par mesure de respect

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


Parle Seigneur ! Ton serviteur écoute.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,27-38.

En ce temps-là, Jésus déclarait à ses disciples : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue. À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique. Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. »


"car la mesure 
dont vous vous servez
 pour les autres
 servira de mesure 
aussi pour vous."

Dieu est un Bon Dieu ! Il est tendre et affectueux. En plus, d’être lent à la colère et plein d’amour, Il n’agit pas envers nous selon nos fautes, ne nous rend pas selon nos offenses. (Ps. 103).

Dieu est équitable, impartial et Il est droit !

Dieu ne fait pas de différence entre les hommes; mais, quelle que soit leur race, Il accueille les hommes qui l’adorent et font ce qui est juste (Act 10:34) 

Dieu est miséricordieux dit Jésus en Son Evangile aujourd’hui ! Il aime tous Ses enfants du même amour ! Il aime même ceux qui ne l’aiment pas, qui l’ignorent, qui se moquent de Lui, qui le méprisent, le calomnient. Il leur souhaite du bien. Car Il voit en chacun et chacune une âme qui Lui appartient et qui doit Lui revenir, sinon Sa Joie ne serait pas complète ! Alors à chacun et chacune Il donne généreusement Son Amour – une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante. Et quand Il doit les réprimander, Il use de la même mesure d’Amour pour chacun et chacune. Et quand Il lui arrive de devoir punir les plus récalcitrants, Il le fera avec la même mesure. Par amour, toujours par amour, pour élever et point rabaisser, pour pardonner et point condamner. Avec Dieu il n’y a pas de point de non retour. Sa miséricorde est infinie et son pardon est éternel. 

Ainsi est notre Dieu – Celui que Jésus-Christ nous a révélé, en Lequel nous croyons, que nous craignons et respectons, Celui que nous aimons, et que nous devons imiter car c’est ce qui nous est demandé !

Imiter Dieu c’est imiter Jésus Christ. Une bien difficile mission mais pas impossible !

Difficile quand on tient à demeurer dans l’ombre de ses parents/famille biologique toute sa vie, quand on n’a pas encore coupé le cordon ! Mais tout devient possible quand on a grandit et qu’on a reconnu en Dieu son unique et vrai Père, et que l’on choisit de marcher selon Sa Volonté à Lui. Pour cela il faut accepter de tout quitter comme Il le demande : 

« Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront ; celui qui te maudira, je le réprouverai. En toi seront bénies toutes les familles de la terre. » (Gn 12:1-5) Car, si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple.” (Lc 14)

Dieu a donné la Terre à l’Homme, afin qu’il la domine; et point l’Homme à la terre afin que la terre le domine ! La Terre appartient donc à l’Homme, même mesure pour chacun.

A l’Homme Dieu a demandé de peupler la Terre. La famille est donc un lieu privilégié pour tout enfant qui grandit, et où il apprend à aimer et à respecter ses parents, soeurs et frères, afin que quand il sera dans le monde, il soit bien armé d’amour et de miséricorde – ce dont le monde a besoin comme l’air qu’il respire, plus que les plaisirs et choses matérielles. La famille reste la première école de l’Amour.

Mais arrive un jour où Dieu prendra la relève, et l’homme que l’enfant sera devenu devra quitter son père et sa mère, sa parenté biologique, et faire sa vie ailleurs – aller là où Dieu le conduira, pour faire ce pourquoi il est venu sur Terre. Ce qui ne l’empêchera pas de les aimer et de les chérir malgré l’éloignement et la tristesse.

Respecter le choix de vie de chacun, quand ce choix s’est fait selon La Volonté de Dieu et avec Son accord, est une grande preuve d’amour. C’est même bien plus – c’est la première loi de l’Amour : tu ne tueras pas ton prochain ! Et nous savons tous que nous n’avons pas besoin d’une arme pour blesser ou tuer ! Une simple parole suffit 😢 

Que dis-Tu Seigneur ?

Et Jésus répondit :

M’aimes-tu plus que ceux-ci ? (Jn.21:15) Si Je te le demande c’est parce que Je sais que tu es blessée…

Oui Seigneur. Tu es La Vérité et c’est vrai. Mais Tu sais aussi que je T’aime plus que tout, plus que ma blessure, plus que moi-même. Que dois-je faire pour Te le prouver ?

Et Le Seigneur répondit :

Restes toujours joyeuse. Pries sans cesse. En toute occasion, sois dans l’action de grâces. (1Th.5:16) C’est pour cette vie de bonheur dans la prière et l’action de grâces que tu es venue. C’est pour cette vie que Le Père t’a créée – par amour pour vous, (toi et ton époux,) qu’Il vous a fait sortir à main forte et t’a délivré de la maison de servitude. (Dt.7:8) C’est votre mesure à vous. Allez ! Voici que Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. Mettez-vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront ! (Mt 10:16) Vous connaissez le reste … 

Amen + Oui Seigneur. Alléluia Merci Seigneur Jésus +

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.