en plus, pries !

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


Parle Seigneur ! Ton serviteur écoute.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 9,14-29.

En ce temps-là, Jésus, ainsi que Pierre, Jacques et Jean, descendirent de la montagne ; en rejoignant les autres disciples, ils virent une grande foule qui les entourait, et des scribes qui discutaient avec eux. Aussitôt qu’elle vit Jésus, toute la foule fut stupéfaite, et les gens accouraient pour le saluer. Il leur demanda : « De quoi discutez-vous avec eux ? » Quelqu’un dans la foule lui répondit : « Maître, je t’ai amené mon fils, il est possédé par un esprit qui le rend muet ; cet esprit s’empare de lui n’importe où, il le jette par terre, l’enfant écume, grince des dents et devient tout raide. J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit, mais ils n’en ont pas été capables.» Prenant la parole, Jésus leur dit : « Génération incroyante, combien de temps resterai-je auprès de vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. » On le lui amena. Dès qu’il vit Jésus, l’esprit fit entrer l’enfant en convulsions ; l’enfant tomba et se roulait par terre en écumant. Jésus interrogea le père : « Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? » Il répondit : « Depuis sa petite enfance. Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, par compassion envers nous ! » Jésus lui déclara : «Pourquoi dire : “Si tu peux”… ? Tout est possible pour celui qui croit. » Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » Jésus vit que la foule s’attroupait ; il menaça l’esprit impur, en lui disant : «Esprit qui rends muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant et n’y rentre plus jamais !» Ayant poussé des cris et provoqué des convulsions, l’esprit sortit. L’enfant devint comme un cadavre, de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. » Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva, et il se mit debout. Quand Jésus fut rentré à la maison, ses disciples l’interrogèrent en particulier : « Pourquoi est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? » Jésus leur répondit : « Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière. »


Partage

(ce que Jésus me dit en cet Evangile aujourd’hui, comment je dois l’appliquer en ce que je vis)

 

"Jésus, 
lui saisissant 
la main, 
le releva, "

Quand Jésus expulse un esprit mauvais d’un individu, Il ne se contente pas de commander à l’esprit avec grande Autorité, et de s’en aller dès que ce dernier aura lâcher sa proie. Jésus va jusqu’à aider le malade à se relever et lui parler. C’est pour dire toute la bienveillance et la compassion qu’Il met en ce qu’Il fait. C’est pour dire aussi comment Son disciple doit agir, considérant ce que Jésus Lui-même a dit à ce sujet :

“le disciple n’est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître. (Luc 6:40)

Et encore ceci :

“En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père; et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.… “(Jean 14:12)

Oui, “tout est possible pour celui qui croit ” , – une fois que ce qu’il fait glorifie Le Père ! Et là encore, ce ne sont pas tellement les oeuvres qui sont importantes, mais la foi du disciple qui croit que c’est Le Père qui oeuvre à travers lui et non pas lui ! Alors Le Père se sentira vraiment libre d’agir à travers ce disciple, et d’accomplir des merveilles !

Le vrai disciple du Christ est celui qui est assez sage pour s’effacer et assez humble pour diminuer, et laisser Dieu agir et briller en lui. Car il sait qu‘il n’y a qu’un seul être sage et très redoutable – celui qui siège sur son trône. C’est le Seigneur, lui qui a créé la sagesse; il l’a vue et mesurée, il l’a répandue sur toutes ses oeuvres, parmi tous les vivants, dans la diversité de ses dons, et ceux qui aiment Dieu en ont été comblés.”(l’Ecclésiastique 1,1-10)

Comblés de sagesse et d’humilité certains disciples du Christ parcourent le monde entier en missionaires de La Miséricorde et de La Vérité, proclamant Les Paroles de Dieu qu’ils ont reçues de Celui-là même qui est La Miséricorde et La Vérité ; tandis que d’autres, restent cachés pour être avec Dieu – L’adorer et Le louer – prier pour leurs frères et soeurs, les écouter et les réconforter. Tout cela s’accomplissant selon les dons que Dieu a donné à chacun, et chacun fait sa part, afin que Dieu soit glorifié. Tout cela s’accomplissant dans le respect des uns et des autres, de leurs dons et charismes reçus. Tout cela s’accomplissant dans la confiance et la foi. Et la terre tient bon ! Et la terre demeure inébranlable; Et la sainteté remplit les coeurs; pour la suite des temps. *

N’est ce pas Seigneur ? 

Et Jésus répondit :

Il faut que, par la foi, vous teniez, solides et fermes, sans vous laisser déporter hors de l’espérance de l’Evangile. (Col.1:23) Car dans le monde, Mon disciple est un signe : Le PLUS. Par ce signe, il dit au monde non seulement qu’il est Mon disciple, mais qu’il est toujours disposé à faire plus, à aller plus loin – là où d’autres n’ont pas encore mis les pieds. Pour cela il sera martyrisé, jugé, insulté, méprisé, condamné, mis à mort  ! On lui crachera dessus et plus d’une fois des glaives transperceront son coeur. Mais comme Je l’ai dis jadis à Mes premiers compagnons, à celui  d’aujourd’hui aussi Je dis: Tu vas souffrir. Mais sois courageux : J’ai vaincu le monde. (Jn 16:33) Accepte la souffrance car c’est le sur moyen pour toi de ressentir Ma Présence à tes côtés car Je suis Fils de Dieu et Fils de l’Homme – J’habite donc toute souffrance humaine. Je serai toujours avec toi, compagnon, Je te protégerai des flèches de l’Ennemi, aucune parole haineuse ne pourra atteindre ton âme parce qu’elle M’appartient par le choix que tu as fait de Me consacrer ta vie. Toujours Je la protégerai. Certes de temps à autre Je permettrai que l’une d’elle t’éffleure et t’égratigne le coeur. Ce sera simplement pour te rappeler qui tu es, te secouer, te réveiller ! Ca fait du bien de temps en temps de raviver Ma flamme en toi – que tes sens ne s’endorment pas, que ta langue ne s’installe pas trop dans un confort douillet que tu ne cesses de parler. J’ai besoin de ta plume pour le bien qu’elle fait. À présent va Mon disciple, Mon ami. Va menacer l’esprit impur et chasse le de l’esprit de celui qui fut jadis ton frère ! Ensuite, ramène ton frère à La Maison !  Je t’en donnes l’Autorité ! De sa belle plume j’en ferai une autre Autorité. Quant à  toi douce petite cruche, va déverser jusqu’à la dernierre goutte toute cette Eau Vive dans le coeur de Mon ami. Je compte sur toi. Et ne te contente pas de ne faire que cela… en plus,  pries, car tu le sais : cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière.

Amen Alléluia + 

*Psaume 93(92)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.