grâce à la foi, je sais

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph

LECTURES DU JOUR

Livre de la Genèse 15,1-6.21,1-3

“En ces jours-là, la parole du Seigneur fut adressée à Abram dans une vision : « Ne crains pas, Abram ! Je suis un bouclier pour toi. Ta récompense sera très grande. » Abram répondit : « Mon Seigneur Dieu, que pourrais-tu donc me donner ? Je m’en vais sans enfant, et l’héritier de ma maison, c’est Élièzer de Damas. » Abram dit encore : « Tu ne m’as pas donné de descendance, et c’est un de mes serviteurs qui sera mon héritier. » Alors cette parole du Seigneur fut adressée à Abram : « Ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais quelqu’un de ton sang. » Puis il le fit sortir et lui dit : « Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux… » Et il déclara : « Telle sera ta descendance ! » Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu’il était juste. Le Seigneur visita Sara comme il l’avait annoncé ; il agit pour elle comme il l’avait dit. Elle devint enceinte, et elle enfanta un fils pour Abraham dans sa vieillesse, à la date que Dieu avait fixée. Et Abraham donna un nom au fils que Sara lui avait enfanté : il l’appela Isaac (c’est-à-dire : Il rit).”†

Lettre aux Hébreux 11,8.11-12.17-19.

“Frères, grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu : il partit vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait. Grâce à la foi, Sara, elle aussi, malgré son âge, fut rendue capable d’être à l’origine d’une descendance parce qu’elle pensait que Dieu est fidèle à ses promesses. C’est pourquoi, d’un seul homme, déjà marqué par la mort, a pu naître une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, une multitude innombrable. Grâce à la foi, quand il fut soumis à l’épreuve, Abraham offrit Isaac en sacrifice. Et il offrait le fils unique, alors qu’il avait reçu les promesses et entendu cette parole : ‘C’est par Isaac qu’une descendance portera ton nom.’ Il pensait en effet que Dieu est capable même de ressusciter les morts ; c’est pourquoi son fils lui fut rendu : il y a là une préfiguration.†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,22-40

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : ‘Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.’ Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : ‘un couple de tourterelles ou deux petites colombes.’ Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :« Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. » Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.†


“la parole du Seigneur fut adressée à Abram dans une vision : « Ne crains pas, Abram ! Je suis un bouclier pour toi.”† “Grâce à la foi, quand il fut soumis à l’épreuve, Abraham offrit en sacrifice le fils unique, alors qu’il avait reçu les promesses et entendu cette parole : ‘C’est par Isaac qu’une descendance portera ton nom.’ Il pensait en effet que Dieu est capable même de ressusciter les morts ; c’est pourquoi son fils lui fut rendu : il y a là une préfiguration.”† “l’enfant sera un signe de contradiction, (il) provoquera la chute et le relèvement de beaucoup… ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre”†

 

Méditation

Grâce à la foi ! 

En ces Saintes Écritures choisies pour aujourd’hui, tout porte à méditer sur la foi – la grande foi de nos ancêtres dans la foi : Abraham, Syméon, Anne.

Certes, la foi est nécessaire, parce qu’elle pousse à venir à Dieu – à s’approcher de Lui . Mais à celles et ceux qui sont venus, ont vu et entendu, la foi ne sert qu’à être un exemple pour d’autres – pour les aveugles et les sourds. À quelqu’un qui un jour m’a dit : “ta foi est grande”, la réponse qui est sortie de ma bouche fut : “Je n’ai pas de foi puisque je sais !” Voyant l’étonnement dans ses yeux, j’ai ajouté :  “C’est plutôt vous qui en avez besoin !”

L’Écriture dit d’Abraham qu’“il pensait que Dieu est capable même de ressusciter les morts”. Abraham avait vu Dieu à l’Oeuvre, donc il pouvait se permettre, non pas de croire mais de penser – d’avoir des pensées sur Dieu; et ses pensées étaient bien plus que les pensées d’un homme de grande foi – elles étaient des prophéties – des Messages venant directement de Dieu.

Oh ! Comme je vous comprends Abraham, Syméon, Anne … Tellement que Le Seigneur m’a donné de voir et d’entendre, qu’Il fait aujourd’hui partie intégrante de ma vie, et de plus en plus, je parle de Lui, je cite Ses Paroles, je raconte et partage nos conversations. Tellement bien qu’aux yeux de certaines personnes, je suis mal perçue, mal vue, critiquée, méprisée même ! Mais Le Seigneur m’apprend – non à me taire, oh je ne dois pas me taire, je dois continuer à parler de Lui, plus que jamais! Le Seigneur m’apprend à ne pas m’inquiéter du mépris, surtout quand il est engendré de la jalousie  !

“Ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là.’ Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.” (Matthieu 10)

Ce n’est pas moi qui parle de Dieu, mais Son Esprit en moi. Seuls celles et ceux qui sont venus, ont vu et entendu, peuvent comprendre cela, et me voir sous un autre angle ! Mieux encore : à ne pas me voir du tout !

N’est-ce-pas Seigneur ? Que dis-Tu à mon frère, ma soeur que voici ? À celles et ceux qui méprisent Tes serviteurs et servantes ?

Et du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit  :

“Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et les tiens.”

Actes 16:31

Amen Alléluia Merci Saint Esprit †

Mon frère, ma soeur, L’Esprit Saint a parlé !  La foi en Christ précède la connaissance de Dieu. Et la connaissance de Dieu précède le Salut de l’Homme ! Venez je vous prie, vous verrez et vous entendrez ! Mieux encore, vous reviendrez, je vous le garantie ! Alors dans les Cieux on entendra d’une seule Voix : “Gloire à Dieu au plus Haut des Cieux et Paix sur la Terre”

Alléluia 


M’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Je T’aime Seigneur ma Joie ma Force ❤ Tu es Celui que mon coeur a cherché ❤ Tu es Celui qu’il a trouvé ❤

Une réflexion au sujet de « grâce à la foi, je sais »

  1. l’appel d’amour nous à été lance par l’esprit saint ..alors ecoute la parole de Dieu car lui seul transforme tout dans sa Vérité afin que nous vivons dans sa joie et sa paix que son fils Jésus-Christ est venu confirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.