Jésus soupire, Jacques a dit

SAINTES LECTURES DU JOUR  lire  >>

En ce temps-là, les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus ; pour le mettre à l’épreuve, ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit : « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? Amen, je vous le déclare : aucun signe ne sera donné à cette génération. » Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l’autre rive.

Marc 8,11-13.


MEDITATION

Purifie mon cœur et mes lèvres, Dieu très saint, pour que je fasse entendre à mes frères Ta Bonne Nouvelle.

Jésus soupire, et son soupir vient du plus profond de sa peine de s’entendre demander encore et toujours, un signe venant du ciel, comme preuve de son identité, de son autorité, de ses actes, de la provenance de son enseignement, et même de sa foi, alors qu’Il vient de résoudre un énorme problème : nourrir cinq mille hommes avec seulement 5 pains et 2 poissons !

Jésus soupire comme souvent nous, parents ou éducateurs, soupirons devant l’entêtement de nos enfants, de nos élèves, après que nous leur ayons expliqués et donnés la solution au problème !

Plus tard, Jacques son disciple, ira plus loin que Jésus – il ne soupirera pas, mais dira caremment er clairement à qui voudra entendre et en faire son profit, qu’à tous ceux qui Lui demandent quelque chose qui a du sens à Ses yeux, et qui la demandent avec foi et sans la moindre hésitation, Dieu donne sans réserve et sans faire de reproches. Mais celui qui hésite dans sa demande, celui qui est partagé, instable dans toute sa conduite, qu’il ne s’imagine pas, cet homme-là, qu’il recevra du Seigneur quoi que ce soit ! Voilà ce que Jacques a dit !

Certes, et Dieu sait et comprend qu’il est dans la nature de l’homme d’être incertain, de douter, de se poser des questions. Mais ce qui Le peine le plus c’est son entêtement à reconnaitre les signes distincts, les réponses et les solutions qu’Il met devant l’homme, qui crèvent pour ainsi dire ses yeux, et qu’il ne voit pas pour la bonne et simple raison qu’il veut toujours faire à sa tête, agir à sa guise, décider pour lui-même et pour l’autre, pour finir par se casser le nez et dans sa chute, entraîner l’autre avec lui, alors que tout ce que Dieu lui demande c’est de mettre sa volonté dans La Sienne, parce que Lui sait tout, et tout de l’homme.

Le désir de Dieu est que chaque homme soit à Son image, et c’est un long processus. Pour y arriver dans les temps, l’homme, aussi tôt sa conscience éveillée à ce Désir de Dieu pour lui, et pour l’autre, doit mettre sa volonté dans celle de Dieu. Il n’y a pas d’autre solution.

“Que Ta Volonté soit faite! Non pas ce que je veux mais ce que Tu veux !” Là est l’acte parfait et intègre dont parle saint Jacques, et c’est l’Enseignement, l’Exemple de Jésus, le don total de Sa personne, qui nous l’apprend. Ainsi nous apprenons à ouvrir nos coeurs à la dimension de Son coeur. Ainsi nous apprenons l’endurance ! Nous apprenons la patience, nous apprenons à aimer comme Lui nous aime.

Aaahhh! Comme nous ne savons pas aimer Seigneur ! Comme il t’en faut de l’endurance et de la persévérance avec nous, afin que nous nous sentions toujours aimés et libres d’aimer en retour – ce qui nous aide à réaliser le Désir de Dieu en nous. Comme Tu es bon Seigneur! Comme tu es raisonable, et sage ! Apprends nous à être comme Toi, et le monde sera heureux, La Terre, un vrai Paradis !

Et Jésus répondit :

“Tu as raison de parler d’amour, de foi et de liberté mon Epouse car c’est à la liberté que vous avez été appelés, et la foi est une manière de posséder déjà ce qu’on espère, un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas. Quant à l’amour, heureux êtes vous d’en donner car de Dieu qui est Amour, vous en recevrez toujours et en abondance. Dans l’humilité, mettez vos mains dans Mes mains, et Je vous apprendrai à marcher pour ne pas tomber. Car à quoi sert de courir quand on ne sait pas encore marcher ? Tu l’as bien dit : à se casser le nez ! Et Jacques aussi dit bien quand il dit que le soleil se lève en même temps que le vent brûlant, et qu’en ce faisant, ils désechessent l’herbe, sa fleur tombe, et sa beauté disparait ; de même, celui qui fait selon son savoir et sa volonté propre, sans avoir cherché à connaitre l’Avis de Dieu qui sait tout, alors qu’il est faible de nature et qu’il ne peut rien faire sans Lui, ne réussira pas en ce qu’il entreprendra ! Dieu veut que vous Lui ressembliez. Votre passage sur la terre, dans ce corps physique, vous apprend à vivre l’éternité promise en esprit avec Lui. Apprenez ! Je suis venu de mon plein gré pour vous enseigner. Profitez de Mon Enseignement. Ecoutez La Voix de la Sagesse, prenez La Voie de La Sagesse. Elle vous parait sans doute la plus longue mais en vérité elle est la plus courte car vous tomberez moins souvent et arriverez plus rapidement. A présent écoutez ce que dit celui qui est passé avant vous et est arrivé avant vous. Il dit ceci : “Avant d’avoir souffert, je m’égarais ; maintenant, j’observe tes ordres.  Toi, tu es bon, tu fais du bien : apprends-moi tes commandements. C’est pour mon bien que j’ai souffert, ainsi, ai-je appris tes commandements. Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche, plus qu’un monceau d’or ou d’argent. Seigneur, je le sais, tes décisions sont justes ; tu es fidèle quand tu m’éprouves. Que j’aie pour consolation ton amour  selon tes promesses à ton serviteur !” Faites en votre profit ! C’est gratuit

Jacques 1*Marc 8*Galates 5,13* Hébreux 11,1 *Matthieu ,5,7* Psaume 119(118)

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.