Heureuse ! ūüėÄūüėĀ

” Fils d‚Äôhomme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’esp√®re le Seigneur de toute mon √Ęme ;¬†je l’esp√®re, et j’attends Sa Parole.

 

  • Cantique des cantiques¬†2,8-14.

    Il parle, mon bien-aimé, il me dit : Lève-toi, mon amie, ma toute belle, et viens…

  • Psaume 33(32)

    Le plan du Seigneur demeure pour toujours,¬†les projets de son cŇďur subsistent d’√Ęge en √Ęge.

  • √Čvangile de Jesus-Christ selon saint Luc¬†1,39-45.

    En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
    Elle entra dans la maison de Zacharie et salua √Člisabeth. Or, quand √Člisabeth entendit la salutation de Marie, l‚Äôenfant tressaillit en elle. Alors, √Člisabeth fut remplie d‚ÄôEsprit Saint, et s‚Äô√©cria d‚Äôune voix forte : ¬ę Tu es b√©nie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est b√©ni. D‚Äôo√Ļ m‚Äôest-il donn√© que la m√®re de mon Seigneur vienne jusqu‚Äô√† moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues √† mes oreilles, l‚Äôenfant a tressailli d‚Äôall√©gresse en moi. Heureuse celle qui a cru √† l‚Äôaccomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. ¬Ľ


O R A I S O N

Parle Seigneur !

Heureuse 
celle qui a cru 
à l’accomplissement 
des paroles 
qui lui furent dites 
de la part 
du Seigneur. ¬Ľ

Oh oui ! Heureux ceux qui comme Marie a cru, croient eux aussi que rien n’est impossible √† Dieu, que tout ce qu’Il dit, Il le r√©alise !

Ainsi quand un jour cet homme – un √©tranger venu de nul part -, est venu me trouver pour me dire que je n’avais rien √† craindre, que Dieu √©tait avec moi, et que mon bien-aim√© – l’amour de ma jeunesse, – devait me revenir, j’ai cru, et bien des ann√©es apr√®s, cela est arriv√©; et il n’y a rien que, ni Maurice ni moi, n’avons pu faire pour l’en emp√™cher !

Ce que dit le psalmiste est vrai, et nous sommes si heureux d’en t√©moigner aujourd’hui encore que l’occasion nous est donn√©e ;

Le plan du Seigneur demeure pour toujours,¬†les projets de Son cŇďur subsistent d’√Ęge en √Ęge. Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,¬†heureuse la nation qu’il s’est choisie pour domaine !

Nous sommes si heureux de pouvoir conseiller encore et toujours qu’il ne faut jamais d√©sesp√©rer mais tout attendre du Seigneur. Alors que tout √©tait contre nous, par la force de Son bras, Il a chass√© l’Ennemi qui nous gardait prisonniers. Justice et V√©rit√© se sont rencontr√©es et nous ont lib√©r√©s. Alors a commenc√© pour nous l’Aventure extraordinaire d’un amour uni par Dieu dans Son Amour ! Depuis ce jour Il est notre vie. Il est pour nous un appui, un bouclier. La joie de notre cŇďur vient de Lui,¬†notre confiance est dans Son nom tr√®s saint. Chaque temps de pri√®res en commun, dans un “coeurs √† Coeur”, Il ouvre notre esprit √† Son Esprit. Alors nous l’avisons et Il nous avisent. Et c’est La Joie et c’est La Paix qui descendent alors sur nous. Pour nous, Le Seigneur a fait des merveilles. Nous croyons qu’Il √©coute quand nous crions vers Lui.

N’est-ce pas Seigneur ? Que nous dis-Tu aujourd’hui ?

Et Jésus répondit :

L’esp√©rance ne d√©√ßoit point parce que l’Amour de Dieu a √©t√© r√©pandu dans vos coeurs par l’Esprit-Saint qui vous fut donn√©.

Amen Alleluia Merci Seigneur J√©sus + Tout est dit pour aujourd’hui. Nous n’avons plus qu’√† Te rendre gr√Ęce en continuant nos t√©moignages, et nos supplications afin que plus de personnes croient et que l’Ennemi laisse enfin tomber ses proies.

Seigneur nous avons tout fait. Et nous nous tenons toujours pr√™ts √† faire tout ce que Tu nous diras. A pr√©sent c’est √† Toi de prendre piti√© de Tes brebis qui sont en dehors de l’enclos, expos√©es aux loups f√©roces qui veillent pour les voler √† Toi et par la suite les d√©vorer. Elles ne reconnaissent plus Ta Voix Seigneur, ou alors serait-ce qu’elles n’√©taient jamais de Ton troupeau ? Car toutes Tes brebis te connaissent, et elles n’iront jamais vers L’Ennemi d√©guis√© en brebis. Elles le reconnaissent entre mille, et d√©s que Tu √©l√®ves la Voix, lorsque Tes Paroles parviennent √† leurs oreilles, elles reviennent vers Toi en courant – tr√©saillantes de joie ! Dans ce cas que faire Seigneur ? Tu as promis d’attirer √† Toi tous les hommes d√®s que Tu serai √©lev√© de Terre…

Alors J√©sus Se redressa de sur Son Tr√īne. Il enleva de sur Sa t√™te la couronne de vie, de Ses pieds les chaussures de verre et de sur Ses √©paules le manteau de fil d’or. Ils les d√©posa sur Son si√®ge. Puis Il enfila des sandales de cuir, rev√™tit son corps d’une tunique de laine, et sur Ses √©paules un ange d√©posa un manteau de lin blanc. Ensuite une femme, petite de taille, s’approcha de Lui. Derri√®re elle Se tenait Dieu Le P√®re. La femme lui mit une ceinture de peau √† la taille, et Le P√®re Lui remit un b√Ęton de p√®lerin entre les mains. Au creux de Son oreille, Il murmura :

Mon Fils, crois-Tu pouvoir à nouveau boire à cette Coupe ?

Et Jésus répondit :

Je crois ! Viens en aide à mon peu de foi !

Alors Le P√®re, d’une Voix Puissante et solennelle fit cette d√©claration:

“Je r√©pandrai mon Esprit sur ta race et ma b√©n√©diction sur tes descendants. Quiconque T’accueillera √† cause de mon Nom, c’est Moi qu’il accueillera. Va les aider encore une fois. Va leur dire de ne pas porter de jugement pr√©matur√©. Que Tu viens pour √©clairer les secrets des t√©n√®bres… Va frapper √† la porte de Ta Bien-Aim√©e – d√©j√† elle est toute ou√Įe ! Va les rappeler qu’ils n’obtiendront rien par la force mais tout par l’amour les uns pour les autres ! Redis leur que si quelqu’un a soif, qu’il vienne √† Moi, et qu’il boive celui qui croit en Moi ! En Moi est la source de vie, par Ta lumi√®re ils verront la lumi√®re. Va ! Va leur dire que Je suis leur P√®re qui est aux cieux, et que Je ne veux pas qu’un seul de ces petits ne se perde ! Tu es leur lampe, leur Dieu, va √©clairer leur t√©n√®bre !

Alors, voyant ce qui devait se passer encore une fois – que mon J√©sus devait √† nouveau √™tre crucifi√©, j’ai cri√© vers Le P√®re en disant tout en me souvenant des Paroles de J√©sus:

¬†“L’heure vient – et c’est maintenant – o√Ļ les v√©ritables adorateurs adoreront le P√®re en esprit et en v√©rit√©.”¬†Laisse moi faire P√®re ! En esprit je chasserai l’Ennemi. Je lui dirai la V√©rit√© ! Voil√† je le fais devant Toi, maintenant et devant toute cette assembl√©e …. en esprit et en v√©rit√© … parce que je T’aime P√®re et j’aime J√©sus – pas la peine de Le sacrifier encore une fois – je connais Ton grand Coeur Papa. Laisse Ta fille faire cette fois. J’habite encore l√†-bas! Pas besoin de renvoyer J√©sus….

Et devant l’assembl√©e, fermant les yeux, gentiment et calmement j’ai parl√© √† la poss√©d√©e, ensuite avec autorit√© √† l’Ennemi qui la poss√®de, et au Nom du P√®re du Fils et du Saint Esprit, je l’ai ordonn√© de la laisser. Ensuite je me suis adress√© √† celui que la poss√©d√©e tient en otage parce qu’elle m√™me est tenue en otage par l’Ennemi, et gentiment je lui ai demand√© de rentrer chez lui, que son √©pouse lui avait d√©j√† pardonn√©, de m√™me que son fils. Que c’√©tait l√† le vrai amour.

Alors Le Père dit :

Dans la conversion et le calme √©tait votre salut, dans la s√©r√©nit√© et la confiance est votre force. (Is,30,15) Voici le temps du salut… car il a √©t√© pr√©cipit√© l’accusateur de tes fr√®res, celui qui les accusait devant Moi votre Dieu jour et nuit. (Ap,12,10)

Alors je suis tomb√©e face contre terre et en esprit et en v√©rit√© j’ai ador√© Le Saint Esprit, au Nom du P√®re par Le Fils Amen All√©luia + Pour moi, en Ton amour, je me confie Seigneur. C’est Toi qui √©veille chaque matin mon oreille pour que j’√©coute comme un disciple. Tu as √©t√© juste en tout ce qui nous est advenu, car Tu as montr√© ta fid√©lit√©, alors que nous agissions mal. Je te rends gr√Ęce, Seigneur, de tout mon coeur, Tu as entendu les paroles de ma bouche.

Et L’Esprit Saint repondit :

Réjouissez-vous de ce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. (Lc 10:20)

Amen Alleluia +

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather