Dieu – Le Personnage derrière le “buisson ardent”

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,25-27

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. »


MEDITATION

Je prend connaissance de la première Lecture de ce matin. C’est La grande et première Rencontre de Moïse avec Dieu – un récit fascinant qui avait jadis bouleversé mon âme d’enfant; et je me dis :”voyons s’il a toujours le même impact aujourd’hui sur mon âme – dite “vieille” parce qu’elle aura bientôt 70 ans !  Relatons le et nous verrons !

Moïse se tient devant un buisson en feu qui brûle sans se consumer. Sa curiosité est aiguisée. Un ange lui apparait au milieu même de ces flammes! Moïse va donc faire un détour pour voir cette “chose extraordinaire” de plus près et élucider son mystère : “pourquoi le buisson ne se consume-t-il pas ?” Et Dieu Se révèle à lui :

« Moïse ! Moïse ! » 

Et Moïse Lui répond : « Me voici ! »

Alors Dieu Se met à lui parler – face à face, “comme un homme parle à son ami”, dit L’Ecriture (Exode 33:11).

Et Dieu révèle à Moïse Sa Volonté…

Oui ! Il n’y a pas de doute – ce récit me parle toujours. Certes il ne me fascine plus comme avant ! Je dirai qu’il me fascine PLUS qu’avant !  Parce que La Grande Rencontre, je L’ai faite aussi, entretemps !  Et je peux mieux comprendre ce que Moïse a vecu à ce moment précis, et dès ce moment là ! Comment de simple berger, il est devenu le libérateur du peuple d’Israël, et le monde en parle toujours et depuis des siècles et des siècles, à travers ceux qui ont été fascinés eux aussi ! Et je peux mieux comprendre comment d’un simple berger, grand pécheur de surcroît car Moise avait tué un homme, ne l’oublions pas, Dieu en a fait malgré tout Son Messager, qui devait, non seulement exécuter Sa Volonté, mais La révéler au peuple alors qu’il n’avait pas le don pour cela !

Certes, quand j’ai rencontré Dieu, il n’y avait pas de buisson autour de moi, ni de feu qui brûlait sans se consumer. Je n’ai pas vu d’ange non plus, mais je suis certaine qu’il y en avait – plusieurs même ! Il n’y avait pas non plus une curiosité de ma part – non, rien de tout cela – seulement un profond désir qui, oui, je peux le dire aujourd’hui, me consumait l’âme : retrouver mon Ami de toujours : Jésus-Christ, et cet amour discret qu’Il me vouait sans pour autant S’être déclaré depuis le dernier jour où la vie nous avait séparée, que j’ai écouté la voix d’un homme au lieu de reconnaitre Celle de Dieu  !

Faut vous dire, que depuis ma première communion avec Jésus, j’avais alors 7 ans, Il était devenu mon Ami – l’Ami intime à qui j’écrivais tout ce que j’avais sur le coeur, au coeur et à l’esprit  ! Et ce désir de savoir s’Il m’aimait toujours était devenu ardent. Il me consumait l’âme. J’avais alors 47 ans, et je n’avais pas réalisé que finalement c’était mon coeur qui était devenu comme un buisson ardent. De lui, jaillissaient des flammes d’amour ardent pour Jésus, et ces flammes ne se consumant pas, consumaient mon âme.

Alors, un jour, comme Moïse, moi aussi, j’ai fais le détour ! Ce fut le detour de ma vie….

Encouragée sans doute par un ange à l’époque, je me suis engagée à rechercher Jésus, afin qu’Il me libère enfin de ma misère – qu’Il m’avoue une bonne fois pour toute si Son amour est de toujours et pour toujours, malgré le pétrin dans lequel je me trouvais alors : mariée pour la troisième fois et de plus en plus mal traitée, mal menée, mal aimée. Je suis donc sortie de ma cachette, et j’ai osé rejoindre une branche de la société de Dieu !

Là, je fus enseignée sur Lui et de Lui, car c’est là, à cette École, où Ses Paroles, jadis inaccessibles à mon petit esprit, sont soudain devenues très accessibles, et ont pris tout leur sens, tellement bien que mon regard a changé, mon esprit s’est détourné, et mon regard s’est fixé, jusqu’aujourd’hui, et je sais qu’il ne se détournera jamais – La Lumière des Saintes Ecritures est devenue trop forte en mon âme ! Depuis Le Jour de la Grande Rencontre avec Dieu, mon Père des Cieux.

Pensez- vous, après toutes les erreurs que j’avais alors accumulées sur l’ardoise de ma vie, j’étais loin de m’imaginer que j’aurai pu rencontrer Dieu – qu’Il aurait voulu Lui, me rencontrer, Se pencher sur moi et me prendre dans Ses bras. Pour moi, dans ma pensée d’enfant mal élevé, Dieu ne Se révelait qu’aux géants de la foi, et j’étais bien loin d’être une personne de foi, ni même de confiance! J’avais trompé, trahi, j’étais adultère, j’avais fui…, j’étais toujours en fuite, je me cachais même – j’étais un paria de la société de Dieu !  Bref, j’étais indigne de Lui, et je pensais qu’Il n’était pas intéressé à Se révéler à moi! Pour moi, c’était une chose qui se passerait un jour – au jour du Jugement dernier, quand devant toute l’assemblée, tous les péchés du monde entier sont révélés et exposés. Et comme les miens n’étaient pas très jolis jolis, je redoutais ce moment en me disant  : que cela m’arrive le plus tard possible !

Mais voilà, je n’avais rien compris du tout du Personnage Dieu. Jamais je n’aurai imaginé qu’en une Rencontre, Il aurait pu ainsi tout effacé ! Que je puisse alors penser qu’il n’y aura pas de jugement dernier, car tout est déjà reglé !

C’était le 04.04.2000 ! 

Dieu, en une unique Rencontre avait effacé mon ardoise – elle était propre ! Ce n’était pas que je ne L’en croyais pas capable ! Oh je L’ai toujours su : Il est le Tout-Puissant ! C’est la première chose qu’on nous dit de Lui ! C’est juste que je pensais qu’Il n’avait pas de temps pour moi parce que j’étais indigne de Sa pureté. Jamais je n’aurai pensé qu’Il oserait même me prendre dans Ses bras. Et Il l’a fait – Il a fait justement cela, et pour cela, Il a dû Se pencher vers moi !!! Il est descendu de Son Ciel … et Il est venu me rejoindre dans ma boue.

Je n’oublierai jamais ce Moment ! Quelques Paroles avaient suffit pour aiguiser ma curiosité. Une en particulier, **-a suffit pour me bouleverser, me séduire, et me garder dans cette Bulle d’Amour d’où je sais que je ne sortirai jamais, car avec Dieu, c’est pour L’Éternité !

**”Je t’aime depuis toujours, c’est pourquoi Je te suis resté profondement attaché.”

(Jérémie 31:3)

Voilà ce que Dieu m’a dit alors que j’étais une grande pécheresse, que Sa société avait condamnée ! Qu’elle condamne encore parce que de moi, elle attend des preuves ! 

Alors, à Dieu, j’ai donné ma vie !

Il a fallu pour cela que j’ai en mon coeur, un amour ardent pour Son Fils. Et ce qu’Il avait jusque là “caché aux sages et aux savants, Il l’a révélé” à une toute petite âme qui avait commis de grands péchés contre Sa Loi !

Oui, Père, je n’ai rien méritée, mais Tu l’as voulu ainsi dans Ta bienveillance. Depuis ce Jour, tout m’a été remis par Toi, mon Père ! Tu m’as tout donné : L’Amour en premier et pour toujours ! Ta Parole, Tu l’as incarnée. Par la force de Ton bras, Tu m’as poussée et obligée à me liberer, afin que L’Amour puisse me  revenir et prendre sa  place, après 33 ans d’absence. Ce qui n’est pas peu dire et est très révélateur. Toi seul pouvait avoir imaginé un tel scénario ! Il fallait bien que mon amour pour Jésus soit fidèle et ardent. C’est bien là mon mérite, la preuve de ma sincérité, si mérite ou preuve,  Tu avais besoin pour faire ce que Tu avais décidé depuis le commencement, selon Ta Volonté.

Depuis ce Jour béni, personne ne me connait sinon Toi, mon Père; et personne ne Te connaît, Toi Le Père, sinon Ta fille, et celui à qui Tu lui donnes de Te révéler. Je T’aime Papa †

Alors du Haut du Ciel une Voix Se fit entendre et dit :

“Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.”(Apocalypse 7:17) Je l’ai promis et cette Parole aujourd’hui S’accomplie. Grâce à toi petit Coeur du Coeur de Mon Fils, et par toi qui y a cru. À présent, va ! Je t’envoie ! Continues à Me plaire en faisant tout ce que Je te dis de faire. Tu es née pour cela. Grâce à l’amour que tu as montré à Mon Fils, et parce qu’envers et contre toute une société, tu t’es dressée et mise debout pour Lui, J’ai fais de toi et à travers toi, une Royauté de prêtres, et cela est pour les siècles des siècles. * Là est Le Ciel nouveau que J’ai promis de créer. *Va petit coeur. Si Moïse a parlé, tu parleras aussi ! Et qu’on oublie le passé * ! Je le veux ! Il est de Ma Volonté que l’on ne t’en tienne plus rigueur, à commencer par toi la première, car J’ai tout effacé. Comme tu dis, et J’approuve l’idée : ton ardoise est propre. Tu es maintenant mariée selon Ma Volonté. Je vous ai tous deux unis dans L’Amour que Je suis. Que chacun donc soit prompte à écouter, lent à réfuter et par dessus tout, lent à se mettre en colère contre tout ce que Je dis à travers vous, Mes Messagers.* Sinon c’est Moi qui Me fâcherait.

À présent, va petit coeur. Avec ton époux, soyez le sel et la lumière de cette société qui vous a condamnés. Ne soyez pas sa rivale mais avec humilité considérez la supérieure à vous.* Car, et Je te le révèle aujourd’hui : Je l’ai choisie entre toutes, pour Me révéler à toi – et Je désire, petit coeur, que vous ne l’oubliez pas ! *Amen Alléluia †

Je vole Père, pour Ta Gloire et le salut de la société vers laquelle Tu m’envoies. Je veux juste Te demander de m’aider à ouvrir Ses portes. Comme Tu sais, plusieurs fois j’ai essayé, je suis entrée, mais il n’y jamais eu de suite. Jusqu’à présent je n’ai jamais pu parler de Toi à son public. L’accès m’est toujours interdit.

Et de nouveau, La Voix du Ciel Se fit entendre et dit :

Je ne veux plus que tu t’angoisses à ce sujet petit coeur. Car, voici le temps du salut… car l’accusateur qui t’accusait toi et tes freres, devant Moi jour et nuit, a été précipité ! * Va et fais comme tu dois. Tu as toute Ma Joie. Alléluia

*Apocalypse 1:5*Jacques 1:19*Isaïe 65:17*Message reçu le 20.04.2021*Apocalypse 12:10

 

2 réflexions au sujet de « Dieu – Le Personnage derrière le “buisson ardent” »

  1. Recherchez le Seigneur et sa force, sans relâche poursuivez sa face ! Rappelez-vous quelles merveilles Il a faites…
     
    1Ch,16,11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.