fair share

SAINTES LECTURES DU JOUR  lire  >>

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 8,14-21.

 “En ce temps-là, les disciples avaient oublié d’emporter des pains ; ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque. Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! » Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains. Jésus s’en rend compte et leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur endurci ? Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. » Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »”


MEDITATION

Purifie mon cœur et mes lèvres, Dieu très saint, pour que je fasse entendre à mes frères Ta Bonne Nouvelle.

Ils discutaient entre eux sur ce manque de pains car ils ne saisissaient pas, ils ne comprenaient pas, ils avaient le coeur endurci ! Pourtant ils avaient des yeux et ils ne voyaient pas, ils avaient des oreilles mais ils n’entendaient pas ! Ils ne se rappellaient de rien – pas même de la présence d’une lumière à leurs côtés- de cet homme qu’ils suivaient là où il allait, et de ce don parfait qu’il avait hérité de son Père, de savoir compter afin que tous soient non seulement nourris mais rassasiés ! Ils se laissaient prendre par le doute, l’incertitude, la peur du manque !

Ils …? Étaient les disciples d’hier ! Prenons garde qu’aujourd’hui nous ne leur ressemblions pas sinon ce serait pour ceux de demain, une vraie cata – (pour parler comme l’autre)

Prenons garde mes bien chers frères et soeurs, bien chers amis pèlerins, prenons garde de ne pas oublier que la Volonté de cet homme – de cette lumière parmi les hommes et pour tous les hommes – et qui est aujourd’hui La Lumière qui nous dirige et nous conduit – a toujours été de faire de ceux qui le suivaient et le suivraient, des petites lumières dans le monde, des hommes avec des dons parfaits, capables de compter, de couper, de trancher, de multiplier, de diviser, d’ajouter et de retirer s’il le faut, afin que chacun reçoive une part égal à l’autre – que personne ne manque de rien !

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Toi qui nous apprends à compter afin que personne d’entre nous ne manque de rien, que dis-Tu ? Et Jésus répondit:

“Est-ce que, vous aussi, vous voudriez devenir Ses disciples ?”

(Jn. 9:27)

Mon ami, mon frère, ma soeur, la question t’es posée aujourd’hui ! Jésus Lui même te la pose ! Que vas-Tu Lui répondre ? Tu n’as que quelques heures – demain sera trop tard !

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.