sur Ta Parole

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint  Luc 5,1-11

En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. À cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur.» En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.» Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.


MEDITATION

Frères, depuis le jour où nous en avons entendu parler, nous ne cessons pas de prier pour vous. Nous demandons à Dieu de vous combler de la pleine connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle. Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de lui plaire en toutes choses ;

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 1,9-14

Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ; il s’est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de la maison d’Israël.

Psaume 98(97),2-3ab.3cd-4.5-6.

« Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »

Luc 5,1-11

Hier je  racontai, pour la nième fois, comment s’est passé ma Rencontre avec Dieu, pendant un cours sur l’Ancien Testament que nous donnait un pasteur qui était un selon le choix de Dieu, parce que sa passion pour Dieu, a su capter toute mon attention – la détourner de mes malheurs présents, pour la tourner totalement vers La Parole de Dieu.

À travers ses cours, j’ai découvert un Dieu que je ne connaissais que par ouïe dire. J’apprenais à connaître Ses Volontés. À travers la vie d’un peuple, le peuple d’Israel, je Le voyais agir pour le bien de ce peuple, malgre leurs nombreuses désobéissances à Ses recommandations. Je découvrais, non pas un Dieu justicier et vengeur, comme on me L’avait fait enseigné dans mon enfance, mais un Dieu plein de bonté et de compassion, un Dieu FIDELE depuis toujours et pour toujours – un Dieu qui ne me demandait rien d’autre que de Le permettre de m’aimer !

Relisant L’Evangile du jour d’aujourd’hui, et devant l’image de Simon –  l’homme pécheur dans les deux sens du terme, – qui se tenait à l’écart de Jésus qu’il ne connaissait que parce que ses compagnons lui avaient rapporté de Lui, et qui l’écoutait enseigner à la foule assis dans son propre bâteau, je me suis souvenue de ma propre histoire, celle que je viens de décrire plus haut. Je n’ai pas pu m’empêcher d’y voir une étrange similitude.

Ce qui m’a frappé le plus dans ce récit, c’est ce qu’a répondu Simon à Jésus quand ce dernier lui a demandé de jeter à nouveau ses filets de pêche alors qu’il venait tout juste de les ramener sans avoir rien pris :

« Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »

Et une question m’est venue à l’esprit : “Pourquoi Simon a-t-il obéi à Jesus qu’il ne connaissais que par ouïe dire ?” N’est-ce-pas parce qu’il venait de l’entendre parler et enseigner, et avait été séduit par ce qu’Il disait !?

La Parole de Dieu, quand Elle est enseignée par un amoureux de Dieu, a cet effet ! Et le spectateur de passage, comme dans le cas de Simon, ou l’élève, comme dans mon cas, est séduit, captivé et captif, car, sans même s’en rendre compte, il se retrouve très vite pris dans les filets de La Séduction Divine, et obéi à tout ce que Dieu lui dit ! Et tout ce que Dieu est bon, et pour le bien !

C’est ce que j’ai désiré partager avec vous ce matin mes biens chers frères et soeurs. Je vous laisse à méditer là-dessus, mais avant, j’aimerai vous demander de vous joindre à moi, d’abord pour louer ce Dieu de toute bonté et de compassion qui ne cesse de Se révéler à nous par Les Saintes Écritures, et qui ne ferment jamais Son Coeur, ni est avare de Ses tendresses. Ensuite pour Le prier d’envoyer à notre monde malade, en manque de bonté et de miséricorde, plus des pasteurs selon Son choix. Et puisque tout Lui est possible, demandons à Dieu de raviver Sa Flamme d’Amour dans le coeur de ces pasteurs qui se sont déjà consacrés à cette Mission, mais qui malheureusement, l’exercent comme un métier, un devoir, voire même une corvée.

Père reçois nos louanges et nos supplications, qui montent vers Toi du Souffle de L’Esprit Saint qui prie à travers nous, et au Saint Nom de Jésus-Christ notre Maître, Seigneur et Sauveur, Ton Fils Bien-aimé.

Et sur ce, et avant de vous souhaiter de passer une très Belle Journée, j’aimerai, comme je le fais chaque jour, implorer au Ciel, de faire pleuvoir sur ce Puits où nous nous rassemblons chaque matin, Ses Eaux Vives. Que les pèlerins qui passeront de ses côtés, assoiffés, soient Divinement abreuvés.

Père, au saint Nom de Jésus-Christ, entend ma prière.Merci

Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et me dit :

Ne crains rien Mon Coeur, comme Je l’ai fais pour toi,

Je trouverai Ma joie à leur faire du bien.  Je changerai toute amertume en bien-être. †

Amen Alléluia Alléluia Alléluia ma Joie. Merci Père.

*Jérémie 32:41*Is,38,17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.