jugement et miséricorde

SAINTES LECTURES DU JOUR  lire  >>

“Au temps favorable, je t’ai exaucé, au jour du salut, je t’ai secouru. Je t’ai façonné, établi, pour dire aux prisonniers : « Sortez ! », aux captifs des ténèbres : « Montrez-vous ! Lui, plein de compassion, les guidera, les conduira vers les eaux vives. »(Is 49,8-15)

“Le Seigneur est vrai en tout ce qu’il dit,  fidèle en tout ce qu’il fait. Le Seigneur est juste en toutes ses voies.”(Ps 145)

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 5,17-30.

En ce temps-là, après avoir guéri le paralysé un jour de sabbat, Jésus déclara aux Juifs : « Mon Père est toujours à l’œuvre, et moi aussi, je suis à l’œuvre. » C’est pourquoi, de plus en plus, les Juifs cherchaient à le tuer, car non seulement il ne respectait pas le sabbat, mais encore il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l’égal de Dieu. Jésus reprit donc la parole. Il leur déclarait : « Amen, amen, je vous le dis : le Fils ne peut rien faire de lui-même, il fait seulement ce qu’il voit faire par le Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement. Car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait. Il lui montrera des œuvres plus grandes encore, si bien que vous serez dans l’étonnement. Comme le Père, en effet, relève les morts et les fait vivre, ainsi le Fils, lui aussi, fait vivre qui il veut. Car le Père ne juge personne : il a donné au Fils tout pouvoir pour juger, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui ne rend pas honneur au Fils ne rend pas non plus honneur au Père, qui l’a envoyé. Amen, amen, je vous le dis : qui écoute ma parole et croit en Celui qui m’a envoyé, obtient la vie éternelle et il échappe au jugement, car déjà il passe de la mort à la vie. Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient – et c’est maintenant – où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. Comme le Père, en effet, a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d’avoir, lui aussi, la vie en lui-même ; et il lui a donné pouvoir d’exercer le jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme. Ne soyez pas étonnés ; l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix ; alors, ceux qui ont fait le bien sortiront pour ressusciter et vivre, ceux qui ont fait le mal, pour ressusciter et être jugés. Moi, je ne peux rien faire de moi-même ; je rends mon jugement d’après ce que j’entends, et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas à faire ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. »


MEDITATION

Purifie mon cœur et mes lèvres, Dieu très saint, pour que je fasse entendre à mes frères Ta Bonne Nouvelle.

Que sait l’homme de l’homme ? Seulement ce qu’il voit de l’extérieur. Comment donc peut il le juger ?

Il n’est pas bien de juger son prochain. Si Jésus le demande, c’est parce qu’Il sait que seul Dieu peut être juge des hommes car seul Dieu est juste et ne peut se tromper dans Son jugement. Dieu qui voit tout et sait tout, l’intérieur de même que l’extérieur, Dieu juste en toutes Ses voies.

Heureux qui laisse à Dieu le jugement. Heureux qui n’a pas honte de s’humilier devant Lui en se reconnaissant aussi pécheur et Lui avouant Ses fautes. Au moment fixé par Lui, il sera récompensé, élevé jusqu’au plus haut rang.

Et je me souviens…

Je me souviens combien le monde m’avait jugé après mon divorce, et combien alors, pendant des années, j’ai souffert. Mais au moment jugé favorable par Dieu, Il a fait briller sur moi un rayon de Son Soleil, et m’a rendu justice. Beaucoup de personnes furent alors étonnés, et mes blessures se sont cicatrisées.

La miséricorde de Dieu est Sa Justice.

Juge ton prochain, et c’est Jésus que tu persécutes. Fais lui miséricorde et Dieu ne te jugera pas.

Père, en Jésus et maman Marie, je voudrai confier à Ta grande miséricorde tous Tes enfants qui souffrent du jugement des autres. Je sais combien cela peut être dégradant et d’une grande cruauté. Par Ta grâce je m’en suis sortie. Accorde la à ceux qui se sont confiés à Toi et qui l’attendent impatiemment. Tu connais leurs noms, Tu sauras les reconnaître et agir. Je Te le demande par Jésus-Christ mon Sauveur. 

Et Le Père répondit : 

“Ils regarderont Celui qu’ils ont transpercé.”

(Jn,19:37) 

Amen Merci Seigneur.

Juge ton prochain, et c’est Jésus que tu persécutes. Fais lui miséricorde et Dieu ne te jugera pas.

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather