malheurs sur malheurs. Alors qu’il s’agit simplement que l’on se repentisse devant Dieu. Notre Seigneur est clair sur le sujet, écoutons Le à nouveau :

« Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole. »

Repentir et Foi, marchent de pair. Le repentir précède la foi, quand on contemple combien Dieu est sensible au repentir; combien Il n’hésite pas à ouvrir Ses bras aux pécheurs repentants; combien Il n’hésite pas à leur accorder La Grâce de la Foi – de la Foi qui sauve !  Le repentir est un acte naturel et simple pour les humbles ! Mais oh combien difficile pour les fiers et aux orgueilleux.

Quelle joie quand on a fait la paix et que l’on vit dans la paix ! Quel bonheur quand on a pardonné à son prochain et que Dieu alors nous pardonne. C’est ce que je nous souhaite à tous en cette montée vers la Fête de la Nativité de notre Bon Seigneur et Berger, Jésus – Christ des Hommes.

À chaque fois que nous fêtons un événement dans la vie de notre Jésus, c’est une invitation que nous reçevons de Lui de nous convertir. La Fête de Sa naissance est pour moi la plus belle mais aussi la plus triste. Car Noël est une fête de famille – devant toute crèche dressée dans les maisons, nous nous arrêtons un moment pour prier, admirer et nous inspirer de l’exemple de ces deux parents :  Marie et Joseph, qui entourent ce petit enfant qui leur a été donné à aimer et grandir dans l’amour. Mais hélas, combien de familles sont aujourd’hui éclatées ! Combien cette Fête cette année encore sera gâchée par l’absence ! Alors qu’il suffit simplement que les et les autres enlèvent et laissent tomber leurs masques !

N’est-ce-pas Seigneur ?

Et du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

Puisque tu m’as invoqué, Je te répondrai ! Voici que Je t’annonce des choses grandes et cachées dont tu ne sais rien.* Rejouis-toi petit coeur de Mon Coeur, car les ténèbres s’en vont et la véritable lumière brille déjà.* Alors debout! Resplendis! Car voici ta lumière, et sur toi se lève Ma gloire – la gloire du Seigneur.*

Amen Alléluia Merci Seigneur ! Et le monde ? Qu’arrivera-t-il à ceux qui n’enlèveront pas leurs masques cette année encore ? Qu’arrivera-t-il à ceux qui ne se repentiront pas devant Toi ?

Et Le Saint Esprit répondit :

Le Père demeurant en toi fera Ses oeuvres.* C’est pourquoi Il t’a commandé de te mettre debout, afin que ceux qui sont encore dans les ténèbres voient la lumière qui brille en toi : Sa Lumière ! Va petit coeur, va faire ce que tu dois comme tu dois. T’en fais pas, Je reste avec toi, Je m’occupe de tout. Va †

*selon : Jérémie 33:31*Jean 2:8*Isaïe 60:1*Jean 14:10


M’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Je T’aime Seigneur ma Joie ma Force ❤ Tu es Celui que mon coeur a cherché ❤ Tu es Celui qu’il a trouvé ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.