Révélations

Des Saintes Écritures choisies pour ce jour, j’ai retenu ces 3 extraits des 3 Lectures :

“Nous sommes en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous… afin que notre joie soit complète.” (1 Jn 1)

“Le Seigneur est roi! Ténèbre et nuée l’entourent, justice et droit sont l’appui de son trône. Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur, devant le Maître de toute la terre. “(Ps 97)

“l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau, entra dans le tombeau – Il vit, et il crut. “(Jn 20)


MÉDITATION

Ces Paroles nous disent qui nous sommes et ce que nous faisons : “nous sommes en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ – ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi”;

Pour qui nous travaillons :  Le Seigneur notre Roi ! Ténèbre et nuée l’entourent, justice et droit sont l’appui de son trône. Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur, devant le Maître de toute la terre”. Et tout ce que nous faisons nous le faisons: “pour que, vous aussi, frères et soeurs,  amis pèlerins,  vous soyez en communion avec nous, afin que notre joie soit complète. 

Ce n’est pas nous qui avons choisi Jésus, c’est Lui qui nous a choisis, comme jadis Il a choisit Pierre, Jean, Paul, et les autres. Comme eux, Pierre et Jean, nous aussi sommes entrés dans Son tombeau, nous avons vu et nous avons cru !

Mais qu’avons nous vu exactement ? Bien entendu, nous n’avons pas vu ce que Pierre et Jean ont vu :

“les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.” (Jn 20)

Non, nous n’avons pas vu cela, et pourtant nous croyons – nous croyons qu’il y a une vie après la mort car un autre apôtre, qui comme nous n’a pas vu ce que Pierre et Jean ont vu, nous dit que ” la foi naît du message que l’on entend, et ce message c’est celui qui s’appuie sur la parole du Christ” (Rm 10:17): “Détruisez ce temple et en 3 jours je le rebâtirai” (Jn 2:19)

Voilà sur quoi repose notre foi.

Comme c’est étrange qu’au lendemain d’avoir fêté sa naissance nous soyons déjà entrain de méditer sur la mort et la résurrection de notre Seigneur Le Christ ? N’est ce pas là un signe que la vie et la mort sont étroitement liées, à tel point qu’elles ne peuvent être séparées : il faut mourir pour enfin vivre, même si nous mourrons nous vivrons ? N’est ce pas là un signe que si nous sommes encore attachés à la chair, nous devons commencer à nous en détacher et vivre selon l’Esprit de Jésus ? N’est ce pas là un signe qu’il est grand temps pour ceux qui s’accrochent toujours au matériel, cessent de travailler pour la nourriture qui se perd, mais travaillent pour la nourriture qui demeure en vie éternelle (Jn,6,27), en demeurant en perpétuelle communion d’esprit à L’Esprit Éternel?

C’est Lui qui nous a procreés et c’est par Lui que nous subsistons. (Dn.32:6)

Sur l’image ci-dessus, Pierre semble se poser la question que tous les disciples se sont posées ensuite : “mais où donc est passé notre Maître?” Aujourd’hui, nous détenons la réponse. Elle est La Vérité sur laquelle repose notre foi : Jésus est avec nous, au milieu de nous. Il vit en chacun de ceux qui croient en Lui. Il inspire plus d’un, parle à plus d’un et à travers plus d’un. Jésus Christ est vivant et Il agit. Qui a rencontré Jésus ne peut plus mettre son espérance en quelque chose ou quelqu’un d’autre. Car il sait que Jésus seulement peut le sauver et remplir son coeur de la Vérité qu’Il est. Lui seul peut le conseiller, l’instruire, le montrer le Chemin à suivre. Lui seul peut vivre en Lui.  

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Tous les jours en ce Puits qui a devant ses yeux ton amour et marche en ta Vérité, Tu Te manifestes par Ta Parole. Que nous dis-Tu aujourd’hui ?

Et Jésus répondit :

“Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie.”

Jn,14,6 

Amen Alléluia Merci Seigneur. Sois Le Bienvenu.

Amen Alléluia +

width=

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Prière de saint François d’Assises

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather