rejet exclusion libération

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


Parle Seigneur ! Ton serviteur écoute.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 7,31-37.

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient. Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets.»


"sa langue se délia,
 et il parlait 
correctement."

C’est par amour pour l’Homme que Dieu S’est fait homme, afin que l’Homme apprenne à vivre en Dieu. C’est pourquoi Dieu n’admettra pas qu’un homme se laisse emprisonner par Son Ennemi. Si cet homme vient à Lui pour être délivré, Il le libèrera !

« Effata ! », lui dira-t-il, c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Et les oreilles de cet hommes s’ouvriront ; sa langue se déliera, et il parlera correctement, nous apprend l’Evangile de ce Jour !

Ainsi nous comprenons que pour “parler correctement”, nous devons avoir les oreilles débouchées – nous devons entendre et écouter ce que Dieu dit – Lui qui est Le Saint, Le Parfait, Lui qui a tout créé par La Parole.

Parler correctement c’est parler comme Dieu ! C’est parler comme Jésus-Christ nous a enseigné, Lui qui est La Parole de Dieu.

Au commencement était le Verbe  et le Verbe était tourné vers Dieu {…}Le Verbe était la vraie lumière, qui, en venant dans le monde, illumine tout homme. Et le Verbe s’est fait chair et il a planté sa tente parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

(Jn.1, 1-14)

A présent que nos yeux et nos oreilles sont débouchés, nous avons vu Sa Gloire à travers le changement que Sa Grâce de réconciliation a provoquée en nous mêmes en premier; et nous allons continuer à voir Sa Gloire s’opérer en d’autres personnes, parce que nos langues se sont déliées et nous leur parlons correctement.

Seigneur en nous ouvrant å Toi, Tu as delié nos langues, désormais, nous proclamons correctement autour de nous La Bonne Nouvelle que Tu es, et d’autres sont libérés, et Le Père est glorifié. Merci Seigneur Jésus Merci. Toutefois il y a certains qui demeurent récalcitrants, et chez eux, nous n’avons pas été bien accueillis ! Mal reçus, faussement accusés et insultés, nous avons hélas dû agir comme Tu nous as demandé :

« Quant à ceux qui ne vous accueilleront pas, sortez de cette ville et secouez la poussière de vos pieds, en témoignage contre eux »

(Lc 9,5).

C’est ce que nous avons faits dès que nous avions repris courage. Dieu soit loué, nous ne nous sommes pas arrêtés trop longtemps là, à nous lamenter et à nous plaindre, car d’autres personnes nous ont ouverts leurs portes et nous nous sommes sentis libres de continuer notre Mission chez eux ! Merci Saint Esprit de nous avoir ouvert l’esprit à cet Enseignement de notre Seigneur.

Et Le Saint Esprit répondit :

Souvenez-vous de ce que votre ancêtre dans la foi a du faire lui aussi :

Chaque sabbat, Paul discutait à la synagogue et s’efforçait de convaincre aussi bien les Juifs que les Grecs.Devant leur opposition et leurs injures, Paul secoua ses vêtements et leur dit : « Que votre sang soit sur votre tête ! Moi, je n’ai rien à me reprocher. Désormais, j’irai vers les païens. » Une nuit, le Seigneur dit à Paul dans une vision : « Sois sans crainte : parle, ne garde pas le silence.  Je suis avec toi, et personne ne s’en prendra à toi pour te maltraiter, car dans cette ville j’ai pour moi un peuple nombreux. »

(Act 18)

Ne vous culpabilisez donc pas car votre obéissance permettra à ceux qui repoussent L’Evangile que vous déclarez, de prendre la responsabilité de leur liberté.

En effet, chacun est libre d’adorer qui il veut – Les Saintes Ecritures disent :

« Celui qui est rassasié foule aux pieds le rayon de miel, mais celui qui a faim trouve doux tout ce qui est amer » (Prv 27,7).

En secouant la poussière de vos pieds et la laissant chez eux, vous reconnaissez leur liberté, mais attestez aussi la vôtre : le refus de ne pas être complices de ce que vous considérez être contre La Vérité que vous portez et qui vous fait vivre.

Secouer la poussière de vos pieds, malgré la dureté du geste, c’est considérer de vous protéger d’une mort certaine si vous deviez insister, car certains conflits sont insurmontables.

Toutefois Le Seigneur ne vous demande pas de “couper les ponts”, geste drastique qui sépare et qui démolit ! Secouer la poussière de ses pieds et s’en aller de là où l’on n’est pas accueillis, c’est être réaliste : le ou les sujets ne sont pas prêts à entendre ce que vous êtes venus leur dire – vous reviendrez plus tard quand ils le seront – quand Dieu les aura travaillé. Dépendant du sujet, dans certains cas le travail se fait vite, dans d’autres, il faudra attendre bien des années ! En attendant, s’en aller ailleurs est ce qui est plus important et plus sage de faire, car La Parole doit être proclamée ! Il y a une urgence dans l’Evangile qui presse tout disciple à ne pas perdre son temps là où il n’est pas bien reçu;  à tout quitter et courir vers ceux qui en ont soif et faim.

Ce que Tu dis là est Vérité Seigneur Saint Esprit. Nous pouvons Maurice et moi en témoigner. Car il y a deux semaines de cela nous fûmes appellés à nous rendre au chevet d’une très vieille dame malade et de foi hindoue, qui nous réclamait de venir prier avec elle. Quelques jours auparavant nous avions été insultés et rejetés par deux de nos proches – chrétiens de surcroit !

À quoi, Jésus ajouta :

“Tout est accompli !”

(Jn.19:30)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus +

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.